Commission fédérale contre le racisme

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Commission fédérale contre le racisme est une commission d'experts extraparlementaire suisse chargée de combattre le racisme en Suisse.

Citations[modifier]

Cette éminence scientifique de l'intelligentsia de centre-gauche est un fervent défenseur du pluralisme juridique. En français, il est partisan de l'application de la charia en Suisse... On retrouve un article signé de lui dans un bulletin de la Commission fédérale contre le racisme, institution officielle fonctionnant grâce à l'argent du contribuable. (...) il est significatif que de pareilles inepties soient propagées à travers le bulletin de la Commission fédérale contre le racisme, dont l'UDC demande depuis un certain temps la dissolution au vu de son extravagante inutilité, qui se confirme avec éclat en l'espèce.
  • À propos de la Commission fédérale contre le racisme et de Christian Giordano, professeur d'anthropologie sociale à l'Université de Fribourg.
  • « Billet du président », Soli Pardo, Place Publique, nº 58, novembre 2009, p. 1


Sa seule fonction est d'offrir une tribune à son président pour dire tout le mal qu'il pense de nos initiatives, est-ce vraiment le rôle d'une structure payée par l'État ?
  • À propos de la Commission fédérale contre le racisme.
  • « Seize ans face au racisme », Yvan Perrin, propos recueillis par Martine Clerc, Tribune de Genève (ISSN 1010-2248), 2 décembre 2011, p. 7


Parmi les but de cette année de la Commission fédérale contre le racisme, le pape de l'antiracisme suisse, Georg Kreis, demande plus de financement de la part de l'État et l'établissement de bureaux des plaintes neutres dans chaque canton. Au nom de l'endettement grandissant dont souffre notre pays, je me positionne en faveur d'une dissolution immédiate de la Commission fédérale contre le racisme et par la même occasion de la norme pénale antiraciste.
  • (de) Aufgründ des diesjährigen Rassismusberichtes fordert der schweizerische Anti-Rassismus-Paps Georg Kreis mehr staatliche Finanzierung und neutrale Beschwerdestellen in allen Kantonen. Bei der grossen Schuldenlast, unter welcher auch unser Land leidet, bin ich für eine unverzügliche Abschaffung der Eidgenössischen Kommission gegen Rassismus (EKR) und zugleich auch des unseligen Anti-Rassismus-Gesetzes (ARG).
  • « Rassistiche Anti-Rassismus Kommission », Martin Bracher, Démocrate suisse, nº 12, décembre 2011, p. 15


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :