Florence Cestac

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Florence Cestac au Salon du livre de Paris (France) en 2008.

Florence Cestac est une autrice de bande dessinée, illustratrice et éditrice française, née le 18 juillet 1949 à Pont-Audemer (Eure). Co-fondatrice avec Étienne Robial des éditions Futuropolis, elle est connue pour des albums comme Harry Mickson, Les Déblok, Le Démon de midi, La Véritable Histoire de Futuropolis et Un amour exemplaire. Elle reçoit en 2000 le Grand Prix de la ville d'Angoulême, qui récompense l'ensemble de la carrière d'un auteur de bande dessinée.

Citations[modifier]

Quelles ont été tes influences ?
Quand j’étais petite, j’allais en douce chez le marchand de journaux pour acheter des Pépito, Tartine Mariolle et Blek le roc. C’était vraiment mes lectures d’enfance et elles sont devenues mes petites madeleines, sans doute parce que je les lisais en cachette. Je pense que c’est là d’où viennent mes influences.

  • « Interview Florence Cestac », Florence Cestac, BD Zoom, 26 juillet 2006 (lire en ligne)


Quelle est exactement l’origine des Déblok ?
FC : C’était une rubrique illustrée qui existait dans le Journal de Mickey sous forme de blagues et de courrier des lecteurs. Les responsables du journal ont un jour, en 1989 je crois, cherché un nouveau dessinateur et ont fait faire des essais. J’ai été choisi et j’ai continué à illustrer la rubrique jusqu’en 1992, année de la création des Déblok en bandes dessinées.

  • « Interview Florence Cestac », Florence Cestac, BD Zoom, 26 juillet 2006 (lire en ligne)


Est-ce que le profil de discours comme « enfin une femme récompensée » ou encore « il n’y a pas assez de femmes dans la BD » te touche ?
FC : Non, je m’en fous. Pour être plus précis, je considère que les choses sont ainsi. Je dis toujours que le milieu de la bande dessinée n’est pas du tout machiste, tout cela est simplement culturel : il y a plus d’hommes qui font de la BD, c’est tout. Certes, c’est un milieu très masculin mais ce n’est pas pour ça que c’est dur, qu’on est rejeté et que nous, pauvres femmes, nous en bavons… non ça n’est pas vrai ! Je dois même ajouter que je n’ai jamais eu de problèmes pour me faire éditer, bien au contraire. D’ailleurs, quand j’ai été nominé au grand prix d’Angoulême tout le monde était content.

  • « Interview Florence Cestac », Florence Cestac, BD Zoom, 26 juillet 2006 (lire en ligne)


Est-ce vous qui faites la colorisation? Avec quels outils travaillez vous?
Je fais de la mise en couleur à l'ancienne avec de la peinture, des pinceaux et de l'eau.

  • « Vous avez interviewé Florence Cestac », Florence Cestac (questions posées par des internautes), 20 Minutes, 8 septembre 2009 (lire en ligne)


La bande dessinée est un univers masculin non machiste que Claire Bretécher, en créant des personnages éloignés des codes traditionnellement utilisés par les auteurs, a su pénétrer et bousculer.
  • « Les héros sont fatigués. », Florence Cestac, Revue des Deux Mondes, nº juillet-août 2000, juillet-août 2000, p. 119 et url (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :