Utilisateur:Uaemediaexpert/Brouillon

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nuvola apps important.svg Cet article ou section d'article manque de sources.
Vous pouvez contribuer à l'améliorer en ajoutant des références aux citations.
Toute citation non référencée sera, à terme, enlevée de Wikiquote en accord avec la charte.
Bouctouche vers 1930.

Antonine Maillet naît le 10 mai 1929 à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick[1]. Elle a cinq sœurs et trois frères[2] et elle est l'une des plus jeunes enfants de la familles[3]. Ses parents sont instituteurs mais son père abandonne son emploi pour devenir gérant du magasin général Irving de la ville, une période rappelée dans le monologue Nouël de La Sagouine[4]. Sa mère est une Cormier, et c'est une Mme Cormier qui est la narratrice de son premier roman, Pointe-aux-Coques[4]. Elle soutient que le nom Maillet est une déformation de Martel et fait donc remonter ses ancêtres à Charles Martel, père de Pépin le bref et grand-père de Charlemagne[5]. Son premier ancêtre en Acadie est Jacques Maillet, le seul originaire de Paris[3].

CITATIONS[modifier]

  • La neige possède ce secret de rendre au coeur en un souffle la joie naïve que les années lui ont impitoyablement arrachée.
    • De Antonine Maillet / Pointe-aux-Coques
  • Le bonheur ? Le mot le plus répandu et pourtant le plus indéfinissable.
    • De Antonine Maillet / Le huitième jour
  • L'amour est la seule chose qu'on emporte dans l'éternité.
    • De Antonine Maillet / Cent ans dans les bois
  • Trente, trente-cinq ans, c'est l'âge où une femme peut faire les pires folies.
    • De Antonine Maillet / Crache à pic
  • Tous les combats sont grandioses pour le victorieux.
    • De Antonine Maillet / Le huitième jour
  • Un danger qu'on ne peut identifier est déjà à moitié vaincu.
    • De Antonine Maillet / Le huitième jour
  • A quoi serviraient les expériences sans la perspective de les répéter ? La vie, au fond, est un nombre infini de variations sur un même thème.
    • De Antonine Maillet / Le Huitième Jour
  • Qui accepte de se frotter aux renards pouilleux consent déjà à se gratter.
    • De Antonine Maillet / Crache à pic
  • Un homme qui a manqué sa parole une fois ne saurait appuyer sa cause sur l'honneur.
    • De Antonine Maillet / Cent ans dans les bois
  • La force n'a aucun pouvoir contre le mensonge.
    • De Antonine Maillet / Le huitième jour
  • Une guerre comme tout autre spectacle, se visionne mieux à distance.
    • De Antonine Maillet / Le huitième jour
  • On le sait que c'est l'intention qui compte, mais ça aide de la farcir d'un brin de discernement, de temps en temps.
    • De Antonine Maillet / Pélagie-la-Charette
  • Tout le monde est méchant à son heure.
    • De Antonine Maillet / Pélagie-la-charrette
  • La mort est la plus sûre compagne de toute de l'homme, la seule sur qui tu peux compter en dernière instance pour t'arracher aux dangers de la vie.
    • De Antonine Maillet / Pélagie-la-charrette
  • Rien ne ressemble plus à la mort que la peur qu'on en a.
    • De Antonine Maillet / Crache à pic

Liens externes[modifier]

Catégorie:Littérature Catégorie:Romancier Catégorie:Écrivain canadien Catégorie:Naissance en 1929

  1. David Lonergan, Paroles d'Acadie : Anthologie de la littérature acadienne (1958-2009), Sudbury, Prise de parole, 2010 (ISBN 978-2-89423-256-9), p. 41-43 
  2. Laurent Lavoie, « Chronologie de la vie et de l'œuvre d'Antonine Maillet », La Revue de l'Université de Moncton, Modèle:Vol.7, no2, 1er Modèle:MONTHNAME sans erreur 1974 
  3. 3,0 et 3,1 Modèle:Harvsp
  4. 4,0 et 4,1 (en) Ben-Z. Shek, « Antonine Maillet: A Writer's Itinerary », Acadiensis, Modèle:Vol.12, no2, Modèle:MONTHNAME sans erreur 1983, p. 171-180 [texte intégral (page consultée le 28 août 2013)] 
  5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées an_don