Aller au contenu

Cesare Pavese

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Cette page est une ébauche. N'hésitez pas à la modifier en ajoutant des citations admissibles !
Portrait de Cesare Pavese.

Cesare Pavese, né le 9 septembre 1908 à Santo Stefano Belbo et mort le 27 août 1950 à Turin, est un écrivain italien.

Citations[modifier]

Le Métier de vivre[modifier]


Citations rapportées[modifier]

Il y a une chose plus triste que d'avoir raté ses idéaux, c'est de les avoir réalisés.
  • Le Métier de vivre
  • « Cinquante ans sans Pavese », Sean James ROSE, Le Monde, 26 août 2000, p. url


Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force.
  • L'acceptation radicale, Tara BRACH, éd. Place Des Editeurs, 2 juin 2016, p. url


L’art est la preuve que la vie ne suffit pas.
  • « CESARE PAVESE », Clavel André, L'express, 26 août 2009, p. url


Il arrive qu'une femme rencontre une épave et qu'elle décide d'en faire un homme sain. Elle y réussit parfois. Il arrive qu'une femme rencontre un homme sain et décide d'en faire une épave. Elle y réussit toujours.
  • Cesare Pavese « Œuvres », Cesare Pavese, éd. Quarto Gallimard, octobre 2008, p. url


Citations sur[modifier]

Italo Calvino[modifier]

Voir le recueil de citations : Italo Calvino
Il semble appartenir au destin de Pavese, comme à toute la génération littéraire d'aujourd'hui, de ne pas pouvoir s'arrêter sur des résultats obtenus, mais de continuer à approfondir une problématique qui ne semble jamais devoir s'épuiser. Et nous ne voudrions certes pas interrompre son enquête en exigeant de Pavese une œuvre qui, après avoir éclairci les raisons de son récit, ne serait plus une expérience, mais un simple résultat.
  • 1946
  • « Pavese en trois livres », Italo Calvino, dans Italo Calvino, Christophe Mileschi et Martin Rueff, éd. L’Herne, 2024  (ISBN 9791031904269), p. 62


Pour moi, Pavese signifiait beaucoup : il était non seulement mon auteur préféré, un de mes amis les plus chers, un collègue de travail depuis plusieurs années, un interlocuteur quotidien, mais un des personnages qui aura été le plus important dans ma vie, celui à qui je dois tout ce que je suis, qui avait déterminé ma vocation, dirigé et encouragé par la suite tout mon travail, influencé ma manière de penser, mes goûts, jusqu'à mes habitudes de vie et mes comportements.
  • Lettre à Isa Bezzera, Turin, 3 septembre 1950.
  • Le métier d’écrire, Italo Calvino (trad. Christophe Mileschi et Martin Rueff), éd. Gallimard, 2023  (ISBN 978-2-07-014006-0), p. 263