Belges

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Belges sont un peuple antique, localisé en Europe de l'Ouest peu avant l'ère chrétienne, plus précisément en Gaule septentrionale. Selon Strabon, leurs territoires se situaient entre le Rhin et la Loire et selon Jules César ils sont séparés des Celtes ou Gaulois par la Marne. César signale aussi que ce seraient des Belges qui occupaient à l'époque de la Guerre des Gaules les territoires maritimes de la Bretagne insulaire, ce que confirme Dion Cassius. Le mot désigne aujourd'hui les citoyens de la Belgique.

Jules César, La Guerre des Gaules[modifier]

De tous [les peuples de la Gaule], les plus vaillants sont les Belges, parce qu'ils sont les plus éloignés de la civilisation et de l'humanité de la Province, que les marchands se rendent très rarement chez eux pour y importer les denrées qui pourraient efféminer les esprits, et qu'ils sont les plus proches des Germains de l'autre rive du Rhin, contre lesquels ils sont continuellement en guerre.
  • (la) Horum omnium fortissimi sunt Belgae, propterea quod a cultu atque humanitate provinciae longissime absunt, minimeque ad eos mercatores saepe commeant atque ea quae ad effeminandos animos pertinent inportant, proximique sunt Germanis, qui trans Rhenum incolunt, quibuscum continenter bellum gerunt.


Charles Baudelaire[modifier]

La vue d'une femme belge me donne une vague envie de m'évanouir. Le Dieu Éros lui-même, s'il voulait glacer immédiatement tous ses feux, n'aurait qu'à contempler le visage d'une Belge.
  • Correspondance (1865), Charles Baudelaire, éd. Gallimard, coll. « Folio classique », 2000, p. 316


La croyance au progrès est un doctrine de paresseux, une doctrine de Belges. C'est l'individu qui compte sur ses voisins pour faire sa besogne.
  • « Mon cœur mis à nu », dans Œuvres complètes (1864), Charles Baudelaire, éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2004, p. 408 (texte intégral sur Wikisource)


Histoire de Belgique, De l'Antiquité à nos jours[modifier]

Flamands et Wallons, ce ne sont là que des prénoms, Belge est notre nom de famille.
  • Histoire de Belgique, De l'Antiquité à nos jours, Marie-Thérèse Bitsch, éd. Complexe, 2004, p. 124


Il y a en Belgique des Wallons et des Flamands, il n'y a pas de Belges.
  • Histoire de Belgique, De l'Antiquité à nos jours, Marie-Thérèse Bitsch, éd. Complexe, 2004, p. 124


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :