Robin des Bois, prince des voleurs

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Robin des Bois, prince des voleurs est un film américain de Kevin Reynolds, avec Kevin Costner et Morgan Freeman, sorti en 1991, et inspiré de la légende du célèbre héros anglais.

Citations[modifier]

La porte d'Aude, lieu de tournage.
Azeem: Nul homme ne décide de mon destin. Surtout pas s’il m’attaque avec le vent dans le dos, et s’il a mangé de l’ail.
  • (en) No man controls my destiny. Especially not one who attacks downwind, and stincks of garlic.
  • Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Petit Jean: Les coups de bâton t’ont fait perdre la tête. Il n’y a que de bons gars ici, solides comme des chênes mais ce ne sont que des paysans. Ce serait le massacre des innocents.
  • (en) Did I crack your noble head? There are all good lads here, with hearts of oak, but there are farmers. It’d be lambs to the slaughter.
  • Nick Brimble, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley: Je préfère mourir que de vivre terré comme un lapin.
  • (en) I would rather die than spend my life in hiding.
  • Kevin Costner, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley: un seul homme libre défendant sa maison est plus redoutable que dix mercenaires du shérif.
  • (en) One free man defending his home is more powerful than ten hired soldiers.
  • Kevin Costner, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley: Madame. Votre beauté et votre jeunesse devraient être vos seuls joyaux.
  • (en) A woman of your beauty has not need for such decorations.
  • Robin de Locksley vole une bague à une femme.
  • Kevin Costner, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Frère Tuck: Voici le bon grain. Le manger est à la portée de tous les imbéciles, mais notre Seigneur, dans sa divine sagesse a prévu une meilleure façon de le consommer. Élevons une prière de remerciements à notre Créateur qui, dans sa gloire céleste, nous a donné la bière.
  • (en) This is grain, which any fool can eat, but for wich of the Lord intended a more divine means of consumption. Let us give praise to our Maker and glory to His bounty, by learning about beer.
  • Michael McShane, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Dialogues[modifier]

Robin de Locksley : Pourquoi t’obstines-tu à me céder le pas?
Azeem : Dans ton pays, ne suis-pas l’infidèle? Et puis, il est plus avisé de passer pour ton esclave.
Robin de Locksley : pour un infidèle, tu as l’esprit très affuté.

  • (en)

    Robin de Locksley : Why must you walk in back of me?
    Azeem : In your country, am I not the infidel? It seems safer to appear as your slave, rather than your equal.
    Robin de Locksley :For an infidel, you have uncommon clartity of thinking.

  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley : Regarde! Du gui! La plante des druides. Bien des pucelles ont cédé à mes assauts grâce à sa magie.
Azeem : Chez moi, Chrétien, nous les charmons par le verbe. Sans avoir besoin de les droguer avec des plantes.

  • (en)

    Robin de Locksley : Look! Mistletoe! Many a maid has lost her resolve to me thanks to this.
    Azeem : In my country, Christian, we talk to our women. We do not drug them with plants.

  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley : Depuis des mois, tu jures de me sauver. Et tu ne bouges pas quand on veut m’embrocher.
Azeem : Je m’acquitte de mes dettes aux heures que je choisis.
Robin de Locksley : Et tu te l’interdis pendant que tu pries, que tu manges, et que je livre combat à six contre un!
Azeem : Tu brailles comme une mule. Tu es toujours en vie.

  • (en)

    Robin de Locksley : You travel 10 000 miles to save my life. Then you leaved me to be butchered!
    Azeem : I fulfill my vows when I choose.
    Robin de Locksley : Which does not include prayer times, or anytime I’m outnumbered six to one!
    Azeem : You whine like a mule. You are still alive.

  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Azeem : Comment des ignares de ton espèce ont-ils pu prendre Jérusalem?!
Robin de Locksley : Dieu seul le sait.

  • (en)

    Azeem : How did uneducated kind ever take Jerusalem?!
    Robin de Locksley : God knows.

  • Robin de Locksley ne sait pas se servir d'une longue-vue.
  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Guy de Gisborne : Vous recevez des hors-la-loi, Marianne?
Marianne : Ils sont venus me voler.
Guy de Gisborne : C’est heureux qu’ils ne vous aient volé votre vertu.

  • (en)

    Guy de Gisborne : Sheltering outlaws?
    Marianne : They’re thieves.
    Guy de Gisborne : Lucky he didn’t steal your virtue.

  • Après que Robin de Locksley et Azeem aient volés deux chevaux à Marianne.
  • Michael Wincott et Mary Elizabeth Mastrantonio, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Marianne : Robin, faites quelque chose pour moi.
Robin de Locksley : Quoi?
Marianne : Prenez un bain.

  • (en)

    Marianne : Robin, do something for me.
    Robin de Locksley : What?
    Marianne : Take a bath.

  • Mary Elizabeth Mastrantonio et Kevin Costner, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Azeem : Apportez de l’eau.
Robin de Locksley : Merci.
Azeem : Pas pour toi. Pour la bête.

  • (en)

    Azeem : Water!
    Robin de Locksley : Thank you.
    Azeem : For the animal.

  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley : Il est temps de riposter, et de vaincre l’homme qui détruit nos maisons et qui poursuit nos enfants.
Petit Jean : Nos enfants? Parce que tu te considères comme un des nôtres ?
Robin de Locksley : Non, comme votre chef.

  • (en)

    Robin de Locksley : I say we strike back at the very man who takes our homes, and hunt our children.
    Petit Jean : Our children? You planning to join us?
    Robin de Locksley : No, to lead you.

  • Kevin Costner et Nick Brimble, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Azeem : Chrétien. Ce sont de pauvres paysans. Ils ignorent l’art de la guerre. Ne crains-tu pas de les entrainer dans un combat qui n’est pas le leur?
Robin de Locksley : Je n’ai pas sollicité ta compagnie, Azeem, et je ne sollicite pas tes conseils.

  • (en)

    Azeem : Christian. There are simple people. They are not warriors. Be careful, you do not do this for your own purposes.
    Robin de Locksley : You forget yourself. I do not ask for your company, or council.

  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley : Le shérif vous fera pendre un par un.
Gilles l'écarlate : Que nous proposes-tu ? De nous battre contre des cavaliers en armure, rien qu’avec nos mains nues et des cailloux?
Robin de Locksley : Il faut se battre! Mais avec une arme que toi, tu ne possèdes pas : le courage.

  • (en)

    Robin de Locksley : He’ll stretch your necks one by one.
    Gille l'écarlate : What would you have us do? Fight armored men on horseback with rocks and bare hands?
    Robin de Locksley : It needs be! But with the one true weapon that escapes you: courage.

  • Kevin Costner et Christian Slater, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley : Combien sont-ils?
Azeem : Vingt-cinq.
Robin de Locksley : Vingt-cinq?!
Bouc : Combien sont-ils?
Robin de Locksley : Huit ou neuf. (A Azeem) Ils ne savent pas compter. C'est pas la peine de leur faire peur.
Azeem : Et c'est moi le barbare.

  • (en)

    Robin de Locksley : How many?
    Azeem : Twenty.
    Robin de Locksley : Twenty?!
    Bouc : How many?!
    Robin de Locksley : Five. (A Azeem) They can’t count. Why scare them?
    Azeem : And they call me a barbarian.

  • Kevin Costner et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Robin de Locksley : Il existe une règle ici: ceux qui parviennent jusqu’au camp n’en repartent jamais. Trop de vies en dépendent.
Marianne : C’est pour ça que vous nous avez bandés les yeux?

  • (en)

    Robin de Locksley : We have a rule here: once someone has seen the way to our camp, that person cannot leave. Too many lives are at stake.
    Marianne : That’s why Sarah and I were blindfolded?

  • Kevin Costner et Mary Elizabeth Mastrantonio, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Un enfant : Dieu t’a peint en noir?
Azeem : Si Dieu m’a peint ? Mais oui.
Un enfant : Pourquoi?
Azeem : Parce que Allah aime bien la diversité.

  • (en)

    Un enfant : Did God paint you?
    Azeem : Did God paint me? For certain.
    Un enfant : Why?
    Azeem : Because Allah loves woundrous variety.

  • Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Marianne : Comment ce fait-il qu’un jeune noble arrogant se satisfasse de cette vie sauvage?
Robin de Locksley : J’ai vu des chevaliers en armure fuir la bataille. Et pourtant, je connais de simples écuyers qui seraient prêts à braver tous les périls pour sauver leurs chevaux. La noblesse ne s’acquiert pas en naissant. Elle se mérite par les actes.

  • (en)

    Marianne : How is it that a once arrogant young nobleman has found contentment living rough with the salt of the earth?
    Robin de Locksley : I’ve seen knights panic at the first hint of battle. And I’ve seen the lowliest unarmed squire pull a spear from his own body to defend a dying horse. Nobility’s not a birthright. It’s defined by one’s actions.

  • Kevin Costner et Mary Elizabeth Mastrantonio, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson


Frère Tuck : le Seigneur m’a donné une bonne leçon. Je me crois pieux, mais je me conduis plus mal qu’un infidèle. Donne-moi ta main. Allez! viens, barbare mon ami! Allons vider quelques chopines, et nous tenterons de nous convertir l’un l’autre.
Azeem : Hélas, je ne peux pas boire.
Frère Tuck : Et bien, pendant que tu me convertiras, je boirai.

  • (en)

    Frère Tuck :The Lord has taught me a fine lesson. Though I may think I am godly I am not wordly. Please, my barbarian friend, let’s open a barrel, and try to save each other’s souls.
    Azeem : Alas, I am not permitted
    Frère Tuck : Why?
    Azeem : Fine. You talk, I’ll drink.

  • Michael McShane et Morgan Freeman, Robin des Bois, prince des voleurs (1991), écrit par Pen Densham et John Watson