Stéphanie Le Bail

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stéphanie Le Bail.

Stéphanie Le Bail, née en 1982, est un écrivain français.

Citations[modifier]

Voler au secours d'un rival / Pour prendre l'ascendant sur lui. / Sous le ventre de mon cheval / Je suis à l'abri de la pluie.
  • Le vers et le bleu (2017), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions Glyphe, 2017  (ISBN 978-2-35815-217-4), p. 71


Celui qui croît à la luciole / A la lune fait ses adieux. / On démantèle les idoles / On n'abat pas l'ombre de Dieu.
  • Le vers et le bleu (2017), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions Glyphe, 2017  (ISBN 978-2-35815-217-4), p. 37


Son reflet au sec dans la flaque, / C'est la lune qui est mouillée. / Se faire un manteau de son yak / Et boire le lait fermenté.
  • Le vers et le bleu (2017), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions Glyphe, 2017  (ISBN 978-2-35815-217-4), p. 36


On a civilisé ces arbres.
  • Un Seul Corps (2012), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions du Rocher, coll. « Cheval chevaux », 2012  (ISBN 978-2-268-07291-3), p. 12


Lucifer (à Dieu) : Vous avez donné la liberté aux hommes pour que leur soumission et leur foi aient plus de prix.
  • Les confessions du Diable (2013), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions France-Empire, 2013  (ISBN 978-2-7048-1209-7), p. 20


Le désespoir, c’est reposant.
  • Les confessions du Diable (2013), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions France-Empire, 2013  (ISBN 978-2-7048-1209-7), p. 54


Lucifer : Je souffre du mal que mes mains ont commis.
  • Les confessions du Diable (2013), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions France-Empire, 2013  (ISBN 978-2-7048-1209-7), p. 94


Le ciel est vide. Je vais prier quand même.
  • Les confessions du Diable (2013), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions France-Empire, 2013  (ISBN 978-2-7048-1209-7), p. 110


Nuit des orangers / Se perdre entre les parfums / Et trouver ta main.
  • Le bruit de l’eau, haïkus et haïkaïs (2013), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions Glyphe, 2013  (ISBN 978-2-35815-098-9), p. 68


Verser le vin à / La terre avant de boire à / La santé des morts.
  • Le bruit de l’eau, haïkus et haïkaïs (2013), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions Glyphe, 2013  (ISBN 978-2-35815-098-9), p. 68


Notre époque a perdu le goût de la lenteur.
  • Un Seul Corps (2012), Stéphanie Le Bail, éd. Éditions du Rocher, coll. « Cheval chevaux », 2012  (ISBN 978-2-268-07291-3), p. 111


L’écriture est une musique, avec ses silences et ses rythmes.
  • (fr) « Interview de Stéphanie Le Bail, auteur & biographe », Isabelle Hofstetter, Femme Cheval Passion, 27 mai 2011 (lire en ligne)