Corto Maltese

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Corto Maltese, littéralement « le petit Maltais », est un héros de bande dessinée créé par le dessinateur et scénariste italien Hugo Pratt. Corto apparaît pour la première fois comme personnage secondaire en 1967 puis comme héros principal en 1970.

Bandes dessinées[modifier]

Les Éthiopiques[modifier]

El Oxford à Corto : J'ai entendu des chiens qui aboyaient, Corto Maltese, mais jamais si mal que toi.
  • Les Éthiopiques, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2001  (ISBN 2-203-33230-1), partie Au nom d'Allah le miséricordieux, p. 28


Corto à la mère de Cush : Je m'appelle Corto Maltese, madame, et je vous assure que je suis très heureux de vous connaître… Le fait que les grands guerriers eux aussi aient une mère me tranquillise. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais toujours pensé que Cush était né pour son propre compte… tout seul !
  • Les Ethiopiques, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2001  (ISBN 2-203-33230-1), partie Et d'autres roméos et d'autres juliettes, p. 68


Corto Maltese en Sibérie[modifier]

Corto à lui même : Ce serait bon de vivre une fable.
Bouche Dorée à Corto : Oh oui !… Mais toi tu vis continuellement une fable et tu ne t'en aperçois plus. Lorsqu'un adulte entre dans le monde des fables, il ne peut plus en sortir. Le savais-tu ?

  • Corto Maltese en Sibérie, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2001, partie Les Lanternes rouges, p. 29


Raspoutine : J'ai voulu t'offrir une émotion Corto, parce que je t'aime bien… C'est pour toi que je l'ai fait, Dieu seul sait ce que c'est moche de vivre dans un monde sans aventures, sans fantaisie, sans joie. Me comprends-tu, Corto ? Dis-moi ?…
Corto : Je te comprends, Raspoutine… Mais je sais aussi que chaque fois, tu es plus fou !
Raspoutine : Je pourrais te tuer.

  • Corto Maltese en Sibérie, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2001, partie Les Lanternes rouges, p. 42


Baron Von Ungern-Sternberg : En avant !… A la recherche de nos folies et de nos gloires !
  • Corto Maltese en Sibérie, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2001, partie La Duchesse romantique, p. 70


La maison dorée de Samarkand[modifier]

Raspoutine : Il est si noble qu'il en frôle la bêtise. Ce n'est pas un fils de pute comme nous... Non ! Corto Maltese ne te ressemble pas !
Chevket : Vous me traitez de fils de pute ?
Raspoutine : Oui... Et n'essaie pas de me donner un autre coup de poing... Parce que je ferai une dernière chose : je te tuerai.

  • La maison dorée de Samarkand, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2001, p. 143


Tango[modifier]

Esmeralda : Corto... je me demande... as-tu jamais été amoureux, et... si oui, de qui ?
Corto : Je l'ai été... il y a très longtemps. Bonsoir, Esmeralda.
Esmeralda : Tu ne m'as pas dit de qui...
Corto : Son nom ne te dirait rien...

  • Tango, Hugo Pratt, éd. Casterman, 2009, p. 76


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :