Reni Eddo-Lodge

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Reni Eddo-Lodge (née le 25 septembre 1989) est une journaliste et auteure britannique. Elle écrit sur le féminisme et le racisme structurel.

« Pourquoi je ne parlerai plus de race avec les Blancs »[modifier]

A partir d'aujourd'hui, je n'aborderai plus la question de la race avec les Blancs. Pas tous les Blancs - juste l'immense majorité d'entre eux, qui refusent de reconnaître l'existence du racisme structurel et de ses symptômes. Je n'en peux plus du détachement vertigineux qu'ils affichent quand une personne de couleur leur raconte son vécu. (...) N'ayant jamais eu à s'interroger sur ce que cela signifie - en termes de pouvoir - d'être blancs, ils prennent la moindre allusion à cette réalité pour un affront. (...) Leurs yeux se ternissent d'ennui. (...) Leurs bouches s'ouvrent toutes grandes pour vous interrompre, pressés qu'ils sont de vous couper la parole sans plus vous écouter, impatients de vous expliquer que vous avez tout faux. (...) Qui apprécierait qu'on lui rappelle l'existence d'un système dont il bénéficie au détriment des autres?
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 9-11


« Le racisme est un problème de Blancs »[modifier]

A l'âge de 4 ans, j'ai demandé à ma mère quand est-ce que j'allais devenir blanche, parce qu'à la télé, les gentils étaient tous blancs, et les méchants étaient tous noirs ou basanés. Comme j'estimais être quelqu'un de bien, j'allais forcément finir par devenir blanche. Ma mère se souvient encore de mon air abattu lorsqu'elle m'a annoncé la mauvaise nouvelle. Le blanc est la couleur de la neutralité. Le blanc est la couleur par défaut. Quand nous arrivons au monde, nous trouvons un scénario déjà écrit, qui nous indique quoi penser des étrangers, selon leur couleur de peau, leur accent ou leur statut social : l'humanité toute entière est codée en blanc.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 111


La colour-blindness offre une vision naïve et réductive du racisme. Elle se contente d'affirmer que le fait de discriminer certaines personnes en raison de leur couleur de peau c'est mal, en oubliant totalement que dans ce type d'échanges s'exerce un pouvoir structurel. Reposant sur une analyse immature, cette définition du racisme sert souvent à faire taire les personnes de couleur qui tentent d'exprimer ce qu'elle subissent. Quand, en effet, les personnes de couleur témoignent de la sorte, elles sont accusées de racisme anti-Blancs, ce qui ne fait que perpétuer leur déni de responsabilité. Ainsi la colour-blindness réfute l'existence du racisme structurel et l'histoire de la domination raciale blanche.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 107


C'est là toute la différence entre racisme et préjugés. Pour qu'il y ait racisme, selon une définition non-officielle, il faut qu'il y ait préjugés et exercice d'un pouvoir.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 116


Nous devons considérer le racisme de manière structurelle pour en percevoir la nature insidieuse. Nous devons observer la manière dont il s'infiltre, tel un gaz toxique, dans tout ce qui nous entoure.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 257


Le féminisme blanc est un mouvement politique qui aime se raconter des histoires, comme celle de l'invisibilité de la race. C'est un mouvement politique défendant l'idée que parler de race nourrit le racisme, et dépossédant ainsi les personnes de couleur des mots nécessaires pour exprimer ce qu'elles vivent. (...) Le consensus politique féministe est dominé par les Blanches, qui n'invitent les personnes de couleur à leur table que si elles jouent le jeu du tokénisme, mais qui tueront dans l'oeuf la moindre revendication d'un changement structurel.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 200


Souvent les blancs me demandent très sincèrement ce que je leur conseille de faire pour contribuer à l'élimination du racisme. L'activisme antiraciste - sa logistique, sa stratégie, son organisation - doit être dirigé par des gens qui savent précisément ce que c'est que de vivre l'injustice. Mais je crois que les Blancs qui reconnaissent l'existence du racisme ont un rôle incroyablement important à jouer. Toutefois, ce rôle ne peut être joué s'ils pataugent dans la culpabilité. Le soutien des blancs peut parfois prendre la forme d'aide financière ou administrative, apportées à des groupes qui font un boulot essentiel. Parfois, ils n'interviennent que si on le leur demande, en tant qu'observateurs de la situation. Leur soutien prend parfois la forme d'un plaidoyer antiraciste, prononcé dans les milieux exclusivement blancs. Chers amis Blancs, vous devez parler de race avec les autres Blancs. Oui, vous serez peut-être qualifié d'extrémistes, mais vous n'avez rien à perdre.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 249-250


C'est à vous et à moi qu'il incombe de démanteler ce que nous acceptions autrefois comme une vérité. Il en est de notre devoir. (...) Nous devons modifier les discours. Nous devons modifier les structures. Nous devons restituer l'histoire britannique dans son intégralité. Nous devons faire entendre que la couleur noire est britannique, que la couleur marron est britannique, et que nous n'allons certainement pas nous en aller. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre qu'un héros surgisse à notre rescousse. Plutôt que de devoir réagir à des programmes injustes, nous devrions les rejeter en bloc et concevoir les nôtres. Plus important encore, nous devons survivre dans ce chaos, de quelque manière que ce soit.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 258-259


Je ne veux pas être intégrée au système. Je préfèrerais interpeller celui qui a créé de tels critères. Après une vie passée à incarner la différence, je n'ai aucune envie d'être égale. Je veux déconstruire le pouvoir structurel d'un système qui m'a étiquetée comme étant différente. Je veux être libérée de toutes ces présomptions négatives qui accompagnent mes attributs. Ce n'est pas à moi de changer. Mais au monde qui m'entoure.
  • Le racisme est un problème de Blancs, Reni Eddo-Lodge (trad. Renaud Mazoyer), éd. Autrement, 2018  (ISBN 978-2-7467-4737-1), p. 218


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :