Sébastien Lapaque

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sébastien Lapaque , né en en 1971, est un romancier, essayiste et intellectuel français.

Les Convergences de alizés, 2012[modifier]

Sébastien Lapaque au Salon du Livre 2010 à Paris.
La scène se déroulait à Rio de Janeiro, dans un vieux quartier de la ville. Au sixième étage de l’hôtel Gloria, Octavio Cordero louait une chambre à l’année.Dans le placard, il laissait un ordinateur portable, un cellulaire, divers papiers et du linge propre. La moquette était épaisse. La peinture avait un ton doux. La climatisation était réglée avec soin. Ici, on était bien.
  • Les Convergences de alizés, Sébastien Lapaque, éd. Actes Sud, 2012  (ISBN 978-2-330-01261-8), p. 13


Elle était nue en travers du grand lit défait, rayonnante et provocatrice. C’était ainsi lorsqu’elle était dans l’embarras. Elle jouait les heureuses, s’improvisait une contenance. Quand le garçon à la veste blanche avait posé le plateau sur la table basse, il lui avait souri discrètement. L’espoir d’une prochaine fois, sans doute.
  • Les Convergences de alizés, Sébastien Lapaque, éd. Actes Sud, 2012  (ISBN 978-2-330-01261-8), p. 13


Autrement et encore , 2013[modifier]

Aux premières heures de l’année 2010, j’ai Underworld USA de James Ellroy posé sur ma table de nuit. Ellroy est dans l’invention à jets d’encre continus, dans le génie confinant en permanence à la folie. Je suis à la fois un exécuteur littéraire et un agent provocateur, confie le narrateur de ce dernier volet d’une trilogie commencée avec American Tabloid. En trois romans dont l’intrigue court de 1958 à 1972, c’est un morceau de rêve américain que Ellroy, ce Tolstoï dopé aux amphétamines, a cabossé à coups de marteau ou de masses d’armes, comme on voudra.


Théorie de Rio de Janeiro , 2014[modifier]

Pourquoi l’impression, qui remontait à son premier voyage au Brésil, s’obstinait-elle en lui de connaître cette ville depuis toujours ?.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :