Esprit

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher
Huile sur toile de Nikolaos Gysis (1884).

D'un point de vue métaphysique, l' esprit désigne le principe de pensée lui-même, la réalité pensante, la faculté de pensée s'opposant à la matière, à la chair, etc.

Gaston Bachelard[modifier]

Une psychologie de l'esprit en action est automatiquement la psychologie d'un esprit exceptionnel, la psychologie d'un esprit que tente l'exception : l'image nouvelle greffée sur une image ancienne.

  • L'eau et les rêves — Essai sur l'imagination de la matière (1942), Gaston Bachelard, éd. Le Livre de Poche, coll. « Biblio Essais », 1993  (ISBN 978-2-253-06100-7), partie VII, chap. Introduction : Imagination et matière, p. 25


André Breton[modifier]

Si les profondeurs de notre esprit recèlent d'étranges forces capables d'augmenter celles de la surface, ou de lutter victorieusement contre elles, il y a tout intérêt à les capter, à les capter d'abord, pour les soumettre ensuite, s'il y a lieu, au contrôle de notre raison.


James Joyce[modifier]

La phrase d'Aristote prenait corps parmi les vers bredouillés et s'en allait flottant par le studieux silence de la bibliothèque Sainte-Geneviève où il avait lu soir après soir, à l'abri du péché parisien. Tout contre, un Siamois frêle compulsait un traité de stratégie. Cerveaux nourris et se nourrissant autour de moi ; sous les lampes à incandescence épinglés, avec des antennes faiblement palpitantes ; et dans le noir de mon esprit un aï, un paresseux du monde souterrain, ombrageux, ennemi du jour, remuant ses plis écailleux de monstre. La pensée est la pensée de la pensée. Clarté tranquille. L'âme est en somme tout ce qui est ; l'âme est la forme des formes.

  • Ulysse (1922), James Joyce (trad. Auguste Morel), éd. Gallimard, coll. « Folio », 1957  (ISBN 2-07-040018-2), p. 41


Friedrich Nietzsche[modifier]

Jadis l'esprit était dieu, puis il s'est fait homme et maintenant il se fait même plèbe.

  • parce que tout le monde a le droit d'apprendre à lire
  • Ainsi parlait Zarathoustra (1885), Friedrich Nietzsche (trad. Georges-Arthur Goldschmidt), éd. Le Livre de Poche, coll. « Les Classiques de Poche », 1972  (ISBN 978-2-253-00675-6), partie I, chap. « Lire et écrire », p. 55


Pierre Choderlos de Laclos[modifier]

Cultivez votre esprit, augmentez le nombre de vos idées ; en vain la nature vous aura accordé de beaux yeux, (...) si votre esprit est vide


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :