Blade Runner

Citations « Blade Runner » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Blade Runner est un film américain de science-fiction réalisé par Ridley Scott en 1982, tiré d'un livre de Philip K. Dick Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?.

Citations[modifier]

Rick Deckard (faisant le test de Voight-Kampff) : Vous lisez un magazine et vous tombez sur toute une page de photos de filles nues.
Rachel : Vous me testez pour savoir si je suis un réplicant ou une lesbienne, monsieur Deckard ?


Eldon Tyrell : Le commerce est notre seul but chez Tyrell. Plus humain que l'humain est notre devise.

  • Joe Turkel, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


Chew : Vous Nexus. J'ai conçu vos yeux.
Roy Batty : Chew, si vous pouviez voir les choses que j'ai vu avec vos yeux. Question.
Chew : Je ne sais rien du tout.
Roy Batty : Qui sait ?
Chew : Tyrell. Lui, il sait tout.
Roy Batty : De la Tyrell Corporation ?
Chew : Lui, grand patron, grand génie. Il a conçu votre esprit, votre cerveau.
Roy Batty : Ah ? Un homme bien.


Rick Deckard : Je voudrais jeter un coup d'œil dans votre loge, si vous permettez.
Zhora : Pourquoi ?
Rick Deckard : Voir s'il y a des trous.
Zhora : Des trous ?
Rick Deckard : Oui, vous seriez surprise de savoir ce qu'un type est capable de faire pour voir un beau corps de fille.
Zhora : Non, je ne le serais pas.

  • Harrison Ford et Joanna Cassidy, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


Leon Kowalski : T'endors pas, c'est l'heure de mourir.

  • (en) Wake up! Time to die!
  • Brion James, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


Rick Deckard : Secouée ? Moi aussi. Je m'y fais pas. Ça fait partie du business.
Rachel : Je ne suis pas dans le business. C'est moi le business.

  • Harrison Ford et Sean Young, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


J. F. Sebastian : Montrez-moi quelque chose.
Roy Batty : Mais quoi ?
J. F. Sebastian : N'importe quoi.
Roy Batty : Nous ne sommes pas des robots, Sebastian, mais des êtres vivants.
Pris : Je pense, Sebastian, donc je suis.


Eldon Tyrell : Qu'est-ce qui vous pose un problème ?
Roy Batty : La mort.
Eldon Tyrell : La mort ? Mais j'ai bien peur que ce soit en-dehors de ma juridiction.
Roy Batty : Je veux plus de vie, père.
[...]
Eldon Tyrell : Nous vous avons fait aussi bien que nous pouvions.
Roy Batty : Mais pas pour durer.
Eldon Tyrell : Chaque fois qu'une lumière brûle deux fois plus, elle brille deux fois moins longtemps. Et vous avez brûlé on ne peut plus brillamment, Roy.

  • Joe Turkel et Rutger Hauer, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


Roy Batty : Quelle expérience de vivre dans la peur ! Voilà ce que c'est que d'être un esclave.

  • Rutger Hauer, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


Roy Batty : J'ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. J'ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l'ombre de la porte de Tannhäuser. Tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir.

  • (en) I've seen things you people wouldn't believe. Attack ships on fire off the shoulder of Orion. I watched C-beams glitter in the dark near the Tannhäuser gate. All those moments will be lost in time, like tears in rain. Time to die.
  • Derniers mots de Roy Batty à la fin du film.
  • Rutger Hauer, Blade Runner (1982), écrit par Hampton Fancher et David Peoples


Gaff : Dommage qu'elle doive mourir mais c'est notre lot à tous.