Ruth Rendell

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ruth Rendell (2007).

Ruth Rendell (née à Londres en 1930 et morte dans la même ville en 2015) est une écrivaine britannique, auteur de romans policier, reconnus comme se rapprochant plus volontiers de l'esprit du roman psychologique voire de l'étude de mœurs. Plusieurs de ses livres ont été portés à l'écran, dont deux par Claude Chabrol.

Jeux de mains, 1999[modifier]

Jeux de mains se présente comme une enquête sur la vie passée d'un écrivain, menée par ses deux filles. Les citations suivantes sont censées être extraites de romans de cet écrivain.


Les humbles hériteront peut-être de la terre mais ils n’en jouiront guère longtemps.
  • Jeux de mains, Ruth Rendell (trad. Isabelle Tripault), éd. Calmann-Lévy, 1999, p. 102


La plupart des Londoniennes s’habillent de noir de la tête aux pieds, paraissant ainsi porter le deuil des couleurs perdues.
  • Jeux de mains, Ruth Rendell (trad. Isabelle Tripault), éd. Calmann-Lévy, 1999, p. 29


Avoir la foi, c’est croire en ce que l’on sait être faux.
  • Jeux de mains, Ruth Rendell (trad. Isabelle Tripault), éd. Calmann-Lévy, 1999, p. 221


Lorsque nous croyons que notre interlocuteur nous écoute, en fait, il est peut-être tout simplement en train de réfléchir à ce qu’il va dire ensuite.
  • Jeux de mains, Ruth Rendell (trad. Isabelle Tripault), éd. Calmann-Lévy, 1999, p. 249


Le désespoir conduit au plagiat bien plus souvent que l’infamie.
  • Jeux de mains, Ruth Rendell (trad. Isabelle Tripault), éd. Calmann-Lévy, 1999, p. 435


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :