Barack Obama

Citations « Barack Obama » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
BarackObama2005portrait.jpg

Barack Hussein Obama II, né le 4 août 1961 à Honolulu, Hawaii, est un homme politique américain, sénateur démocrate de l'Illinois au Sénat des États-Unis en 2005. 44e président des États-Unis et premier homme noir à accéder à ce poste, il est entré en fonction le 20 janvier 2009.

Discours au congrès démocrate de 2004[modifier]

Il n’y a pas une Amérique progressiste et une Amérique conservatrice — il y a les États-Unis d’Amérique. Il n’y a pas une Amérique noire, une Amérique blanche, une Amérique latino et une Amérique asiatique, il y a les États-Unis d’Amérique.

  • (en) There is not a liberal America and a conservative America — there is the United States of America. There is not a Black America and a White America and Latino America and Asian America — there’s the United States of America.
  • Discours du 27 juillet 2004 à Boston, lors de la convention démocrate.

Discours de défaite aux primaires du New Hampshire[modifier]

C’était l’essence même des documents fondateurs déclarant la destinée de la Nation : Oui, nous pouvons.
C’était dit à voix basse par les esclaves et les abolitionnistes ouvrant un chemin vers la liberté : Oui, nous pouvons.
C’était chanté par les immigrants débarquant de lointains rivages et par les pionniers poussant plus avant vers l’ouest faisant face à une nature impitoyable : Oui, nous pouvons.

  • (en) It was a creed written into the founding documents that declared the destiny of a nation: Yes, we can.
    It was whispered by slaves and abolitionists as they blazed a trail towards freedom through the darkest of nights: Yes, we can.
    It was sung by immigrants as they struck out from distant shores and pioneers who pushed westward against an unforgiving wilderness: Yes, we can.
  • Discours du 8 janvier 2008 à Nashua, New Hampshire, après sa défaite aux élections primaires du New Hampshire.


Nous nous rappellerons que quelque chose se passe en Amérique, que nous ne sommes pas aussi divisés que nos politiques le suggèrent, que nous somme un peuple uni, nous sommes une Nation, et ensemble, nous allons ouvrir le prochain chapitre de l’Histoire américain avec ces trois mots qui vont retentir de tous les côtés du pays, d’un océan à l’autre… : Oui nous pouvons !

  • (en) we will remember that there is something happening in America, that we are not as divided as our politics suggest, that we are one people, we are one nation. And, together, we will begin the next great chapter in the American story, with three words that will ring from coast to coast, from sea to shining sea: Yes, we can.
  • Discours du 8 janvier 2008 à Nashua, New Hampshire, après sa défaite aux élections primaires du New Hampshire.


  • Barack Obama, 8 janvier 2008, dans New York Times, paru 8 janvier 2008.


Discours de victoire[modifier]

S'il y a quelqu'un qui doute encore que l'Amérique est l'endroit où tout est possible, qui se demande si le rêve de nos pères est encore vivant, qui s'interroge sur le pouvoir de notre démocratie, ce soir vous lui avez répondu.

  • (en) If there is anyone out there who still doubts that America is the place were all things are possible, who still wonders if the dream of our fathers is alive in our times, who still questions the power of our democracy, tonight is your answer.
  • Discours du 4 novembre 2008 à Chicago, pour la victoire aux élections présidentielles.


Sur Barack Obama[modifier]

Je pense que l'élection d'Obama n'est pas un fait spontané. C'est quelque chose qui a été mis sur orbite, un peu comme l'élection de miss France cette année (...) Ce n'est pas un noir américain. C'est un métis, donc en ce sens, c'est un mondialiste. Ce n'est pas un personnage interne à la politique américaine comme pourrait l'être un Noir américain, un pasteur du type Farrakhan ou quelqu'un d'autre. Obama est un drapeau.

  • A une question d'un journaliste lui demandant si l'élection d'Obama pourra faire jurisprudence en France en 2017
  • « Entretien vérité avec Jean-Marie Le Pen », Jean-Marie Le Pen, propos recueillis par Eugène Krampon, Réfléchir & Agir (ISSN 1273-6643), nº 31, hiver 2009, p. 33


Soulevant l'enthousiasme des foules planétaires, Obama, dents blanches et haleine fraîche, n'a en rien rompu avec la politique hégémonique de Républicains: l'occupation de l'Irak, elle se prolongera pour la décennie à venir et au-delà; la guerre afghane quant à elle, s'étend à bas bruit médiatique au Pakistan voisin en pratiquant, sous couvert de lutte contre les Talibans wahhabites, une politique ethnocidaire d'épuration des tribus pachtounes.

  • « Obama est ou n'est-il pas Morpheus? », Léon Camus, Réfléchir & Agir (ISSN 1273-6643), nº 32, été 2009, p. 27


Pour paraphraser Cioran, qui prétendait que Dieu doit beaucoup à Bach, on pourrait dire qu'Obama doit beaucoup à Michael Jackson!


L'information détenue par le gouvernement fédéral est un bien national !

  • (en) Information maintained by the Federal Government is a national asset.
  • Quatre mois après l'investiture de Barack Obama du 20 janvier 2009, data.gov rendait accessibles des données publiques telles que la consommation d'énergie dans les foyers, les rapports d'inspection des centrales nucléaires, les dépenses de l'état...
  • « Open (your) data », Éric Boustouller, PDG de Microsoft France, RSLN (Regards sur le numérique), nº 9, 1er trimestre 2011, p. éditorial