Terminus Canebière

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Terminus Canebière est le premier tome de la série de bande dessinée française Léo Loden créée par Christophe Arleston au scénario et Serge Carrère au dessin.

Citations[modifier]

Être flic, c'est comme manger des cacahuètes : c'est très dur de s'arrêter.
  • Terminus Canebière, Arleston-Carrère, éd. Soleil, 1999, p. 7


Marlène Soral : Léo, je voudrais savoir... Tu l'as tué ?
Léo Loden : Le divisionnaire ? Pas encore !
  • Terminus Canebière, Arleston-Carrère, éd. Soleil, 1999, p. 7


Tonton Loco : La presse, c'est comme les frites ! C'est bon quand c'est salé mais ça salit les doigts.
  • Terminus Canebière, Arleston-Carrère, éd. Soleil, 1999, p. 9


Amadeus était un honnête homme qui gagnait sa vie de façon malhonnête. Un peu receleur, un peu trafiquant, il en savait toujours plus sur Marseille que l'AFP sur les cours de la bourse.
  • Terminus Canebière, Arleston-Carrère, éd. Soleil, 1999, p. 15


Siacci : Vous descendez ou on vous descend ?
  • Terminus Canebière, Arleston-Carrère, éd. Soleil Productions, 1991, p. 20


Marlène Soral : C'est ma place que je joue !
Léo Loden : Si tu veux je te chante la Marseillaise.
Tonton Loco : Je ferai les chœurs !
  • Terminus Canebière, Arleston-Carrère, éd. Soleil Productions, 1991, p. 35