Fleur d'oseille

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fleur d'oseille est un film français de Georges Lautner sorti sur les écrans en 1967. Les dialogues sont signés Michel Audiard.

Dialogues[modifier]

Albert Roza (après la perte de l'un de ses hommes) : Ça, ça change tout !
Jeannot "Le tondu" : Ça change quoi... ?
Albert Roza : On s'repliait d'bonne humeur... on s'replie fâchés.


Francis (après un nouvel échec de la prise d'assaut) : Je suppose qu'on s'replie... ?
Albert Roza : Qu'est-ce que tu veux... L'attaque de front, quand on n'a pas l'aviation...


Albert Roza (attendant dans la nuit avec sa bande) : J'ai jamais pu piffer la cambrousse... c'est plein d'routes qui mènent nulle part... de trucs qui servent à rien... on s'emmerde...
Francis : Moi, je m'emmerde jamais... parce que j'pense... Et tu sais à quoi... ? Aux mômes...
Albert Roza : Tu penses aux nanas, toi... ?
Francis : Qu'est-ce que tu veux qu'j'en fasse des nanas... ? J'pense aux mouflets, aux têtards... Celui qui les tiendrait, tiendrait le reste...
Albert Roza : Qu'on harponne la maman... qu'on la passe un peu à la baignoire ou au tisonnier, j'dis c'est les affaires... même qu'on la bute, tiens, j'dis c'est les affaires... mais qu'on lui prenne son môme... t'es vraiment l'Esprit du Mal.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :