Vienne

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Franz Alt, Le Graben, Vienne (1885)
Franz Alt, Le Graben, Vienne (1885)

Vienne est la capitale de l'Autriche. Elle est aussi Land (État fédéré), en allemand Bundesland Wien. Elle est située dans l'est du pays, et traversée par le Danube (Donau). Elle fut la capitale du Saint Empire romain germanique ainsi que de l'Archiduché d'Autriche, de l'Empire d'Autriche (1804–1866) et plus tard de la double monarchie, communément appelée Autriche-Hongrie (1867-1918).

Citations[modifier]

XIXe siècle[modifier]

La ville de Vienne est singulièrement bâtie. Elle forme trois cercles concentriques. Le premier est l'ancienne ville, entourée d'un rempart; le second est une plaine appelée le glacis, qui renferme des jardins; et le troisième contient les faubourgs , cercle immense de maisons qui renferme les deux autres.
  • Voyage en Turquie et à Constantinople, R. Walsh (trad. H. Vilmain), éd. Moutardier, 1828, p. 317


La plus grande partie de la ville est bâtie sur la rive droite d'un des bras du Danube surnommé Canal de Vienne. Cette rive, s'élevant par étages, forme plusieurs terrasses , dont la première est occupée par la ville intérieure dont, pour cette raison, quelques rues ont une pente rapide vers le fleuve. La plupart des faubourgs sont situés sur un terrain encore plus élevé; le canal de Vienne forme avec un autre bras du Danube, surnommé Kaiserwasser, une île, où la Leopoldstadt (ville de Léopold) se trouve entre la Brigittenau et le fameux Prater.
  • Vienne dans son état actuel, Adolf Schmidl (trad. A. et E. Demarteau), éd. Gehold, 1836, p. 4


C'est à la violence des vents que Vienne est redevable d'une constante purification d'air, ce qui est un grand bienfait pour une ville aussi peuplée, mais ils occasionnent aussi la poussière, fléau principal de la ville et de ses environs. Le sol tout à l'entour ayant été autrefois, occupé par la mer, le cailloutage des routes se compose entièrement de pierres calcaires provenant de l'ancienne formation et du gravier du Danube. Ces pierres en se pulvérisant produisent cette poussière si désagréable et si nuisible à la santé. Les maladies d'yeux et de poitrine sont donc très fréquentes; cependant Vienne a beaucoup gagné sous ce rapport, depuis que les routes qui traversent le glacis, sont pavées ainsi que la plus grande partie des faubourgs.
  • Vienne dans son état actuel, Adolf Schmidl (trad. A. et E. Demarteau), éd. Gehold, 1836, p. 6


La ville a une grande quantité de canaux souterrains qui facilitent beaucoup l'entretien de la propreté. En général Vienne sous terre est aussi étendue que Vienne sur terre. Il n'est pas rare de trouver des caves de deux ou trois étages, qui se prolongent sous une ou deux rues. Le pavé de granit de la ville intérieure, de la grande route qui serpente sur le glacis, et des rues principales des faubourgs est très beau et sert même d'ornement. Il est remarquable, que dans la ville les rues de traverse, qui sont généralement fort étroites, soient pavées avec des pierres taillées, ce qui procure l'avantage de pouvoir en éloigner la boue plus facilement.
  • Vienne dans son état actuel, Adolf Schmidl (trad. A. et E. Demarteau), éd. Gehold, 1836, p. 11


Les divertissements musicaux de Monsieur le Conseiller aulique Kiesewelter sont, sans contre-dit, les plus intéressants de tous les concerts sans nombre donnés par des amateurs; on y entend principalement de la musique vocale classique du quinzième et du dix-septième siècle. Il n'est nullement difficile pour le connaisseur d'obtenir la permission d'assister à ces concerts, vu que Monsieur le Conseiller est un homme rempli de politesse et de bonté.
  • Vienne dans son état actuel, Adolf Schmidl (trad. A. et E. Demarteau), éd. Gehold, 1836, p. 250


L'établissement pénitentiaire pour la province (Maison de force).
(Léopoldstadt, No. 23l.)

Cet établissement a un administrateur, 9 employés, 2 aumôniers, 1 maître d'école, 2 médecins, 2 chirurgiens, 1 sage-femme, 10 inspecteurs pour les travaux, 53 geôliers. Les inspecteurs doivent avoir servi, les portes extérieurs sont gardées par le militaire*). Cet établissement est parfaitement bien organisé. On enseigne aux détenus les principes de la Religion, à lire et à écrire, et on leur montre à faire des draps, des couvertures et de la toile. Ils ont chaque jour une tâche qu'ils doivent terminer; l'argent que l'on retire de ces travaux est destiné, une moitié à leur donner une meilleure nourriture, l'autre moitié leur est remise lorsqu'ils sortent de l'établissement.
  • Vienne dans son état actuel, Adolf Schmidl (trad. A. et E. Demarteau), éd. Gehold, 1836, p. 295


[A Vienne] Il y eut en 1835 3817 naissances; 1851 garçons, 1800 filles, 36 naissances de jumeaux, une de trigémeaux, un avorton; 176 enfants vinrent morts au monde.
  • Vienne dans son état actuel, Adolf Schmidl (trad. A. et E. Demarteau), éd. Gehold, 1836, p. 302


XXe siècle[modifier]

Eric [Ross] et moi [...] n'avons pas aimé et n'aimons toujours pas Vienne. C'est une petite ville ; son antisémitisme notoire n'est qu'un aspect parmi d'autres de son provincialisme mesquin, où règne une xénophobie généralisée, une défiance qui peut aller jusqu'à la haine de tous les éléments extérieurs. "Des geht bei uns nicht", disent les Autrichiens. "Cela ne s'accorde pas avec nous". le mot Ausländer, étranger, y est toujours péjoratif. Quant à la Gemütlichkeit viennoise, c'est une attraction touristique, la fausse gentillesse d'un peuple fondamentalement unhöflich.
  • La petite amie imaginaire, John Irving (trad. Josée Kamoun), éd. Seuil, 1996  (ISBN 2020289318), p. 81


Eric et moi, jeunes Américains idéalistes, ne pouvions rien faire de plus que de tendre un miroir à cette inexplicable tolérance de l'intolérance.
  • À propos de l'antisémitisme à Vienne.
  • La petite amie imaginaire, John Irving (trad. Josée Kamoun), éd. Seuil, 1996  (ISBN 2020289318), p. 86


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :