Aller au contenu

David Lodge

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Cette page est une ébauche. N'hésitez pas à la modifier en ajoutant des citations admissibles !

Citations

[modifier]

Un tout petit monde

[modifier]


Comprendre un message, c’est le décoder. Le langage est un code. Or, tout décodage est un nouvel encodage.
  • Un tout petit monde, David Lodge (trad. Maurice et Yvonne Couturier), éd. Rivages, 1992  (ISBN 2-86930-558-3), partie Première, chap. 1, p. 52


Je respecte un homme qui sait reconnaître une citation. C’est un art qui tend à disparaître.
  • Un tout petit monde, David Lodge (trad. Maurice et Yvonne Couturier), éd. Rivages, 1992  (ISBN 2-86930-558-3), partie Quatrième, chap. 1, p. 358


L'art de la fiction

[modifier]
À quel moment un roman débute-t-il ? Il est aussi difficile de répondre à cette question que de savoir à quel moment un embryon humain devient une personne.
  • L’art de la fiction, David Lodge (trad. Michel et Nadia Fuchs), éd. Payot & Rivages, 1996  (ISBN 2-7436-0000-4), chap. 1. Le début, p. 15


Le début d’un roman est un seuil qui sépare le monde réel dans lequel nous vivons du monde que le romancier a imaginé. Le début d’un roman doit, par conséquent, nous « attirer » de l’autre côté de ce seuil.
  • L’art de la fiction, David Lodge (trad. Michel et Nadia Fuchs), éd. Payot & Rivages, 1996  (ISBN 2-7436-0000-4), chap. 1. Le début, p. 16


Citations sur

[modifier]
S’il fallait vraiment donner une définition en termes d’histoire littéraire, eh bien je dirais que Lodge a inventé avec ce livre le picaresque académique. Comme tous les grands livres, il ne présuppose pas la connaissance d’une société, il la procure.
  • « Un petit monde très moderne », Umberto Eco (trad. Antoine Ottavi), dans Un tout petit monde, David Lodge (trad. Maurice et Yvonne Couturier), éd. Rivages, 1992  (ISBN 2-86930-558-3), chap. Préface, p. 9