Aller au contenu

Steven Pinker

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Steven Pinker (2007).

Steven Pinker est un psychologue cognitiviste canadien né en 1954.

Comment fonctionne l'esprit, 1997[modifier]

Les individus possèdent de nombreuses croyances qui sont en contradiction avec leur expérience, mais qui étaient vraies dans l'environnement dans lequel nous avons évolué, et ils poursuivent des objectifs qui vont à l'encontre de leur propre bien-être mais qui étaient des adaptations à cet environnement.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 41


Comme l'esprit moderne est adapté à l'Âge de pierre, et pas à l'âge de l'ordinateur, il n'y a pas lieu de rechercher dans l'adaptation des explications à tout ce que nous faisons.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 51


Si la savane du pléistocène avait contenu des arbres portant des pilules contraceptives, nous aurions peut-être évolué pour les trouver aussi terrifiantes que des araignées venimeuses.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 51


L'objectif ultime pour lequel l'esprit a été conçu, c'est de produire le plus grand nombre possible de copies des gènes qui l'ont créé.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 52


Personne ne propage ses gènes par égoïsme, ce sont les gènes qui se propagent égoïstement eux-mêmes. Ils le font par la manière dont ils construisent notre cerveau. En nous faisant aimer la vie, la bonne santé, les relations sexuelles, les amis et les enfants, les gènes jouent à la loterie pour être représentés dans la génération suivante, avec des chances qui étaient favorables dans l'environnement avec lequel nous avons évolué. Nos objectifs sont des sous-objectifs de l'objectif ultime des gènes : se répliquer.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 53


Le désir sexuel n'est pas la stratégie des individus pour propager leur gènes, c'est la stratégie des individus pour atteindre le plaisir des relations sexuelles, et le plaisir des relations sexuelles est la stratégie des gènes pour se propager.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 53


La sélection naturelle est une force d'homogénéisation à l'intérieur d'une espèce ; elle élimine la grande majorité des variantes macroscopiques du plan parce qu'elles ne représentent pas des améliorations. La sélection naturelle dépend bien de ce qu'il y a eu des variations dans le passé, mais elle se nourrit de ces variations et les épuise.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 58


Les différences entre individus, en dépit de toute l'éternelle fascination qu'elles exercent sur nous dans notre vécu quotidien, sont d'un intérêt mineur quand nous nous interrogeons sur le fonctionnement de l'esprit. Il en va de même pour les différences - qu'elle qu'en soit la source - entre les moyennes de groupes entiers d'individus, tels que les races.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 59


Notre vie mentale est un parlement bruyant de factions rivales. Dans nos rapports avec les autres, nous supposons qu'ils sont aussi compliqués que nous, et nous devinons ce qu'ils devinent que nous devinons qu'ils devinent.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 67


La seule prédiction de la futurologie qui, sans aucun doute, soit correcte, c'est que dans le futur les futurologues d'aujourd'hui auront l'air bête.
  • Comment fonctionne l'esprit, Comment fonctionne l'esprit (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 93


Le crâne est notre caverne, et les représentations mentales sont des ombres. L'information dans une représentation interne, c'est tout ce que nous pouvons savoir du monde extérieur.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 94


Si l'être humain est plus intelligent que le rat, c'est uniquement parce que ses réseaux comportent davantage de couches cachées entre le stimulus et la réponse, et qu'il vit dans un environnement où d'autres humains jouent le rôle de formateurs de réseaux.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 123


La vie est une série de délais.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 150


Dans un système de recherche d'information conçu de manière optimale, un élément ne devrait être trouvé que si son adéquation dépasse le coût de sa recherche.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Des jeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 154


L'évolution concerne la fin, pas les moyens ; devenir intelligent n'est qu'une option.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 168


La sélection naturelle est la seule façon pour nous d'expliquer comment la vie peut évoluer de manière complexe, en laissant de côté de côté comment elle a évolué.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 170


Les lois du monde sont prospectives et pas rétroactives : la pluie est la cause qui rend le sol humide ; l'avantage que tire le sol en étant mouillé ne peut-être la cause de la pluie.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 171


La sélection naturelle n'est pas le seul processus qui modifie les organismes avec le temps, mais c'est le seul qui apparemment conçoit les organismes dans le temps.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 173


Darwin n'a pas inventé les phénomènes à expliquer, il n'a inventé que l'explication.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 188


L'évolution des êtres humains est la revanche originale des faibles.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 210


La plupart d'entre nous sommes plus beaux habillés.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 291


La sélection naturelle, cependant, ne nous a pas façonnés pour avoir de bonnes notes en sciences, ou pour publier dans des revues scientifiques avec comité de lecture. Elle nous a façonnés pour que nous maîtrisions l'environnement dans lequel nous nous trouvons, ce qui a entraîné des hiatus entre notre mode de pensée naturel et ce qui nous est demandé sur le plan académique.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 322


Les objets fabriqués viennent avec l'être humain. Nous faisons des outils, et pendant que nous évoluions, nos outils nous ont fait.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 348


Notre esprit explique le comportement des autres personnes par ses propres croyances et ses propres désirs parce que le comportement des autres est en fait causé par leurs croyances et leurs désirs.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 351


La triste histoire de la folie et des préjugés des êtres humains s'explique par notre incompétence de statisticiens intuitifs.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 366


Même le raisonnement scientifique le plus profond est un assemblage de métaphores de la vie quotidienne.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 380


La compréhension chez l'être instruit est un énorme assemblage de pièces dans les pièces. Chaque pièces est construite à partir de modèles mentaux ou de modes de connaissance de base qui sont copiés, dont le contenu d'origine est effacé, qui sont connectés à d'autres modèles et assemblés en pièces plus importantes qui peuvent être assemblés en pièces encore plus importantes, sans limite.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 381


Les sentiments sont des mécanismes qui fixent les objectifs de niveau supérieur du cerveau. Une fois déclenchée par un moment propice, une émotion déclenche la cascade de sous-objectifs et de sous-objectifs que nous appelons la pensée et l'action.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 396


Dans toutes les espèces, les parents sont confrontés au choix de continuer ou non d'investir dans un nouveau-né. L'investissement parental est une ressource précieuse, et si un nouveau né a des chances de mourir, cela n'a pas de sens de perdre de plus en plus d'argent en l'élevant ou en le nourrissant. Le temps et les calories seraient mieux placés dans les autres petits de la portée ou de la couvée en recommençant avec un nouveau petit, ou entendant des temps meilleurs. C'est ainsi que la plupart des animaux laissent mourir leurs petits qui ont des malformations ou une faible constitution. Les mêmes calculs interviennent dans l'infanticide humain.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 468


La reproduction sexuée est une façon de changer les serrures à chaque génération. En échangeant la moitié de ses gènes contre une autre moitié qui est différente, un organisme donne à sa progéniture une longueur d'avance dans la course contre les microbes locaux. Ses serrures moléculaires ont une combinaison d'aiguilles différentes, si bien que les microbes doivent recommencer à faire évoluer de nouvelles clés en repartant à zéro. Un pathogène malveillant est la seule chose au monde que rapporte le changement pour le changement.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 488


Dans beaucoup de sociétés de chasseur-cueilleurs, le jeune garçon ne gagne le statut d'homme que quand il a tué quelqu'un.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 524


Les sans-abris méritent que nous les aidions parce qu'ils sont dans le creux de la vague de la chance. Ce sont les victimes infortunés de conjonctures telles que le chômage, la discrimination ou la maladie mentale.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 534


Les femmes constituent le butin le plus classique dans les guerres tribales. Les attaquants tuent les hommes, enlèvent les femmes nubiles, les violent en série et se les répartissent pour en faire des épouses.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 539


Personne n'a besoin d'un scientifique pour mesurer combien l'être humain est enclin à la malice.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 546


Nous sentons souvent qu'un aphorisme astucieux résume une vérité qui nécessiterait des pages pour être défendue sous une autre forme.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 577


Si le but de l'éthique est de favoriser au maximum le bonheur, devrions-nous avoir de l'indulgence pour un sadique qui a plus de plaisir à tuer que ses victimes à vivre ?
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 587


Notre esprit a évolué par l'effet de la sélection naturelle pour résoudre des problèmes qui étaient des questions de vie et de mort pour nos ancêtres, pas pour communiquer avec le correct ou pour répondre à toute question que nous sommes capable de poser.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 590


Le "moi" n'est pas une combinaison de parties du corps, d'états du cerveau ou d'octets d'information, mais une unité d'identité dans le temps, un lieu unique qui n'est nulle part en particulier.
  • Comment fonctionne l'esprit, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 593


Comprendre la nature humaine, 2005[modifier]

On ne peut pas douter de l'existence de la conscience — de fait, on ne peut pas douter que l'on soit son esprit — car l'acte même de penser présuppose l'existence de l'esprit. Mais on peut douter de l'existence de son corps parce que l'on peut s'imaginer être un esprit immatériel qui ne fait que rêver ou céder au fantasme que l'on est incarné.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 25


Or le bien et le mal sont souvent asymétrique : il existe davantage de manières de nuire aux autres que de leur rendre service, et les actes nuisibles peuvent leur faire beaucoup plus de mal que les actes vertueux ne peuvent leur faire de bien.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 27


Tout ce qui est vraiment bon a peu de chance d'être un produit de la sélection naturelle car dans la compétition entre les gènes pour figurer dans la génération suivante, les gentils ont tendance à finir en dernier.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 77


Les plus intelligents ont tendance à atteindre les strates plus élevés, et leurs enfants à y rester. Cette idée de base devrait être banale parce qu'elle est fondée sur une nécessité mathématique : à mesure que s'amenuise la proportion de variance due à des facteurs non génétiques, celle imputés à des facteurs génétiques augmente nécessairement.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 137


La sélection naturelle agit pour homogénéiser une espèce selon une conception d'ensemble standard en concentrant les gènes qui sont efficaces — ceux qui construisent des organes qui fonctionnent bien — et en écartant ceux qui ne le sont pas.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 176


Les désirs naturels des individus sont une pierre dans le jardin de ceux qui ont des visions utopiques et totalitaires, ce qui revient souvent au même. Le plus souvent, ce qui empêche en général les utopies de se réaliser, ce ne sont pas des fléaux comme la peste ou la sécheresse, c'est le comportement humain.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 207


Or l'intelligence est liée à la capacité de regrouper les choses qui ont en commun certaines propriétés, de sortes que nous ne sommes pas déconcertés par tout ce que nous rencontrons de nouveau.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 246


Comme toutes les théories qui dénoncent des conspirations, l'idée que le langage est une prison discrédite le langage en surestimant son pouvoir.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pnker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 252


L'idée que l'être humain reçoit et emmagasine passivement les stéréotypes, les mots et les images est condescendante pour l'homme de la rue et elle accorde aux prétentions des élites culturelles et universitaires une importance qu'elle ne mérite pas.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 262


L'évolution n'a pas de conscience, et si une créature nuit à une autre pour en tirer avantage, comme en la mangeant, en la parasitant, en l'intimidant ou en lui prenant son ou sa partenaire, ses descendants en viendront à prédominer, en bloc avec ces mauvaises habitudes.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 290


On dit que ceux qui aiment les lois et les saucisses ne devraient pas aller voir comment on les fabrique. Il en va de même pour les émotions humaines.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France Desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 292


Non seulement nous avons des pensées, mais nous avons des pensées sur nos pensées, et des pensées sur nos pensées sur nos pensées.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker (trad. Marie-France desjeux), éd. Odile Jacob, 2005, p. 398


Quiconque connaît bien le monde intellectuel sait qu'il favorise l'apparition de cultes idéologiques enclins à promulguer des dogmes et rebelles à la critique.
  • Comprendre la nature humaine, Steven Pinker, éd. Odile Jacob, 2005, p. 403-404


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :