Robert Féger

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Robert Féger est né le 3 février 1930. Il est professeur, psycho-pédagogue, art-thérapeute, professeur à l'université (Canada), et ancien directeur du département des sciences de l'éducation. L'influence de son oeuvre et de son travail de recherche se situe dans le cadre universitaire grâce à la diffusion de la connaissance, de la programmation d'activités et des services offerts à la collectivité.

La famille[modifier]

Il est vrai que toutes les questions concernant l'éducation et le système d'enseignement dépassent largement le cadre scolaire et les partenaires qui y vivent. De Socrate, dont Nietzsche affirme que : " son influence s'est étendue sur le monde comme une ombre qui s'allonge sans cesse sous les rayons du soleil couchant", de Platon, reconnu comme le premier éducateur a avoir développé une véritable philosophie de l'éducation, en passant par Montaigne et Rousseau, nombreux sont ceux qui ont tenté de résoudre les problèmes que soulèvent inévitablement les rapports entre l'école et la société.
  • De l'environnement familial à l'environnement scolaire dans Pédagogie et thérapie. Convergence des chemins, Robert Féger, éd. PUQ, 1991  (ISBN 2-7605-0663-0), p. 127


La parole[modifier]

La parole reste d'abord une question de reconnaissance avant de devenir une de communication.
  • Désordre, rupture, échec, Robert Féger, éd. PUQ, 1995  (ISBN 9782760508057), p. 263


Aide à la famille[modifier]

Mais si l'aide à la famille en crise s'impose de plus en plus, les difficultés que soulèvent les interventions préventives ou curatives dans le milieu familial demeurent multiples. Les parents, non sans raisons, se montrent souvent méfiants à l'égard des professionnels des services sociaux et de l'appareillage étatique qui entourent ces services. Ainsi, on doute de l'efficacité des ressources des mesures mises en place et de la volonté réelles des "structures" à répondre de façon satisfaisante et durable aux besoins.
  • Désordre, rupture, échec, Robert Féger, éd. PUQ, 1995  (ISBN 9782760508057), p. 23


La prévention[modifier]

(…) la meilleure prévention devrait prendre forme au sein même de la niche environnementale dans laquelle l'enfant grandira et renversera les étapes majeures de son existence. Il appartient à la famille de demeurer un guide et de fournir, à l'homme ou à la femme de demain, les repères et les balises indispensables à la conduite de la vie. Le pire, finalement, demeure le vide que crée l'absence d'un réel système de valeurs auquel l'individu peut, dans les moments difficiles, se raccrocher.
  • Désordre, rupture, échec, Robert Féger, éd. PUQ, 1995  (ISBN 9782760508057), p. 266