Purisme

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le purisme est le respect pointilleux d’une supposée pureté de la langue, généralement jugé comme excessif.

XVIIIe siècle[modifier]

Antoine-Joseph Pernety[modifier]

Les mots aujourd’hui sont devenus ce semble les objets de notre principale attention, l’imbécille purisme domine par-tout ; on s’arrête à des mots, lorsqu’il n’est question que des choses.
  • Dictionnaire portatif de peinture, sculpture et gravure, Antoine-Joseph Pernety, éd. Bauche, 1757, p. 119


XIXe siècle[modifier]

Charles Nodier[modifier]

Non, il n’y a plus de patois. Ce langage naïf et doux qui nous venait de nos mères, de nos nourrices, de nos premiers amis du village natal, et que nous avions tant regretté de perdre, quand la première simplicité en fut déflorée dans nos écoles, par le purisme ricaneur des pédants.
  • « Comment les patois furent détruits en France », Charles Nodier, Dissertations philologiques et bibliographiques, 1834, p. 1