Stanley G. Weinbaum

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stanley G. Weinbaum.

Stanley Grauman Weinbaum (né le 4 avril 1902, mort le 14 décembre 1935) est un écrivain américain de science-fiction.

La Flamme noire, 1939[modifier]

Argent économisé, chance perdue.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 25


Le guerrier avisé n'a que faire de l'orgueil.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 37


Les vieux n'ont pas leur place à la guerre.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 64


La jeunesse est une fièvre trop forte pour être supportée si longtemps.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 80


Tant qu'un gouvernement a le droit d'imposer, l'injustice est latente.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 116


Que sont les échecs qui hantent encore le monde, résultats de tentatives d'immortalité ?
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 117


On aime un bon caractère, pas de belles caractéristiques.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 184


Comment peut agir l'évolution si nul ne meurt et si aucun enfant ne naît ?
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 189


La civilisation naît des différences.
  • La Flamme noire, Stanley G. Weinbaum (trad. Georges H. Gallet), éd. Hachette, 1955, p. 191