Yves Jégo

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yves Jégo en 2016

Yves Jégo, né le 17 avril 1961 à Besançon, est un homme politique français. Réputé proche de Nicolas Sarkozy, membre du RPR puis de l'UMP dont il a été porte parole en 2007-2008, il rejoint le Parti Radical en 2009. En mai 2011, il quitte l'UMP pour rejoindre Jean-Louis Borloo. Il est maire de Montereau Fault Yonne depuis 1995, député de la troisième circonscrion de Seine-et-Marne depuis 2002, président de la communauté de communes des deux fleuves depuis 2003 et conseiller régional d'Île de France de mars 2010 à juillet 2011. Il fut secrétaire d'État à l'Outre-Mer de 2008 à 2009. Il est également avocat, inscrit au Barreau de Paris.

Citations[modifier]

Je ne suis pas une femme, je n'appartiens pas à une minorité visible, je ne suis pas de gauche et je suis fidèle à Nicolas. Je n'ai donc aucune chance de devenir ministre.
  • Yves Jégo, 14 juillet 2007, dans Le Canard Enchaîné. L'intéressé dément ces propos.


la Russie est une démocratie, puisqu'il y a des élections.
  • Yves Jégo, 30 novembre 2007, au Grand Journal, en réponse à Jean-Michel Aphatie, dans Canal+.


Contrairement au parti socialiste, nous ne voulons pas que des prédateurs sexuels soient dans les rues et menacent nos enfants.


Nous avons une banane française qui revit et qui est exceptionnelle par sa qualité. Pour aider ces producteurs à communiquer sur celle-ci, je vais demander à dix grands cuisiniers français de préparer des recettes à partir de ces bananes.


Je me suis aperçu que le lobby de l'argent était extrêmement puissant.
Comme dans les tempêtes, les français savent bien qu’il y a les marins de gros temps qui sont à la barre, tiennent le cap et prennent les embruns en pleine figure. Ils savent aussi qu’il y a les poules mouillées qui sont au fond de la calle à vomir leur ressentiment.


Humanisme, écologie et République sont les trois mamelles du radicalisme du XXIème siècle.


Pourquoi la laïcité ne serait-elle pas au cœur de l'identité nationale ?


Je pense qu'il y a un lien fort entre identité nationale et immigration.


Ne serait-il pas juste d'aligner le temps de travail des enseignants sur celui des autres fonctionnaires, à savoir 1 600 heures par an ?


Je n'ai pour ma part qu'un seul ennemi : le parti socialiste et ses alliés.


Si l'on veut notre indépendance, il faut être clair dans nos alliances.


Il peut agacer, on a tous des défauts. Certains ne veulent pas de Sarkozy, mais disent que Hollande, c’est pire. Alors lorsqu’il faut choisir, entre deux maladies, on choisit la plus bénigne.


Le ministère du Tourisme devrait se situer à proximité du ministère de la Culture


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :