T. S. Eliot

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
T. S. Eliot en 1934

T. S. Eliot (1888-1965) est un poète américain naturalisé britannique qui a reçu le prix Nobel de littérature en 1948.

Citations[modifier]

La Terre vaine, 1922[modifier]


Et je te montrerai quelque chose qui n'est
Ni ton ombre au matin marchant derrière toi,
Ni ton ombre le soir surgie à ta rencontre ;
Je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière.

  • (en)

    And I will show you something different from either
    Your shadow at morning striding behind you
    Or your shadow at evening rising to meet you ;
    I will show you fear in a handful of dust.

  • Poésie, T. S. Eliot (trad. Pierre Leyris), éd. Seuil, 1976  (ISBN 2-02-004423-4), p. 58-59


Quatre Quatuors[modifier]

Ce que nous nommons le commencement est souvent la fin

Faire une fin c’est commencer.

La fin est là d’où nous partons.
  • (en)

    What we call the beginning is often the end
    And to make an end is to make a beginning.
    The end is where we start from.

  • Poésie, T. S. Eliot (trad. Pierre Leyris), éd. Seuil, 1976  (ISBN 2-02-004423-4), p. 218-219


Nous ne cesserons pas notre exploration
Et le terme de notre quête
Sera d’arriver là d’où nous étions partis
Et de savoir le lieu pour la première fois.

  • (en)

    We shall not cease from exploration
    And the end of all our exploring
    Will be to arrive where we started
    And know the place for the first time.

  • Poésie, T. S. Eliot (trad. Pierre Leyris), éd. Seuil, 1976  (ISBN 2-02-004423-4), p. 220-221


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :