The Big Bang Theory/Saison 1

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 1[modifier]

[1x01] - La Nouvelle voisine des surdoués[modifier]

Sheldon : Si un photon est émis vers un écran percé de deux fentes et que chaque fente est observée, il ne passera pas par les deux fentes. S'il n'est pas observé, il passera. Cela dit, s'il est observé après avoir traversé l'écran mais avant qu'il atteigne sa cible, il n'aura pas traversé les deux fentes.
Léonard : Je sais. Où tu veux en venir ?
Sheldon : Nulle part, mais c'est pas une mauvaise idée pour un T-shirt.

  • (en)

    Sheldon : So, if a photon is directed through a plane with two slits in it and either is observed, it will not go through both. If it's unobserved, it will. However, if it's observed after it left the plane, before it hits it's target, it will not have gone through both slits.
    Leonard : Agreed! What's Your Point?
    Sheldon: There's no point, I just think it's a good idea for a T-shirt!

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(à la banque de sperme pour QI élevés)
Sheldon : Il y a une pauvre femme qui va mettre tous ses espoirs dans mon sperme. Imagine si elle se retrouve avec un rejeton qui ne saura pas s'il doit utiliser une intégrale ou une différentielle pour calculer la superficie sous une courbe.
Leonard : Je suis sûr qu'elle l'aimera quand même.
Sheldon : Moi, je pourrais pas.

  • (en)

    Sheldon : What if she winds up with a toddler who doesn't know if he should use an integral or a differential to solve the area under a curve?
    Leonard : I'm sure she'll still love him.
    Sheldon : I wouldn't.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Leonard : Élargissons notre cercle d'amis.
Sheldon : Moi, je l'ai déjà largement élargi mon cercle. J'ai 212 amis sur mon site internet.
Leonard : Ouais, mais tu n'en as jamais rencontré aucun.
Sheldon : Oui. C'est ça qui est magnifique.

  • (en)

    Leonard : We need to widen our circle.
    Sheldon : I have a very wide circle. I have 212 friends on myspace.
    Leonard : Yes, and you've never met one of them.
    Sheldon : That's the beauty of it.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : (à propos de sa place sur le canapé) En hiver, cette place est suffisamment proche du radiateur, du coup elle est bien chaude sans causer pour autant un phénomène de transpiration. Et en été c'est pratique car elle est dans l'axe d'une petite brise provoquée par l'ouverture de nos fenêtres. Elle est en face de la télévision sans être tout à fait à angle droit, ce qui décourage la conversation mais ça ne cause pas d'erreur de parallaxe. Je pourrais continuer longtemps, mais je crois que je me suis fais comprendre.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Je suis sagittaire, ce qui vous donne beaucoup d'informations.
Sheldon : Oui. Ça nous indique clairement que vous cautionnez l'idée de cette culture populaire que la position du soleil par rapport à des constellations situées de façon aléatoire dans le ciel au moment de votre naissance affecte votre personnalité.

  • (en)

    Penny : I'm a Sagittarius, which probably tells you way more than you need to know...
    Sheldon :Yes... it tells us that you participate in the mass cultural delusion that the sun's apparent position relative to arbitrarily defined constellations at the time of your birth somehow affects your personality.

  • Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Qu'est-ce qui te fait dire qu'elle ne couchera pas avec moi. Je suis un homme et elle, c'est une femme.
Sheldon : Oui, c'est vrai, mais vous n'êtes pas de la même espèce.

  • (en)

    Leonard : What makes you think she wouldn't have sex with me? I'm a male and she's a female.
    Sheldon : Yes, but not of the same species.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Nos bébés seront super beaux et surdoués.
Sheldon : Et imaginaires qui plus est.

  • (en)

    Léonard : Our babies will be smart and beautiful.
    Sheldon : Not to mention imaginary.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 1, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x02] - Des voisins encombrants[modifier]

(Leonard et Sheldon doivent monter une lourde boite par les escaliers)
Leonard : T'aurais pas une idée ?
Sheldon : Si, mais il nous faudrait une Lanterne Verte et un anneau magique.

  • (en)

    Leonard : Well, do you have any ideas?
    Sheldon : Yeah, but they all involve a Green Lantern and a power ring.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 2, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Ô sacré loi de la gravité, tu nous perdras !
  • (en) Sheldon : O Gravity, thou art a heartless bitch.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 2, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(Sheldon est allé mettre de l'ordre dans l'appartement de Penny pendant la nuit)
Sheldon : Comment je pouvais dormir en sachant que de l'autre côté de ma chambre il y a notre salon, et que juste à côté de notre salon il y a le couloir, et immédiatement après ce couloir il y a... ce foutoir.
Leonard : Tu te rends compte que si Penny se réveille, on ne pourra pas lui expliquer rationnellement pourquoi on est là.
Sheldon : Je viens de te fournir une explication rationnelle.
Leonard : Non, non. Tu m'as donnée une explication. Quand à sa rationnalité elle sera établie par un jury de tes pairs.
Sheldon : Ne soit pas ridicule, je n'ai pas de pairs.

  • (en)

    Sheldon : I couldn't sleep knowing that just outside my bedroom is our living room and just outside our living room is that hallway and immediately adjacent to that hallway is... [he shows Penny's messed up apartment]!
    Leonard : Do you realize if Penny wakes up there's no reasonable explanation to why we are here?
    Sheldon : I just gave you a reasonable explanation.
    Leonard : No, no. You gave me an explanation. Its reasonableness will be determined by a jury of your peers.
    Sheldon : Dont be silly I have no peers.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 2, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Si tu as le temps de réfléchir, tu as le temps de ranger.
  • (en) Sheldon : If you have time to lean, you have time to clean.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 2, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : (allant s'excuser auprès de Penny) J'ai une maitrise et deux doctorats et je m'abaisse à ce genre d'exercice.
  • (en) Sheldon : I have a master and two PhDs. I should not have to do this.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 2, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x03] - Le Corollaire de pattes-de-velours[modifier]

Raj : Ce soir, j'assaisonne mon repas avec du sang de gobelin bien frais !
  • (en) Tonight, I spice my meat with goblin blood.
  • Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : On dirait que ta voisine est rentrée.
Léonard : Excusez-moi...
(Léonard se dirige vers la porte)
Sheldon : N'oublie pas le courrier que tu lui as pris accidentellement afin d'avoir une excuse pour lui parler.
Léonard : Oh ! C'est vrai, t'as raison.
Howard : Le coup du courrier perdu... Un grand classique.

  • Simon Helberg, Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Vois le bon côté des choses. Maintenant que ton fol espoir de sortir avec elle est anéanti, tu va pouvoir extirper la boîte noire des décombres de ton amour et analyser les données. Ça t'évitera de te crasher sur la montagne des cœurs brisés.
  • (en) Well, at least now you can retrieve the black box from the twisted, smoldering wreckage that was once your fantasy of dating her and analyze the data so you don't crash into Geek Mountain again.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : L'amour n'est pas un sprint. C'est un marathon. Une course âpre et acharnée qui ne s'achève que lorsqu'elle tombe dans tes bras... ou qu'elle t'asperge de bombe lacrymogène.
  • (en) Love is not a sprint, it's a marathon, a relentless pursuit that only ends when she falls into your arms... or hits you with the pepper spray.
  • Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : Les lois contre le harcèlement sexuel n'ont pas de secret pour moi. Je suis devenu un expert en la matière.
  • Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : Sheldon, si tu était un robot et si je le savais et que toi tu l'ignorais, tu aimerais que je te dise la vérité ?
Sheldon : Ça dépend. Franchement, j'en sais rien. Si j'apprenais que j'étais un robot, je ne sais pas si je pourrais encaisser le choc.
Howard : Ton espèce n'a pas été épargnée par l'histoire de la science-fiction en tout cas.
Sheldon : D'accord. Alors admettons. On m'apprend que je suis un robot. Suis-je obligatoirement soumis aux Trois Lois de la robotique d'Asimov ?
Raj : Tu y est peut-être soumis en ce moment-même, et tu l'ignores.
Howard : As-tu causé du tort à un humain ou laissé un humain subir un dommage en restant passif ?
Sheldon : Bien sûr que non !
Howard : T'es-tu déjà blessé ou as-tu laissé quelqu'un te faire du mal alors que le vie d'un humain n'était pas en danger ?
Sheldon : Non.
Howard : Ça sent le robot.

  • (en)

    Howard : Sheldon, if you were a robot, and I knew and you didn't, would you want me to tell you?
    Sheldon : That depends. When I learn that I'm a robot, will I be able to handle it?
    Howard : Maybe, although the history of science fiction is not on your side.
    Sheldon : Uh, let me ask you this: when I learn that I'm a robot, would I be bound by Asimov's Three Laws of Robotics?
    Raj : You might be bound by them right now.
    Howard : That's true. Have you ever harmed a human being, or, through inaction, allowed a human being to come to harm?
    Sheldon : Of course not.
    Howard : Have you ever harmed yourself or allowed yourself to be harmed except in cases where a human being would've been endangered?
    Sheldon : Well, no.
    Howard : I smell robot.

  • Simon Helberg, Jim Parsons et Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Léonard) Je pense que tu as autant de chances d'avoir de relations sexuelles avec Penny que le téléscope Hubble de découvrir qu'il y a dans les trous noirs de Mars un petit bonhomme qui cherche désespérément un interrupteur.
  • (en) I think that you have as much of a chance of having a sexual relationship with Penny as the Hubble telescope does of discovering at the center of every black hole is a little man with a flashlight searching for a circuit breaker.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 3, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x04] - Les Poissons luminescents[modifier]

(Disant à Léonard ce qu'il a l'intention de dire au nouveau doyen de l'université)
Sheldon : Enchanté de vous connaître, Dr Gablehauser. Vous avez de la chance que l'université vous ai engagé, bien que vous n'ayez pas mené de recherche intéressante depuis 25 ans et que vous ayez préféré écrire des livres de vulgarisation en réduisant le concept de la science à une série d'anecdotes, anecdotes qui, au passage, sont balancées avec autant de facilité qu'un petit tas d'excréments.

  • (en) Pleased to meet you, Dr Gablehouser. How fortunate for you that the University has chosen to hire you, despite the fact that you’ve done no original research in twenty-five years, and instead have written a series of popular books that reduce the great concepts of science to a series of anecdotes, each one dumbed down to accommodate the duration of an average bowel movement.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : Salut. Ça va les tapettes de la sciences ?
  • (en) Whaddup science bitches?
  • Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : J'ai passé les trois dernières années à contempler un tableau remplis d'équations, avant ça, j'ai passé quatre années sur ma thèse, avant ma thèse j'étais à la fac et avant la fac j'étais en CM2.
  • (en) I've spent the past three-and-a-half years staring at grease boards full of equations; before that, I spent four years working on my thesis; before that, I was in college, and before that, I was in the fifth grade.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : J'ai pris un congé sabbatique car je refuse de m'incliner devant un esprit médiocre.
Penny : Tu t'es fait saqué ?!
Sheldon : Les physiciens théoriciens ne se font pas saquer. Enfin, en théorie.

  • (en)

    Sheldon : I'm taking a sabbatical because I won't kowtow to mediocre minds.
    Penny : So you got canned, huh?
    Sheldon : Theoretical physicists do not get 'canned'. But yeah.

  • Jim Parsons et Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Penny) Les compléments alimentaires ont certaines vertus mais il faut savoir que le corps humain n'assimile que ce dont il a besoin. Ce que tu prends là sont des oligo-éléments très chers pour t'aider à uriner.
  • (en) There's some value to taking the multivitamins, but the human body can only absorb so much, so what you're buying here are the ingredients for very expensive urine.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Mary Cooper : Raj) J'ai fait du poulet rôti. J'espère que dans votre pays ce n'est pas un de ces animaux qu'on considère comme sacrés.
  • (en) I made chicken, I hope that isn’t one of the animals that you people think is magic?
  • Laurie Metcalf, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Mary Cooper : Léonard et Penny) Je trouve que vous formez un très joli couple.
Léonard : Non, non, on n'est pas ensemble, on est célibataire comme ces tranches de fromage qu'on emballe individuellement. (Gêné) On est copains.
Mary Cooper : Howard) J'ai touché un point sensible ?
Howard : Oh que oui !

  • (en)

    Mary Cooper : You know, you two make a cute couple.
    Leonard : No, no we're not, we're not a couple, we're single, two singles, like those individually wrapped slices of cheese that are friends.
    Mary Cooper : Did I pluck a nerve there?
    Howard : Oh yeah.

  • Laurie Metcalf, Johnny Galecki et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 4, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x05] - Le Postulat du hamburger[modifier]

(Au Cheesecake Factory)
Howard : Que conseillerais-tu à un homme affamé qui a transpiré toute la matinée en soulevant des haltères en fonte ?
Penny : Une bonne douche.

  • (en)

    Howard : What do you recommend for someone who worked up a man-sized appetite from a morning of weight training and cardio-funk?
    Penny : A shower.

  • Simon Helberg et Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 5, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Léonard, je ne savais pas que tu jouais du violoncelle.
Léonard : Et oui, mes parents estimaient que le fait de m'avoir affublé du prénom de Léonard et m'avoir fait sauté des classes ne m'avait pas armé pour la vie.

  • (en)

    Penny : Leonard, I didn't know you played the cello.
    Leonard : Yeah, my parents felt that naming me Leonard and putting me in advanced placement classes wasn't getting me beaten up enough.

  • Kaley Cuoco et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 5, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Qui t'as autorisé à toucher à mon tableau ?
Lesley : Personne.
Sheldon : Est-ce que je vais chez toi tripoter ton tableau ?
Lesley : Il n'y a pas d'équation incorrecte sur mon tableau.

  • (en)

    Sheldon : Who told you you could touch my board?
    Lesley : No one.
    Sheldon : I don’t come into your house and touch your board.
    Lesley : There are no incorrect equations on my board.

  • Jim Parsons et Sara Gilbert, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 5, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(Au Cheesecake Factory)
Sheldon : À qui dois-je m'adresser pour qu'on me réserve cette table tous les mardis ?
Penny : J'en sais rien, un psychiatre.

  • (en)

    Sheldon : Who do I speak to about permanently reserving this table?
    Penny : I don't know, a psychiatrist?

  • Jim Parsons et Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 5, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x06] - Les Allumés d'Halloween[modifier]

Raj : (à propos d'Howard) Oh, j'aimerais tant avoir son assurance. J'ai vraiment du mal à parler aux femmes, ou en présence de femmes, ou en présence d'hommes efféminés.
  • (en) Oh, if only I had his confidence. I have such difficulty speaking to women, or around women, or at times even effeminate men.
  • Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 6, écrit par Dave Goetsch.


(Sheldon est déguisé en effet Doppler)
Sheldon : Vu les réaction devant mon costume, cette fête est un réquisitoire accablant contre notre système éducatif.
Kurt : Quoi ? T'es un zèbre, non ?
Sheldon : Léonard) Encore un enfant livré à lui-même.

  • (en)

    Sheldon : Given the reaction to my costume, this party is a scathing indictment of the American educational system.
    Kurt : You're a zebra, right?
    Sheldon : Yet another child left behind...

  • Jim Parsons et Brian Patrick Wade, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 6, écrit par Dave Goetsch.


Léonard : Kurt) Je comprend ton besoin de m'intimider physiquement, tu ne peux pas rivaliser avec moi sur le plan intellectuel alors tu as recours à des tartuferies animaliste.
  • Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 6, écrit par Dave Goetsch.


Léonard : L'Homo Habilis qui découvre ses pouces opposables a dit quoi ?
Kurt : Quoi ?

  • (en)

    Leonard : Homo habilis discovering his opposable thumbs says what?
    Kurt : What?

  • Johnny Galecki et Brian Patrick Wade, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 6, écrit par Dave Goetsch.


Sheldon : Léonard) Tu sais pertinemment que tu peux compter sur mon soutien moral, mais s'il y a confrontation physique, je ne te serai d'aucune utilité.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 6, écrit par Dave Goetsch.


Penny : Léonard, t'es un garçon extraordinaire. Pourquoi est-ce que tous les mecs ne sont pas comme toi ?
Léonard : Parce que s'ils étaient tous comme moi le genre humain serait en voie d'extinction.

  • (en)

    Penny : Why can't all guys be like you?
    Leonard : Because if all guys were like me the human race couldn't survive.

  • Kaley Cuoco et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 6, écrit par Dave Goetsch.


[1x07] - Le Paradoxe du ravioli chinois[modifier]

Léonard : (à Sheldon) Faudrait qu'on coupe notre copain ici-présent en deux si on veut jouer en équipe.
Raj : Bien sûr, coupons l'indien en deux, dans son pays ils se reproduisent comme des lapins.

  • (en)

    Leonard : Well, the only way we can play teams at this point is if we cut Raj in half.
    Raj : Oh, great cut the foreign guy in half. There's a billion more where that came from.

  • Johnny Galecki et Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 7, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(à propos de Howard et Christy)
Penny : J'ai grandi dans une ferme. Vu leurs beuglements, soit ils s'envoient en l'air, soit Howard est coincé dans une trayeuse.

  • (en) Penny : I grew up on a farm, from what I heard, they're either having sex or Howard's caught in a milking machine.
  • Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 7, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Penny) Si tu utilise ma brosse à dents, je saute par la fenêtre. Et surtout ne viens pas à mes funérailles.
  • (en) Sheldon : If you use my toothbrush, I will jump out that window. Please don't come to my funeral.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 7, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : (à propos de Christy) Quand le clonage humain sera au point, j'en veux une douzaine comme elle.
  • (en) Howard : When they perfect human cloning, I'm gonna order 12 of those.
  • Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 7, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(Au restaurant chinois)
Raj : Vous pourriez accélérer ! Des enfants crèvent de faim en Inde et l'indien à cette table aussi !

  • (en) Raj : Not only are there thousands of people starving in India, there's an Indian starving right here!
  • Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 7, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(En parlant d'Howard)
Léonard : Tu va lui demander de choisir entre une partie de jambes en l'air et une soirée jeu vidéo.
Sheldon : Non, je vais lui demander d'oublier le sexe et de prendre son pied avec un jeu vidéo. Pour autant que je sache, le sexe n'inclue pas de graphiques haute-définition et des armes super-performantes.
Léonard : Oui, le sexe c'est juste des contacts humains, des orgasmes, de la nudité.
Sheldon : C'est ce que je disais.

  • (en)

    Leonard : Sheldon, think this through. You're going to ask Howard to choose between sex and Halo.
    Sheldon : No, I'm going to ask him to choose between sex and Halo 3. As far as I know sex has not been upgraded to include high-def graphics and enhanced weapons systems.
    Leonard : You're right, all sex has is nudity, orgasms and human contact.
    Sheldon : My point.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 7, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x08] - L'Effet sauterelle[modifier]

Léonard : (...) Ta carte de membre de la Ligue des Justiciers, t'en as peut-être pas besoin en permanence.
Sheldon : Je l'emmène partout avec moi et ce depuis l'âge de cinq ans.
Léonard : Pourquoi ?
Sheldon : « A garder sur soi en toutes circonstances », c'est stipulé. Batman y a même apposé sa signature.

  • (en)

    Leonard : Do you really need the Honorary Justice League of America Membership card?
    Sheldon : It's been in every wallet I owned since I was five.
    Leonard : Why?
    Sheldon : It says keep this on your person at all times. It's right here under Batman's signature.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Ben voilà, j'ai convaincu le restaurant de me laisser tenir le bar, alors il faut que je m'entraîne à faire des cocktails.
Léonard : Tu as raison. La meilleure façon de développer ses aptitudes est de répéter ses gestes.
Sheldon : Oui, à quelques exceptions près. Comme le suicide par exemple.

  • (en)

    Penny : I finally convinced the restaurant to give me a bar-tending shift, so I need to practice mixing drinks.
    Leonard : That's Great! The key to acquiring proficiency in any task is repetition.
    Sheldon :With certain obvious exceptions. Suicide for example.

  • Kaley Cuoco, Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : J'avais tant de projets, et tant de rêves ! J'aurais pu devenir l'Indira Gandhi de l'astrophysique des particules ! Mais avec un pénis bien sûr.
  • (en) I had such plans. I had dreams. I was going to be the Indira Gandhi of particle astro-physics. But with a penis, of course.
  • Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : Comment je pourrais devenir gynéco ? Je peux même pas regarder une femme dans les yeux !
  • (en) How can I be a gynecologist? I can barely look a woman in the eye!!
  • Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Je me douche deux fois par jour, et je me lave les mains dès que j'en ai l'occasion.
Lalita : C'est vrai ? Moi aussi !
Raj : Oui mais toi tu es dentiste ! Lui il est zinzin.

  • (en)

    Sheldon : I shower twice a day and wash my hands as often as I can.
    Lalita : Really? So do I!
    Raj : But, you're a dentist, he's nuts!

  • Jim Parsons, Sarayu Rao et Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : Arrête de draguer ma copine, ou tu vas voir de quel bois je me chauffe !
Sheldon : Je ne suis pas en train de la draguer !
Lalita : Et je ne suis pas ta copine !
Howard : Et tu n'as pas de bois non plus.

  • (en)

    Raj : Stop hitting on my lady or you shall experience my wrath.
    Sheldon : I am not hitting on her.
    Lalita : And I am not your Lady.
    Howard : And you have no wrath.

  • Kunal Nayyar, Jim Parsons, Sarayu Rao et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : Sheldon) Vas-y ! Dis à mes parents pourquoi ils n'auront pas de petits-enfants !
Sheldon : Qu'est-ce que j'en sais ? T'as des problèmes de spermatozoïdes ?
Raj : Ca n'a rien à voir avec mes spermatozoïdes !
Mme Koothrappali : Tu mets les boxers qu'on t'as envoyé, n'est-ce pas Rajesh ?
Raj : Oui Maman.
Mme Koothrappali : Parce que tu sais ce qui arrive aux samossas quand tu mets des trucs trop serrés.
Raj : S'il vous plait, on peut arrêter de parler de mes testicules ?

  • (en)

    Raj : Go ahead, tell my parents why they won’t have any grandchildren.
    Sheldon : How would I know, do you have a low sperm count?
    Raj : This has nothing to do with my sperm count.
    Mrs Koothrappali : You are wearing the boxers that we sent you, aren’t you Rajesh.
    Raj : Yes Mommy.
    Mrs Koothrappali : Because you know what happens to the samosas when you wear the tidy whities.
    Raj : Can we please stop talking about my testicles?

  • Kunal Nayyar, Jim Parsons et Alice Amter, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 8, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x09] - La Polarisation Cooper-Hofstadter[modifier]

Léonard : Sheldon, que fait cette lettre dans la poubelle ?
Sheldon : Eh bien, il y a deux possibilités. Soit la poubelle s'est formée tout autour de la lettre, soit on suit le principe du rasoir d'Occam, et on en déduit que quelqu'un l'a jetée.

  • (en)

    Leonard : Sheldon, why is this letter in the trash?
    Sheldon : Well, there’s always the possibility that a trash can spontaneously formed around the letter, but Occam’s Razor would suggest that someone threw it out.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : (à Sheldon) Est-ce que j'aurais reçu d'autres honneurs sans le savoir ? Non, parce que si ça se trouve, le facteur a déposé un Prix Nobel à mon nom.
Sheldon : Ne prend pas mal ce que je vais te dire mais, le jour où tu recevras un Prix Nobel, moi je ferai des recherches sur la manière dont les pompoms influencent la vitesse des tapis volants.

  • (en)

    Leonard : Are there any other honours I’ve gotten that I don’t know about? Did UPS drop off a Nobel Prize with my name on it?
    Sheldon : Leonard, please don’t take this the wrong way, but the day you win a Nobel Prize, is the day I begin my research on the drag co-efficient of tassles on flying carpets.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Je te demande si c'est dur pour toi d'être fâché avec ton meilleur ami.
Sheldon : Oh. Je n'avais pas vu ça sous cet angle. Je me demande si je n'éprouve pas en ce moment même les effets physiologiques du tourment émotionnel qui agite mon subconscient.
Penny : Qui agite quoi ?
Sheldon : J'étais constipé ce matin.

  • (en)

    Penny : Well I’m just asking if it’s difficult to be fighting with your best friend.
    Sheldon : Oh. I hadn’t thought about it like that. I wonder if I’ve been experiencing physiological manifestations of some sort of unconscious emotional turmoil.
    Penny : Wait… what?
    Sheldon : I couldn’t poop this morning.

  • Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Et Sheldon et toi, vous pouvez pas trouver un compromis, pour ce machin de séminaire ?
Léonard : Les scientifiques ne font pas de compromis. Notre esprit synthétise les données qu'il reçoit, et en tire des raisonnements irréfutables. Il faut ajouter à cela que Sheldon est un peu toc-toc.

  • (en)

    Penny : So, you know, isn't there maybe some way you and Sheldon could compromise on this whole presentation thing?
    Leonard : Scientists do not compromise. Our minds are trained to synthesize facts and come to inarguable conclusions. Not to mention Sheldon is bat-crap crazy.

  • Kaley Cuoco et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : Les gars, je viens de voir la salle, il y a au moins 25 personnes là-dedans.
Léonard : Tu veux rire ?!
Penny : Ah bon, c'est tout ?
Léonard : C'est tout ?! Pour un séminaire sur la physique des particules, c'est Woodstock !

  • (en)

    Howard : I just checked the house, there’s probably twenty, twenty-five people in there.
    Leonard : You’re kidding.
    Penny : Is that all?
    Leonard : All? In particle physics, twenty five is Woodstock.

  • Simon Helberg, Johnny Galecki et Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Tu n'es pas Isaac Newton.
Sheldon : Oh non, en effet. Moi, je n'ai pas besoin d'une pomme pour comprendre les lois de la gravité.

  • (en)

    Leonard : You are not Isaac Newton.
    Sheldon : No, no, that's true. Gravity would have been apparent to me without the apple.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : (à Léonard) Je te l'ai répété je ne sais combien de fois ! Je n'ai pas besoin de l'appréciation d'esprits inférieurs ! (À l'auditoire :) Sans vous offenser.
  • (en) As I have explained repeatedly, unlike you, I don’t need validation from lesser minds. No offence.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 9, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x10] - La Descente aux enfers du sujet Loobenfeld[modifier]

(Penny chante dans l'escalier)
Léonard : Diantre, c'était quoi ?
Sheldon : Je n'en sais rien. Mais si les chats savaient chanter, ils auraient honte pour elle.

  • (en)

    Leonard : What the hell is that?
    Sheldon : I don't know, but if cats could sing ... they'd hate it too.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 10, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Tu aurais pu accepter l'invitation dans ce cas.
Léonard : Et je lui dis quoi après le spectacle ?
Sheldon : Oh eh bien, je suggère une phrase bateau du genre « chanter est une vocation que tu devrais étouffer dans l'œuf et un passe-temps ridicule, et si t'es pas d'accord, tu devrais passer un scanner pour localiser la tumeur qui appuie sur le centre cognitif de ton cerveau. »

  • (en)

    Sheldon : Then I suppose you could have agreed to go.
    Leonard : And what would I have said afterwards?
    Sheldon : I would suggest something to the effect of, singing is neither an appropriate vocation nor avocation for you, and if you disagree, I’d recommend you have a CAT scan, to look for a tumour pressing on the cognitive processing centre of your brain.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 10, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x11] - Alerte aux microbes[modifier]

(Sheldon viens de battre Léonard aux échecs en 3D)
Sheldon : Ça se confirme. Tu n'es pas très doué pour les parties d'échecs en 3D. Une partie de petits chevaux en 3D serait plus dans tes cordes.

  • (en) Obviously, you're not suited for three dimensional chess. Perhaps three dimensional Candy Land would be more your speed.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 11, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Relax Sheldon. Elle n'a aucun symptôme, je parie qu'elle n'est pas contagieuse.
Sheldon : Oh, ça c'est vite dit ! Si la grippe ne devenait contagieuse qu'à l'apparition des symptômes, elle aurait disparue il y a quelques milliers d'années, entre l'invention de l'outil et les peintures rupestres. l'homo habilis aurait compris qu'il faut tuer l'homme qui éternue.

  • (en)

    Leonard : Sheldon, relax, she doesn’t have any symptoms, I’m sure she’s not contagious.
    Sheldon : Oh please, if influenza was only contagious after symptoms appear it would have died out thousands of years ago. Somewhere between tool using and cave painting, homo habilus would have figured out to kill the guy with the runny nose.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 11, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Un petit conseil. Repose-toi et bois beaucoup de liquide.
Sheldon : Que veux-tu que je boive d'autre ? Des gaz ? Du solide ? Du plasma ionisé ?

  • (en)

    Leonard : Alright, well, get some rest and drink plenty of fluids.
    Sheldon : What else would I drink? Gasses? Solids? Ionised plasma?

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 11, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Sheldon, t'es un grand garçon ! Me dis pas que t'as jamais été malade ?
Sheldon : Si, bien sûr mais... je me suis jamais soigné tout seul.
Penny : Tu rigoles ! Jamais ?
Sheldon : Bon d'accord, une seule fois. J'avais quinze ans, et je passais l'été à l'université d'Heidelberg, en Allemagne.
Penny : T'étudiais en Allemagne ?
Sheldon : Non. J'étais professeur. Enfin bref. La cuisine locale est plus riche en boudin et saucisse que la nôtre. Ce qui se traduisit par une blitzkrieg foudroyante, mon gros intestion jouant le rôle de la Tchécoslovaquie.

  • (en)

    Penny : Sheldon, you are a grown man, haven’t you ever been sick before?
    Sheldon : Well, of course, but, not by myself.
    Penny : Really, never?
    Sheldon : Well, once. When I was fifteen, and spending the summer at the Heidelberg Institute in Germany.
    Penny : Studying abroad?
    Sheldon : No, visiting professor. Anyway, the local cuisine was a little more sausage-based than I’m used to, and the result was an internal blitzkrieg with my lower intestine playing the part of Czechoslovakia.

  • Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 11, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : La gardienne du campus universitaire ne parlait pas notre langue. Quand elle a enfin compris que j'étais malade, elle a dit « Möchtest du eine Darmspülung ? »
Penny : Qu'est-ce que ça veut dire ?
Sheldon : Ben, au vu de ce qu'il s'est passé ensuite, je suppose qu'elle m'a proposé un lavement.

  • (en)

    Sheldon : Anyway, the housekeeper in the faculty residence didn't speak any English. When I finally managed to convince her I was sick, she said, « Möchtest du eine Darmspülung? »
    Penny : What does that mean?
    Sheldon : Based on what happened next, I assume it means, « Would you like an enema? »

  • Jim Parsons et Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 11, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : Tu préfères retourner à l'appartement et affronter Sheldon, ou te faire découper les cornées pour ne plus être myope ?
Howard : Alors ?
Léonard : Je réfléchis !

  • (en)

    Raj : Would you rather go back to the apartment and deal with Sheldon or have a stranger carve out your corneas with a laser beam?
    Howard : Well?
    Leonard :I'm thinking

  • Kunal Nayyar, Simon Helberg et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 11, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x12] - La Dualité de Jérusalem[modifier]

Sheldon : Personellement je n'aurais jamais recours au téléporteur parce que, le vrai Sheldon serait pulvérisé pour être remplacé par le nouveau Sheldon.
Léonard : Est-ce que le nouveau Sheldon serait une version améliorée de l'ancien Sheldon ?
Sheldon : Non, ce serait exactement le même.
Léonard : Alors il est là le problème.

  • (en)

    Sheldon : Personally, I would never use a transporter. Because the original Sheldon would have to be disintegrated in order to create a new Sheldon.
    Leonard : Would the new Sheldon be in any way an improvement on the old Sheldon?
    Sheldon : No, he would be exactly the same.
    Leonard : That is a problem.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Je sens un trouble dans l'équilibre de la Force.
Léonard : (Il imite Yoda) Comme un mauvais pressentiment je ressens.

  • (en)

    Sheldon : I sense a disturbance in the force.
    Leonard : A bad feeling I have about this, mmm-hmmm.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Dennis : Wow, vous avez eu le prix Stevenson ?!
Sheldon : C'est exact. En fait, je suis le plus jeune à avoir remporté ce prix.
Dennis : Vraiment ? A quel âge ?
Sheldon : J'avais 14 ans et demi.
Dennis : Hmm. Dans ce cas, vous étiez le plus jeune.

  • (en)

    Dennis : Wow, you won the Stephenson award.
    Sheldon : Yes, in fact I am the youngest person ever to win it.
    Dennis : Really, how old?
    Sheldon : Fourteen and a half.
    Dennis : You were the youngest person ever to win it.

  • Austin Lee et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : Tu sais Sheldon, tu n'as pas tant d'amis que ça pour te permettre de les insulter.
  • (en) You know, Sheldon, you don’t have so many friends that you can afford to start insulting them.
  • Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : L'ingénierie... Là où les braves tâcherons exécutent la vision de ceux qui réfléchissent et ont un rêve. Bonjour les hoompa-loompas de la science !
  • (en) Engineering. Where the noble semi-skilled labourers execute the vision of those who think and dream. Hello, oompah-loompahs of science.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(à propos de Sheldon)
Raj : Tu sais ce qu'il a fait ? Il m'a regardé travailler dix minutes et il a commencé à concevoir un logiciel tout bête pour me remplacer.
Léonard : Tu crois que c'est possible ?
Raj : Vu comme c'est parti, oui.

  • (en)

    Raj : Do you know what he did. He watched me work for ten minutes, and then started to design a simple piece of software that could replace me.
    Leonard : Is that even possible?
    Raj : As it turns out, yes.

  • Kunal Nayyar et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : Oh c'est pas croyable ! J'ai fais des objets pour la station spatiale internationale et j'ai une amende pour avoir lancé cette petite fusée dans le parc !
Léonard : Je crois que c'est pas tant pour la fusée que pour la remarque que t'as faite à la femme flic : « Oh, vous allez devoir me fouiller car j'ai une autre fusée dans mon pantalon ! »

  • (en)

    Howard : Unbelievable. Components I built are on the International Space Station, and I get a ticket for launching a model rocket in the park.
    Leonard : I don’t know if the ticket was so much for the launch as it was for you telling the policewoman « you have to frisk me, I have a rocket in my pants. »

  • Simon Helberg et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 12, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x13] - La Conjoncture du Batbocal[modifier]

Penny : Wow ! Alors dans votre monde à vous... vous êtes des mecs cools ?
  • (en) Wow, so in your world, you’re like, the cool guys.
  • Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 13, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Vous voudriez que j'utilise mon intelligence pour cette épreuve à la noix ? Vous demanderiez à Picasso de faire un puzzle ? Ou à Kasparov de jouer aux dames ? Ou au commandant Cousteau d'aller pêcher à la ligne ?
Léonard : S'il te plaît, on est quatre personnes, et il faut des équipes de quatre.
Sheldon : Avec un tel raisonnement on peut jouer au bridge, obtenir la Huppa ou monter une équipe olympique de bobsleigh.

  • (en)

    Sheldon : You want me to use my intelligence in a tawdry competition? Would you ask Picasso to play Pictionary? Would you ask Noah Webster to play Boggle? Would you ask Jacques Cousteau to play Go Fish?
    Leonard : Come on, you need a four person team, we’re four people.
    Sheldon : By that reasoning we should also play bridge, hold up a chuppah and enter the Olympic bobsled competition.

  • Jim Parsons et Johnny Galencki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 13, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Allez sois sympa Sheldon, ne m'oblige pas à te citer les dernières paroles de Spock.
Sheldon : Non, fais pas ça !
Léonard : « Les besoins de la multitude... »
Howard : « ... passent avant les besoins de la minorité... »
Sheldon : « ... ou ceux d'un individu. » C'est bon, je suis de la partie.

  • (en)

    Leonard : Sheldon, what, do I need to quote Spock’s dying words to you.
    Sheldon : No, don’t.
    Leonard : « The needs of the many... »
    Howard : « ... Outweigh the needs of the few... »
    Sheldon : « ... Or the one. » Dammit, I’ll do it.

  • Johnny Galecki, Jim Parsons et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 13, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : Appelons-nous les "tigres du Bengale" dans ce cas.
Sheldon : Suggestion idiote. Toute proportion gardée, aucun animal n'est en mesure d'affronter une armée de fourmis.
Raj : Ouais peut-être. Mais on ne peut pas cramer un tigre du Bengale avec une loupe.

  • (en)

    Raj : Then we can be the Bengal Tigers.
    Sheldon : Poor choice. Gram for gram, no animal exceeds the relative fighting strength of the army ant.
    Raj : Maybe so. But you can’t incinerate a Bengal Tiger with a magnifying glass.

  • Kunal Nayyar et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 13, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Leslie : Leonard, il n'y a aucune raison pour que tu sentes mal à l'aise, juste parce qu'on a vu nos visages et nos corps fiévreux et nus se contracter sous l'effet du coït, tu sais ?
Léonard : Tu crois ? Dis comme ça, il y a de quoi être mal à l'aise.
Leslie : Rassure-toi, tout les aspects de notre relation intime, que ce soit tes préférences, tes idiosyncrasies ou tes performances, sont protégés par l'inhérente confidentialité de la chambre.

  • (en)

    Leslie : Leonard, there’s no reason to feel uncomfortable just because we’ve seen each other’s faces and naked bodies contorted in the sweet agony of coitus.
    Leonard : There’s not? Gee, cos it sure sounds like there should be.
    Leslie : Rest assured that any aspects of our sexual relationship regarding your preferences, your idiosyncrasies, your performance, are still protected by the inherent confidentiality of the bedroom.

  • Sara Gilbert et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 13, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : (à Leslie) Je suis pareil à la sève polymérisée. Et toi tu n'es qu'un adhésif inorganique. Alors tous les projectiles verbaux que tu me lanceras rebondiront sur moi et retourneront vers leur point de départ pour se coller à toi.
  • (en) I’m polymerised tree sap and you’re non-organic adhesive so, whatever verbal projectile you launch in my direction is reflected off of me, returns on its original trajectory, and adheres to you.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 13, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x14] - La Machine incroyable[modifier]

Léonard : Un type vend aux enchères la machine à explorer le temps en miniature du fameux film, et ça n'intéresse personne !
Howard : La machine du film "La Machine à explorer Le temps", c'est bien ça ?!
Léonard : Non, la machine à explorer le temps du "Choix de Sophie".

  • (en)

    Leonard : Some guy is auctioning off a miniature time machine prop from the original film and no-one is bidding on it.
    Howard : A time machine from the movie The Time Machine?
    Leonard : No, a time machine from Sophie’s Choice.

  • Johnny Galecki et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Raj : Tu es sûr qu'ils ont précisé qu'elle était en miniature ?
Léonard : C'est ce que j'avais supposé. Qui vendrait une machine à explorer le temps pour seulement 800 dollars ?
Sheldon : Selon le diagramme de Venn, ce serait un individu qui se trouverait dans la situation suivante, "je ne veux plus de ma machine, et il me faut 800 dollars".

  • (en)

    Raj : Did the listing actually say miniature?
    Leonard : I just assumed. Who sells a full sized time machine for $800?
    Sheldon : In a venn diagram, that would be an individual located within the intersection of the sets "no longer want my time machine" and "need $800".

  • Kunal Nayyar, Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : C'est la vraie machine qui a propulsé l'acteur Rod Taylor de l'Angleterre victorienne, au futur apocalyptique et surréaliste, où la société s'est divisée en deux espèces distinctes. Les Morlocks, qui vivent sous terre, et qui survivent en se régalant de la chair des délicats Elluas qui vivent sur Terre.
  • (en) The exact time machine that carried actor Rod Taylor from Victorian England into the post-apocalyptic future, which society had splintered into two factions, the sub-terranean Morlocks, who survived by feasting on the flesh of the gentle surface dwelling Eloy.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : C'est ridicule ! C'est pas une machine à explorer le temps, c'est un engin qu'Elton John pourrait conduire en Floride.
  • (en) Oh please, it’s not a time machine, if anything it looks like something Elton John would drive through the Everglades.
  • Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Pourquoi est-ce que tu l'as réglée sur avant-hier ?
Léonard : Parce que je veux retourner en arrière pour m'empêcher d'acheter cette machine.
Sheldon : Tu ne peux pas. Si tu t'empêchais d'acheter cette machine dans le passé, tu ne l'aurais pas à ta disposition dans le présent pour revenir en arrière, pour t'empêcher de l'acheter. Donc tu l'aurais encore. Tu vois ça, c'est une erreur typique de débutant.

  • (en)

    Sheldon : Why did you set it for the day before yesterday?
    Leonard : Because I want to go back and keep myself from getting a time machine.
    Sheldon : You can’t. If you were to prevent yourself from buying it in the past, you would not have it available in the present to travel back and stop yourself from buying it, ergo you would still have it. This is a classic rookie time travel mistake.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Tu vois, le truc c'est que... les filles comme Penny ne sortent pas avec des mecs qui ont des machines à explorer le temps.
Sheldon : Je ne suis pas d'accord. Ton incapacité de draguer Penny efficacement date de bien avant l'acquisition de cette machine. Ton échec est d'une évidence criante.
Léonard : Merci de me le signaler.
Sheldon : J'ajouterai que ton analyse est fausse. N'oublie pas que dans le film, Rod Taylor séduit Yvette Mimu avec cette machine qu'on vient d'acheter. Et dans "Retour Vers Le Futur", Marty McFly s'est également amouraché de sa jeune mère qui était extrêmement belle.
Léonard : Ça, c'est de la fiction.
Sheldon : Bien entendu c'est de la fiction. Tu penses que je trouverais des exemples basés sur une machine à explorer le temps dans la vraie vie ? C'est absurde.

  • (en)

    Leonard : Uh, here’s the thing. Girls like Penny never end up with guys who own time machines.
    Sheldon : I disagree. Your inability to successfully woo Penny long predates your acquisition of the time machine. That failure clearly stands on its own.
    Leonard : Thanks for pointing it out.
    Sheldon : In addition, your premise is flawed. In the original film, Rod Taylor got Yvette Mimeaux with that very time machine. In Back to the Future, Marty McFly got the opportunity to hook up with his extremely attractive young mother.
    Leonard : Those are movies.
    Sheldon : Well of course they’re movies. Were you expecting me to come up with an example involving a real life time machine? That’s absurd.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Léonard) T'es un type génial, et ce sont nos passions qui reflètent notre personnalité.
Howard : Raj) Moi ma passion, c'est les grosses poitrines.

  • (en)

    Penny : Look, you are a great guy, and it is things you love that make you who you are.
    Howard : I guess that makes me large breasts.

  • Kaley Cuoco et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 14, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x15] - La Sœur jumelle[modifier]

Léonard : D'un autre côté, certains physiciens ont peur que si ce supra-conducteur fonctionne bien, ça provoque un trou noir qui engloutirait la Terre et tout serait fini.
Raj : Quelle bande de dégonflés. Ils n'ont vraiment rien dans le ventre.

  • (en)

    Leonard : On the other hand, some physicists are concerned that if the supercollider actually works, it'll create a black hole and swallow up the Earth, ending life as we know it.
    Raj : What a bunch of crybabies. No guts, no glory, man.

  • Johnny Galecki et Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Oh, regarde ça ! L'institut de pharmacologie recherche des volontaires.
Raj : "Nous testons un nouveau médicament contre l'anxiété, les crises de panique, l'agoraphobie et les troubles obsessionnels compulsifs." Pourquoi recherchent-ils des cobayes ici ?
Léonard : J'en sais rien Raj. Y'a peut-être pas de tableau d'affichage dans la boutique de BD.

  • (en)

    Leonard : Hey, check it out, the school of pharmacology is looking for volunteers.
    Raj : "We are testing a new medication for social anxiety, panic attacks, agoraphobia and obsessive compulsive disorder". Why would they be looking for test subjects here?
    Leonard : I don’t know, Raj. Maybe the comic book store doesn’t have a bulletin board.

  • Johnny Galecki et Kunal Nayyar, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Sheldon, pourquoi tu ignores ta sœur ?
Sheldon : Je n'ignore pas que ma sœur. Je vous ignore tous.

  • (en)

    Penny : Sheldon, why are you ignoring your sister?
    Sheldon : I’m not ignoring my sister. I’m ignoring all of you.

  • Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Ok euh... Réfléchis bien. Comme ton père est mort, c'est ta responsabilité de t'assurer que, que Missy choisisse un homme qui lui convienne.
Sheldon : Je n'y ai jamais pensé... Nous avons le même ADN. Donc il y a une possibilité, cependant très faible, que si elle attend un enfant, elle puisse donner naissance à un individu aussi remarquable que moi-même.

  • (en)

    Leonard : Okay, uh…. oh, consider this. With your father gone, it is your responsibility to make sure that Missy chooses a suitable mate.
    Sheldon : I hadn’t considered that. We do share DNA. So there is the possibility, however remote, that resting in her loins is the potential for another individual as remarkable as myself.

  • Johnny Galecki et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Howard : C'est un problème si je suis juif ? Moi je peux tuer mon rabbin avec une côte de porc pour être avec ta sœur.
  • (en) Is it 'cause I’m Jewish, 'cause I’d kill my Rabbi with a porkchop to be with your sister.
  • Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Léonard) Tiens, mange ce fromage sans péter, et tu pourras coucher avec ma sœur.
  • (en) Here. Eat this cheese without farting and you can sleep with my sister.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Pourquoi tout à coup, tout le monde veut me parler seul à seul ? D'habitude, personne ne veut rester seul avec moi.
  • (en) Why does everyone suddenly wanna talk to me alone? Usually nobody wants to be alone with me.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 15, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x16] - Réaction ![modifier]

Léonard : Comment tu sais que c'est mon anniversaire ?
Penny : J'ai fais ton thème astral, tu te souviens ? J'allais faire celui des autres, mais Sheldon est encore parti dans un de ses délires.
Sheldon : Pour mémoire, mon délire était un résumé d'une rare concision des recherches de Bertram Forer qui, en 1948, prouva grâce à des expériences rigoureuses rondement menées, que l'astrologie est un ramassis d'absurdités.
Penny : Bla bla bla bla, un vrai Taureau.

  • (en)

    Leonard : How did you know that my birthday is Saturday?
    Penny : I did your horoscope, remember, I was going to do everybody’s until Sheldon went on one of his typical psychotic rants.
    Sheldon : For the record, that psychotic rant was a concise summation of the research of Bertram Forer, who in 1948 proved conclusively through meticulously designed experiments, that astrology is nothing but pseudo scientific hokum.
    Penny : Blah blah blah, a typical Taurus.

  • Johnny Galecki, Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 16, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Je ne fête pas mon anniversaire.
Penny : Tu me fais marcher ?
Léonard : Oh c'est pas grave, j'ai grandi comme ça. Mes parents préféraient célébrer mes exploits scolaires, et être expulsé de l'utérus de ma mère n'avait rien de sensationnel.

  • (en)

    Leonard : I don’t celebrate my birthday.
    Penny : Shuddup, yeah you do.
    Leonard : No, it’s no big deal, it’s just the way I was raised. My parents focussed on celebrating achievements, and being expelled from a birth canal was not considered one of them.

  • Johnny Galecki et Kaley Cuoco, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 16, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : L'intérêt principal de ce code secret, est d'établir un signal non verbal pour vérifier l'identité des co-conspirateurs.
  • (en) The whole point of a secret knock is to establish a non-verbal signal to verify the identity of one’s co-conspirators.
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 16, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Quel type d'ordinateur avez-vous ? Et surtout ne me dites pas qu'il est blanc.
  • (en) What computer do you have, and please don’t say a white one?
  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 16, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Ok, voilà le marché. Tu l'empêches de rentrer chez lui, tu le quittes pas d'une semelle, et je te présenterai des filles faciles.
Howard : Ne joue pas avec moi femme.
Penny : Je connais une ancienne obèse qui veut rattraper le temps perdu, une fille qui punit son père en faisant l'amour jour et nuit, et une alcoolo qui saute sur tout ce qui bouge après deux tequilas.
Howard : Penny, tu as trouvé ton homme. (À son pénis) Je me sacrifie pour toi, petit bonhomme.

  • (en)

    Penny : Okay, how about this. You keep him there a little longer and when you get to the party I’ll point out which of my friends are easy.
    Howard : Don’t toy with me, woman.
    Penny : I’ve got a hot former fat girl with no self-esteem, I’ve got a girl who punishes her father by sleeping around and an alcoholic who’s two tequila shots away from letting you wear her like a hat.
    Howard : Thy will be done. (Looks down to his penis) I’m doing this for you, little buddy.

  • Kaley Cuoco et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 16, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : On peut dire ce qu'on veut sur notre système de santé mais, quand ils craignent un procès, ils ne lésinent pas sur les examens.
Howard : Je ne pense pas que la coloscopie était vraiment nécessaire.

  • (en)

    Leonard : Say what you will about the healthcare system in this country, but when they’re afraid of lawsuits they sure test everything.
    Howard : I really don’t think the colonoscopy was necessary.

  • Johnny Galecki et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 16, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


[1x17] - La Rupture[modifier]

Howard : Tu sais quoi mec ? Je suis ravi que tu apprennes le mandarin.
Sheldon : Pourquoi ?
Howard : Quand tu le domineras, tu embêteras un milliard de chinois à ma place.

  • (en)

    Howard : You know, I’m really glad you decided to learn Mandarin.
    Sheldon : Why?
    Howard : Once you’re fluent you’ll have a billion more people to annoy instead of me.

  • Simon Helberg et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 17, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : Le Palais de Sechuan fait passer du poulet à l'orange pour du poulet à la mandarine, et je compte bien me plaindre.
Léonard : Moi, je me soucierais plutôt de ce qu'ils font passer pour du poulet.

  • (en)

    Sheldon : I believe the Szechuan Palace has been passing off orange chicken as tangerine chicken and I intend to confront them.
    Leonard : If I were you, I’d be more concerned by what they’re passing off as chicken.

  • Jim Parsons et Johnny Galecki, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 17, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Léonard : Je suis son ami, tu as compris ? Je ne profiterai pas de sa vulnérabilité.
Howard : Roh ! Donc, si au plus profond de son désespoir elle se jette à ton coup et exige que tu la prennes là tout de suite sur le coin de la table, tu lui dirais non ?
Léonard : Je suis son ami, pas son ami gay.

  • (en)

    Leonard : I’m her friend, I’m not going to take advantage of her vulnerability.
    Howard : What, so you’re saying that if in the depths of despair she throws herself at you and demands you take her, right there, right now, you’ll just walk away?
    Leonard : I said I’m her friend. Not her gay friend.

  • Johnny Galecki et Simon Helberg, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 17, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


(Penny viens de faire peur à Sheldon)
Penny : Je suis désolée. Ecoute, t'as une seconde ?
Sheldon : J'ai une seconde quoi ? Paire de caleçons ?

  • (en)

    Penny : I’m sorry. Look, do you have a second.
    Sheldon : A second what? Pair of underwear?

  • Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 17, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Penny : Je me suis rendue compte il y a quelques temps que Leonard avait un petit béguin pour moi.
Sheldon : On aura tout entendu ! Un petit béguin ? Non mais on rêve ! Tu vas me dire que Mélénas avait le béguin pour Hélène de Troie ?

  • (en)

    Penny : I’ve known for a while now that Leonard has had a little crush on me…
    Sheldon : A little crush? Well I suppose so, in the same way Menelaus had a little crush on Helen of Troy.

  • Kaley Cuoco et Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 17, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.


Sheldon : (à Penny) En 1935, Erwin Schrödinger, en essayant d'expliquer l'interprétation de Copenhague de la physique quantique, proposait une expérience avec un chat. On l'enferma dans une boîte, avec une fiole de poison, qui devait s'ouvrir ou se briser à un moment donné. Personne ne savait au juste quand la fiole de poison allait se déverser. Donc, jusqu'à l'ouverture de la boîte, on considérait que la pauvre bête était à la fois vivante, et morte.
(...)
Sheldon : Tout comme le chat de Schrödinger, on peut considérer ta relation potentielle avec Leonard comme bonne, et mauvaise. Et ce n'est qu'en ouvrant la boîte, que tu découvriras qui il est.

  • (en)

    Sheldon : In 1935, Erwin Schrödinger, in an attempt to explain the Copenhagen interpretation of quantum physics, he proposed an experiment where a cat is placed in a box with a sealed vial of poison that will break open at a random time. Now, since no-one knows when or if the poison has been released, until the box is opened, the cat can be thought of as both alive and dead.
    (...)
    Sheldon : Just like Schrödinger’s Cat, your potential relationship with Leonard right now can be thought of as both good and bad. It is only by opening the box that you’ll find out which it is.

  • Jim Parsons, The Big Bang Theory, saison 1, ép. 17, écrit par Chuck Lorre et Bill Prady.