Armée suisse

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ancien logo de l'Armée suisse

L'armée suisse est l'armée de milice, encadrée de militaires professionnels, de la Suisse.

Citations[modifier]

Je suis d'avis que les missions à l'étranger ont entraîné une forte diminution de soutien populaire pour l'armée en Suisse. Sur le plan de la politique intérieure, elle a perdu beaucoup de son appui. Vu sous cet angle, l'avantage pour l'armée pourrait peut-être même être négatif.
  • À la question : « Quels sont les aspects qui vous chiffonnent dans les mission militaires de paix actuelles ? »
  • « Tant qu'à faire des missions à l'étranger, au moins les faire au mieux… », Ueli Maurer, propos recueillis par François Furer et Walter Krik, Swiss Peace Supporter, nº 2, Juin 2009, p. 4


J'estime que chez SWISSINT à Stans, on dispose réellement de plus de moyens que dans le reste de l'armée. Il serait souhaitable qu'on devienne un peu plus conscient des coûts. Nos contingents envoyés à l'étranger sont mieux équipés que les soldats suisses.
  • « Tant qu'à faire des missions à l'étranger, au moins les faire au mieux… », Ueli Maurer, propos recueillis par François Furer et Walter Krik, Swiss Peace Supporter, nº 2, Juin 2009, p. 7


L'armée suisse a toujours été une cible facile pour les milieux de gauche. Déjà dans les années 1930 ils réclamaient la suppression de l'armée argumentant que le monde ne risquait plus rien après la Grande guerre. Comme chacun le sait, l'Histoire a contredit les prévisions socialistes dès l'année 1939, prouvant une première fois la nécessité d'une défense nationale crédible.


La Suisse doit être en mesure de défendre son territoire et son indépendance. L'armée de milice agit comme une assurance. Vous payez vos primes annuelles sans forcément bénéficier de prestations mais le jour où vous êtes confrontés à un problème, vous êtes couverts. L'armée c'est l'assurance de notre pays. Le jour où nous en aurons besoin - comme en 1939 - nous serons couverts.


La défense suisse du pays dispose d'une armée qui, ne serait-ce que par ses effectifs, est un facteur tout à fait considérable. (..) Vaincre les troupes du Réduit alpin qui vont se défendre avec acharnement représentera une tâche difficile à résoudre.
  • Franz Böhme dans son mémorandum rédigé en 1943 en page 218.
  • « Des généraux allemands s'expriment sur la volonté de résistance des Suisses: Le Réduit alpin est quasi imprenable », Franz Böhme, Horizons et débats (ISSN 1662-4599), nº 17, 3 mai 2010, p. 2


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :