Robin Hobb

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robin Hobb lors d'une allocution à la Phoenix Comicon de 2017 à Phoenix, dans l'État d'Arizona, aux États-Unis.

Robin Hobb, ou Megan Lindholm, de son vrai nom Margaret Astrid Lindholm Ogden, née le 5 mars 1952 à Berkeley en Californie, est une écrivaine américaine de fantasy. Sous son pseudonyme de Robin Hobb, elle s'est fait connaître avec plusieurs cycles romanesques : L'Assassin royal, Les Aventuriers de la mer et Les Cités des Anciens, tous situés dans l'univers des Six Duchés.

Le Dernier Magicien (1986)[modifier]

Sur le rivage à l'extrême ouest d'un continent nordique il y avait une cité portuaire appelée Seattle. Elle n'était pas spécialement réputée pour son soleil et ses plages, mais elle avait en revanche beaucoup de pluie, et les gens qui vivaient là avaient l'habitude de l'appeler « la Cité d'émeraude » à cause du vert de son feuillage. Et son autre fierté était une grande bienveillance qui tombait sur les étrangers comme sa pluie, mais avec plus de chaleur. Dans cette cité, vivait un magicien.
  • (en) On the far western shore of a northern continent there was once a harbour city called Seattle. It did not have much of a reputation for sunshine and beaches, but it did have plenty of rain, and the folk who lived there were wont to call it ‘The Emerald City’ for the greenness of its foliage. And the other thing it boasted was a great friendliness that fell upon strangers like its rain, but with more warmth. In that city, there dwelt a wizard.
  • (en) Wizard of the Pigeons (1986), Megan Lindholm (trad. Wikiquote), éd. HarperCollins, coll. « Voyager », 2002  (ISBN 0 00 711256 4), chap. 1, p. i


Interviews[modifier]

J'ai lu Tolkien, oh, vers 1966, je pense. Et ça a été comme une flèche en plein cœur. Je n'avais jamais rien lu de pareil auparavant, et jamais imaginé que quiconque puisse écrire un livre pareil. Je me souviens de mon chagrin quand je l'ai terminé, qu'il n'y avait plus rien à lire, et je me souviens aussi d'avoir pensé, "Je n'arriverai jamais, jamais à écrire quoi que ce soit d'aussi bon que ça".
  • (en) I read Tolkien, oh, about 1966 I think. And it was like an arrow through my heart. I'd never read anything like that before, never even imagined that anyone would write a book like that. I remember my sorrow when I finished it, that there was no more of it to read, and I also remember thinking, 'I'll never, ever be able to write anything as good as that.'
  • (en) « Robin Hobb Interview », propos recueillis par Lssry (trad. Wikiquote), The OF Blog, 28 avril 2003 (lire en ligne)


Il n'y avait pas moyen de me décourager. Écrire est partiellement une obsession ou une compulsion. Les gens qui sont faits pour le faire vont le faire, qu'ils soient publiés ou non.
  • (en) There was no discouraging me. Writing is partially an obsession or a compulsion. People who are meant to do it are going to do it whether they are published or not.
  • À propos de ses débuts (quand ses premiers romans ne se vendaient pas bien).
  • (en) « Robin Hobb: ‘Fantasy has become something you don’t have to be embarrassed about’ », propos recueillis par Alison Flood (trad. Wikiquote), theguardian.com, 28 juillet 2017 (lire en ligne)


La fantasy est devenue quelque chose dont on n'a plus à être embarrassé.
  • (en) Fantasy has become something you don’t have to be embarrassed about.
  • (en) « Robin Hobb: ‘Fantasy has become something you don’t have to be embarrassed about’ », propos recueillis par Alison Flood (trad. Wikiquote), theguardian.com, 28 juillet 2017 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :