Vivekananda

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Swami Vivekananda à Londres en 1896.

Swami Vivekananda (1863-1902) est un philosophe et maître spirituel qui a fait connaître l'hindouisme au monde occidental.

Citations[modifier]

Râja-yoga ou Conquête de la nature intérieure (Raja-Yoga), 1910[modifier]

[…] Si vous lisez le Coran, vous y trouverez des vérités sublimes à côté de semblables superstitions.
  • (en) […] If you read the Koran, you find the most wonderful truths mixed with superstitions.
  • Râja-yoga (1910), Swami Vivekananda (trad. S. W..), éd. Publications théosophique, 1910, CHAPITRE VII DHYÂNA ET SAMÂDHI, p. 106 (texte intégral sur Wikisource)


[…] Il en est du corps comme d’une rivière, où vous voyez avec leur même forme les flots changer à chaque instant et d’autres flots nouveaux prendre la place des premiers.
  • (en) […] As in a river the masses of water are changing before you every moment, and new masses are coming, yet taking similar form, so is it with this body.
  • Râja-yoga (1910), Swami Vivekananda (trad. S. W..), éd. Publications théosophique, 1910, CHAPITRE II LES PREMIERS DEGRÉS, p. 30 (texte intégral sur Wikisource)


[…] le meilleur d’entre nous pourra douter parfois
  • (en) […] even the best of us will doubt sometimes
  • Râja-yoga (1910), Swami Vivekananda (trad. S. W..), éd. Publications théosophique, 1910, CHAPITRE II LES PREMIERS DEGRÉS, p. 26 (texte intégral sur Wikisource)


[…] Les grands de ce monde surgissent de la classe moyenne.
  • (en) […] It is from the middle classes that the great ones of the world come.
  • Râja-yoga (1910), Swami Vivekananda (trad. S. W..), éd. Publications théosophique, 1910, CHAPITRE II LES PREMIERS DEGRÉS, p. 31 (texte intégral sur Wikisource)


[…] La première leçon consiste à s’asseoir pendant quelque temps et à laisser courir la pensée.
  • (en) […] The first lesson, then, is to sit for some time and let the mind run on.
  • Râja-yoga (1910), Swami Vivekananda (trad. S. W..), éd. Publications théosophique, 1910, CHAPITRE VI PRÂTYÂHÂRÀ ET DHÂRÀNÂ, p. 90 (texte intégral sur Wikisource)