Aller au contenu

« Ernest Renan » : différence entre les versions

2 492 octets ajoutés ,  il y a 14 ans
+3
(Mélanges d'histoire et de voyages)
(+3)
|année=1862
|page=27-28}}
 
{{citation|Toute personne un peu instruite des choses de notre temps voit clairement l’infériorité actuelle des pays musulmans, la décadence des États gouvernés par l’islam, la nullité intellectuelle des races qui tiennent uniquement de cette religion leur culture et leur éducation.
|Conférence prononcée à la Sorbonne en 1883.
}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|éditeur=C. Lévy
|année=1887
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=377}}
 
{{citation|A partir de son initiation religieuse, vers l’âge de dix ou douze ans, l’enfant musulman, jusque-là quelquefois assez éveillé, devient tout à coup fanatique, plein d’une sotte fiérté, de posséder ce qu’il croit la vérité absolue, heureux comme d’un privilège de ce qui fait son infériorité. Ce fol orgueil est le vice radical du musulman.
|Conférence prononcée à la Sorbonne en 1883.
}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|éditeur=C. Lévy
|année=1887
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=377}}
 
{{citation|Cette civilisation musulmane, maintenant si abaissée, a été autrefois très brillante. Elle a eu des savants, des philosophes. Elle a été, pendant des siècles, la maîtresse de l’Occident chrétien. Pourquoi ce qui a été ne serait-il pas encore ? Voilà le point précis sur lequel je voudrais faire porter le débat. Y a-t-il eu réellement une science musulmane, ou du moins une science admise par l’islam, tolérée par l’islam ? Il y a dans les faits qu’on allègue une très réelle part de vérité. Oui ; de l’an 775 à peu près, jusque vers le milieu du XIIIe siècle, c’est-à-dire pendant cinq cents ans environ, il y a eu dans les pays musulmans des savants, des penseurs très distingués. On peut même dire que, pendant ce temps, le monde musulman a été supérieur, pour la culture intellectuelle, au monde chrétien|Conférence prononcée à la Sorbonne.}}
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=378}}
 
{{citation|L’Arabe religieux se contente, pour l’explication des choses d’un Dieu créateur, gouvernant le monde directement et se révélant à l’homme par des prophètes successifs.
|Conférence prononcée à la Sorbonne en 1883.
}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|éditeur=C. Lévy
|année=1887
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=380
}}
 
{{citation|Ce fut par ces traductions arabes des ouvrages de science et de philosophie grecque que l'Europe reçut le ferment de tradition antique nécessaire à l'éclosion de son génie.}}
|page=387}}
 
{{citation|L’islam a été libéral quand il a été faible, et violent quand il a été fort.}}
{{citation|L'islamisme a de belles parties comme religion; je ne suis jamais entré dans une mosquée sans une vive émotion, et, le dirai je ? un certain regret de n'être musulman.}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|éditeur=C. Lévy
|année=1887
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=394}}
 
{{citation|Faire honneur à l'islam d'Avicenne, d'Avenzoar, d'Averroès, c'est comme si l'on faisait honneur au catholicisme de Galilée.}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=396}}
 
{{citation|L'islamisme a de belles parties comme religion; je ne suis jamais entré dans une mosquée sans une vive émotion, et, le dirai je ? un certain regret de n'être musulman. Mais pour la raison humaine l'Islam n'a été que nuisible.}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|éditeur=C. Lévy
|année=1887
|section=L'Islamisme et la Science (conférence prononcée à la Sorbonne, en 1883)
|page=396}}
 
{{citation|Emanciper le musulman de sa religion est Ie meilleur service qu'on puisse lui rendre.}}
{{Réf Livre|titre=Discours et conférences
|auteur=Ernest Renan
|éditeur=C. Lévy
|année=1887
|page=407}}
 
== L'art ==
Utilisateur anonyme