Thomas More

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Saint Thomas. Disambig.svg

Thomas More par Hans Holbein le Jeune (1527).

Thomas More (1478-1535) est un humaniste anglais.

L’Utopie (Utopia), 1516[modifier]

Quel est l’homme qui désire le plus vivement une révolution ? N’est-ce pas celui dont l’existence actuelle est misérable ? Quel est l’homme qui aura le plus d’audace à bouleverser l’État ? N’est-ce pas celui qui ne peut qu’y gagner, parce qu’il n’a rien à perdre ?


C’est pourquoi, lorsque j’envisage et j’observe les républiques aujourd’hui les plus florissantes, je n’y vois, Dieu me pardonne ! qu’une certaine conspiration des riches faisant au mieux leurs affaires sous le nom et le titre fastueux de république. Les conjurés cherchent par toutes les ruses et par tous les moyens possibles à atteindre ce double but :

Premièrement, s’assurer la possession certaine et indéfinie d’une fortune plus ou moins mal acquise ; secondement, abuser de la misère des pauvres, abuser de leurs personnes, et acheter au plus bas prix possible leur industrie et leurs labeurs.

Et ces machinations décrétées par les riches au nom de l’état, et par conséquent au nom même des pauvres, sont devenues des lois.
  • L’Utopie (1516), Thomas Morus (trad. Victor Stouvenel), éd. Paulin, 1842, t. second, chap. 8 - Des religions de l’Utopie, p. 286 (texte intégral sur Wikisource)


Signature de Thomas More.

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :