Prison Break

Citations « Prison Break » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Prison Break ou La Grande Évasion (au Québec) est un feuilleton télévisé américain créé par Paul Scheuring et diffusé depuis le 29 août 2005 sur le réseau Fox. Au Québec, il est diffusé depuis le 13 avril 2006 sur le réseau TVA ; en Suisse romande, depuis le 21 août 2006 sur la TSR ; en France, depuis le 31 août 2006 sur M6; en Belgique et au Luxembourg sur RTL-TVI depuis janvier 2007.

Saison 1[modifier]

Épisode 1 : La Grande Évasion[modifier]

Michael Scofield : Je vais te sortir de là.
Lincoln Burrows : C'est impossible.
Michael Scofield : Pas quand on a conçu les plans du bâtiment, là c'est possible.

  • (en) Michael Scofield : I’m getting you out of here.
    Lincoln Burrows : It’s impossible.
    Michael Scofield : Not if you designed the place, it isn’t.
  • Wentworth Miller, Dominic Purcell, Prison Break, saison 1, épisode 1 (« La Grande Évasion »), écrit par Paul Scheuring.


Lincoln Burrows : Tu connais les plans par cœur.
Michael Scofield : Mieux que ça.
Michael Scofield : (montrant ses tatouages) Je les ai toujours sur moi.

  • (en) Lincoln Burrows : You’ve seen the blueprints.
    Michael Scofield : Better than that.
    Michael Scofield : I’ve got 'em on me.
  • Dominic Purcell, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 1 (« La Grande Évasion »), écrit par Paul Scheuring.


Fernando Sucre : (à propos du mot que Michael lui avait suggéré pour sa demande en mariage) « Passion » ? À quoi tu pensais ?
Michael Scofield : Hé, c'est toi qui l'as choisi.
Fernando Sucre : Elle a dû croire que j'ai viré PD ici. « Passion »...

  • (en) Fernando Sucre : "Passion"? what were you thinking?
    Michael Scofield : Hey, you went for it.
    Fernando Sucre : She probably thinks I went sissy up in here. "Passion"...
  • Amaury Nolasco, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 1 (« La Grande Évasion »), écrit par Paul Scheuring.


Épisode 3 : Mise à l'épreuve[modifier]

Michael Scofield : Tu es plutôt changeant comme mec , John.
John Abruzzi : Je préfère imprévisible.

  • (en) Michael Scofield : You're mercurial man, John.
    John Abruzzi : I prefer bold.
  • Wentworth Miller, Peter Stormare, Prison Break, saison 1, épisode 3 (« Mise à l'épreuve »), écrit par Michael Pavone.


Lincoln Burrows : On a combien de retard ?
Michael Scofield : Trois jours.
Lincoln Burrows : Je croyais qu'on avait zéro jour de marge.
Michael Scofield : Exact.

  • (en) Lincoln Burrows : How far behind are we?
    Michael Scofield : Three days.
    Lincoln Burrows : I thought you said the margin of error was zero day.
    Michael Scofield : I did.
  • Dominic Purcell, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 3 (« Mise à l'épreuve »), écrit par Michael Pavone.


Épisode 4 : Alchimie[modifier]

Fernando Sucre : (en s'adressant à Michael) Je ferai tout ce que tu veux. Tu vois ces mains ? Elles creusent comme des pelles. Tu veux aller en Chine ? Je creuse jusqu'en Chine. Je creuserai comme un putain de blaireau s'il le faut !

  • (en) Fernando Sucre : I'll do anything. You see these hands? They're digging machines. You want to go to China? I'll get you to China. I'll dig like a psychotic rodent if I have to!
  • Amaury Nolasco, Prison Break, saison 1, épisode 4 (« Alchimie »), écrit par Matt Olmstead.


Michael Scofield : T'as un contact au stockage des produits chimiques ?
John Abruzzi : Ça dépend, pourquoi cette question ?
Michael Scofield : J'ai besoin d'une bouteille de fongicide pour canalisation le plus tôt possible.
John Abruzzi : T'as des saloperies qui encombrent tes chiottes ?
(Ils se retournent et regardent le Disjoncté qui marche son bloc-note à la main)
Michael Scofield : Ouaip, celle-là

  • (en) Michael Scofield : How are your contacts in chem. lockup?
    John Abruzzi : Depends who’s asking?
    Michael Scofield : I need a bottle of drain line root control sooner than later.
    John Abruzzi : You got weeds growin in your cell?
    Michael Scofield : Just one.
  • Wentworth Miller, Peter Stormare, Prison Break, saison 1, épisode 4 (« Alchimie »), écrit par Matt Olmstead.


Épisode 5 : Le Transfert[modifier]

Fernando Sucre : Mon cousin, il est mort de stress.
Michael Scofield : Je croyais que ton cousin venait de te piquer ta nana.
Fernando Sucre : Ça c'est mon autre cousin, et puis merci de remettre ça sur le tapi gros nase.

  • (en) Fernando Sucre : My cousin, he died from too much stress.
    Michael Scofield : I thought you said your cousin was moving in on your girl.
    Fernando Sucre : That's my other cousin, but thanks for bringing that up, jackass.
  • Amaury Nolasco, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 5 (« Le Transfert »), écrit par Zack Estrin.


Épisode 6 : Au cœur de l'enfer - 1re partie[modifier]

Michael Scofield : Cette fois j'ai besoin de toi. Il faut être deux pour s'occuper de ce mur. On va tendre un drap.
Fernando Sucre : Non sûrement pas. On tend un drap quand on a envie de faire des gentillesses à son copain de cellule, vu ?
Michael Scofield : C'est ta réputation de taulard qui compte le plus ou de te tirer d'ici ?

  • (en) Michael Scofield : I need you down there. It's a two man job. Let's hang a sheet.
    Fernando Sucre : No way, man. You only hang a sheet when you and your cellie want to get friendly, you know?
    Michael Scofield : You wanna protect your prison rep, or do you wanna get out of here?
  • Wentworth Miller, Amaury Nolasco, Prison Break, saison 1, épisode 6 (« Au cœur de l'enfer - 1re partie »), écrit par Nick Santora.


Theodor « T-Bag » Bagwell : Écoutez celle-là. Eh Bellick. J'en est une bonne pour toi. Comment on appelle un petit merdeux qui s'est fait recaler à l'examen des keufs et qui se retrouve à gagner moins qu'un facteur ? Un maton.

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : Listen up bros. BELLICK. I got one for you. What do you call a piece of white trash who couldn’t pass the cops exam and now makes less than the mailman ? A CO !
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 6 (« Au cœur de l'enfer - 1re partie »), écrit par Nick Santora.


Brad Bellick : Tu sais Teddy tu me déçois beaucoup. Et pourtant il y avait de la marge parce que j'attendais pas grand chose de la part d'un fils consanguin d'une attardée mentale.
(T-Bag regarde fixement Bellick)
Brad Bellick : Eh oui Teddy, j'ai lu ton dossier psychiatrique précisément où ça raconte que ton père a violé sa mongolienne de sœur et que neuf mois plus tard, on a vu débarquer un petit Teddy.
Theodor « T-Bag » Bagwell : J'vais te crever du con !

  • (en) Brad Bellick : You know Teddy. You really let me down. And that’s hard to do because I don’t expect much from the inbred child of a retard.
    Brad Bellick : That’s right Teddy, I read your psych records bout how your dad raped his Mongoloid sister and then 9 months later little Teddy pops out.
    Theodor « T-Bag » Bagwell : I’m gonna kill you !
  • Wade Williams, Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 6 (« Au cœur de l'enfer - 1re partie »), écrit par Nick Santora.


Épisode 9 : Un homme hors du commun[modifier]

Theodor « T-Bag » Bagwell : Oh, Tweeeeeneeeer !!! Oh, Tweeeeneeeer !!!! Je viens à toi ! Je viens à toi. Est-il prêt ? Es-tu es prêt ? Où que tu sois Tweener je viens à toi !

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : Oh, Tweeeeeneeeer !!! Oh, Tweeeeneeeer !!!! I'm coming for you! I'm coming! Coming. Is you ready? Are you ready? However you are, see, I'm here!
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 9 (« Un homme hors du commun »), écrit par Paul Scheuring.


Nick Savrinn : (à Veronica) Je suis moi aussi embarqué dans la même histoire, à cause de ton ex-petit ami, qui, contrairement à mon père, est un criminel et qui se retrouve malheureusement en prison pour le seul crime qu'il n'a pas commis.

  • (en) Nick Savrinn : I'm in the crosshairs same way you are, all for your ex-boyfriend who, unlike my father, is a scumbag criminal who just happens to be in prison for the one crime he didn't commit.
  • Frank Grillo, Prison Break, saison 1, épisode 9 (« Un homme hors du commun »), écrit par Paul Scheuring.


Épisode 12 : Rédemption[modifier]

Theodor « T-Bag » Bagwell : Au fait John, à propos de Jésus... Dis lui bonjour de ma part, tu veux ?

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : Hey John, you know actually about Jesus... say hi to him for me, will ya?
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 12 (« Rédemption »), écrit par Karyn Usher.


Épisode 14 : Comme un rat[modifier]

Sara Tancredi : Michael, je décrocherais mon téléphone tout de suite si je pensais avoir une chance de faire la différence. Mais vous devez comprendre, je suis la dernière personne sur terre que mon père écoute. Il déteste ce que je fais, il déteste ce en quoi je crois. Et si je demande la clémence pour votre frère, votre frère ne l'aura pas. Je suis désolée.

  • (en) Sara Tancredi : Michael, I would pick up the phone right now if I thought there was any chance that I could make a difference, but you have to understand, I'm the last person in the world that my father listens to. He hates what I do, he hates what I believe in. And if I'm the one asking for clemency for your brother, your brother won't get it. I'm sorry.
  • Sarah Wayne Callies, Prison Break, saison 1, épisode 14 (« Comme un rat »), écrit par Matt Olmstead.


Theodor « T-Bag » Bagwell : Tu me dois un ticket de sortie, ma beauté. Et je passerai au guichet.

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : You owe me a ticket out of here, pretty. And I will collect.
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 14 (« Comme un rat »), écrit par Matt Olmstead.


Lincoln Burrows  : Puis-je vous demander une faveur ?
Sara Tancredi : Oui. Quoi ?
Lincoln Burrows  : Quand je serai parti, pourrez-vous... prendre soin de mon frère ?
(Surprise, Sara ne répond pas)

  • (en) Lincoln Burrows  : Can I ask a favor?
    Sara Tancredi : Yeah. What?
    Lincoln Burrows  : When I'm gone, can you... look out for my brother?
  • Dominic Purcell, Sarah Wayne Callies, Prison Break, saison 1, épisode 14 (« Comme un rat »), écrit par Matt Olmstead.


Épisode 15 : In extremis[modifier]

(en s'adressant à Sucre)
Brad Bellick : Alors, t'en as eu tellement marre de la grande gueule de Scofield que tu as décidé de le crâmer, c'est ça ?

  • (en) Brad Bellick : So, you got so sick of Scofield's smart mouth that you decided to deep fry him, is that it?
  • Wade Williams, Prison Break, saison 1, épisode 15 (« In extremis »), écrit par Nick Santora.


Épisode 16 : Les Blessures de l'âme[modifier]

Lincoln Burrows : Non, ils me...transfèrent dans une prison jusqu'à mon exécution.
Michael Scofield : Je peux toujours te rendre visite ?
Lincoln Burrows : Ouais, ce n'est pas si loin que ça. C'est à Fox River.
Michael Scofield : Fox River ?
Lincoln Burrows : Ouais... Pourquoi ?
Michael Scofield : Pour rien.

  • (en) Lincoln Burrows : They're.. um.. transferring me to a prison, where I'll wait until they execute me.
    Michael Scofield : Can I still visit?
    Lincoln Burrows : Yeah, not that far a place called Fox Rivers.
    Michael Scofield : Fox River?
    Lincoln Burrows : Yeah... why?
    Michael Scofield : Nothing.
  • Dominic Purcell, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 16 (« Les Blessures de l'âme »), écrit par Zack Estrin.


Épisode 18 : Poker menteur[modifier]

Roy Geary : Ne me regarde pas comme si j'étais un escroc. T'es aussi droit qu'une scoliose.
Brad Bellick : Moi au moins je ne me fais pas choper.

  • (en) Roy Geary : Don't look at me like I'm some con. You're as crooked as scoliosis.
    Brad Bellick : I don't get caught.
  • Matt DeCaro, Wade Williams, Prison Break, saison 1, épisode 18 (« Poker menteur »), écrit par Nick Santora et Karyn Usher.


Michael Scofield : J'ai quelque chose pour vous. C'est un cendrier.
Sara Tancredi : Je ne fume pas.
Michael Scofield : Je sais, mais c'est la seule chose que l'on peut faire, avec la bijouterie et je me doutais que vous n'étiez pas une fan des colliers de nouilles.

  • (en) Michael Scofield : I made you something. It’s an ashtray.
    Sara Tancredi : Um, I don’t smoke.
    Michael Scofield : Yeah, I know, but they only let us make these and jewelry. And I didn’t figure you for the macaroni necklace type.
  • Wentworth Miller, Sarah Wayne Callies, Prison Break, saison 1, épisode 18 (« Poker menteur »), écrit par Nick Santora et Karyn Usher.


Épisode 19 : La Clé[modifier]

(Michael vient juste d'embrasser Sara)
Sara Tancredi : Qu'est-ce que vous attendez de moi, Michael ?
Michael Scofield : Sara... J'ai besoin que vous fassiez quelque chose pour moi.
Sara Tancredi : Quoi ?
(Il caresse ses cheveux)
Michael Scofield : Attendez-moi... Ce ne sera pas toujours comme ça. Cette pièce, dans cet endroit.
(Elle embrasse ses mains)
Sara Tancredi : D'ici là, je ne peux pas. On ne peut pas.

  • (en) Sara Tancredi : What do you want from me, Michael?
    Michael Scofield : Sara... I need you to do something for me.
    Sara Tancredi : What?
    Michael Scofield : Wait for me... It won't always be like this. This room, in this place.
    Sara Tancredi : Until then, I can't. We can't.
  • Sarah Wayne Callies, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 19 (« La Clé »), écrit par Zack Estrin et Matt Olmstead.


Épisode 20 : Sans retour[modifier]

Michael Scofield (à Sara) : Je suis venu pour vous dire quelque chose. Je fais sortir mon frère d'ici. Ce soir. Et j'ai besoin de votre aide.

  • (en) Michael Scofield : I came here to tell you something. I'm getting my brother out of here. Tonight. And I need your help.
  • Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 20 (« Sans retour »), écrit par Zack Estrin.


Michael Scofield (à C-Note) : Alors reste ! Je lirai la presse tous les matins. Pour voir combien d'années tu te prendras quand ils auront réalisé que tu étais avec ceux qui ont creusé le trou.

  • (en) Michael Scofield : Then stay! I'll be sure to read the papers tomorrow to see how much time you get when they figure out which crew was working in the guards' room.
  • Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 20 (« Sans retour »), écrit par Zack Estrin.


Theodore Bagwell (à Michael) : Si on part de ta cellule on aura pas d'avance. Dix-neuf heure, appel à vingt heure ça nous donne...
Michael Scofield : ... soixante minutes. Soixante minutes pour passer ce mur et se tirer aussi loin que possible.
Fernando Sucre (à Michael) : Mais on va les avoir aux fesses !
Gardien (au groupe de prisonniers) : Arrêter de parler, commencer à marcher mesdemoiselles, la promenade est terminée.
Michael Scofield (à Fernando) : On les a déjà.
Benjamin Miles « C-Note » Franklin (à Michael) : Rien ne t'échappe à toi.

  • Robert Knepper, Wentworth Miller, Amaury Nolasco, Rockmond Dunbar, Prison Break, saison 1, épisode 20 (« Sans retour »), écrit par Zack Estrin.


Épisode 21 : Le Grand Soir[modifier]

Theodor « T-Bag » Bagwell (à Manche) : Si jamais tu nous ralentis en te coinçant dans un tunnel triple panse...

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : If you get stuck in one of them pipes, boy...
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 21 (« Le Grand Soir »), écrit par Matt Olmstead.


Theodor « T-Bag » Bagwell (Manche est coincé dans le trou de la cellule de Michael, ce qui énerve T-Bag qui le pousse à coup de pied.) : Bouges ton gros cul !

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : Move your fat ass!
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 21 (« Le Grand Soir »), écrit par Matt Olmstead.


John Abruzzi (à T-bag) : J'ai dis une prière pour toi Theodore. J'ai dis une prière pour nous tous.

  • (en) John Abruzzi : Said a prayer for you, Theodore. Said a prayer for us all.
  • Peter Stormare, Prison Break, saison 1, épisode 21 (« Le Grand Soir »), écrit par Matt Olmstead.


Theodor « T-Bag » Bagwell (à Abruzzi) : Que l'âge passe avant la beauté.

  • (en) Theodor « T-Bag » Bagwell : Age before beauty.
  • Robert Knepper, Prison Break, saison 1, épisode 21 (« Le Grand Soir »), écrit par Matt Olmstead.


John Abruzzi (Juste après que Lincoln se soit accroché aux câbles de l'infirmerie) : Bon après Lincoln, c'est par ordre alphabétique.
Benjamin Miles « C-Note » Franklin : Whohoho ça va la vie Abruzzi ?
John Abruzzi : Tu veux une place dans mon zinc ? Alors tout le monde en ligne derrière moi !

  • (en) John Abruzzi : Okay, after Lincoln, we go alphabetically.
    Benjamin Miles « C-Note » Franklin : Whoa, whoa, hold on, Abruzzi!
    John Abruzzi : You want a seat on the plane ? Line forms after me!
  • Peter Stormare, Rockmond Dunbar, Prison Break, saison 1, épisode 21 (« Le Grand Soir »), écrit par Matt Olmstead.


Épisode 22 : Les Fugitifs[modifier]

Fernando Sucre : Elle est où ta caisse ?
Benjamin Miles « C-Note » Franklin : Eh le rital elle est où ta putain de bagnole ?
John Abruzzi : Tu es un homme de peu de foi.

  • (en) Fernando Sucre : Where the hell is the van?
    Benjamin Miles « C-Note » Franklin : Eyetie! Where in the hell is the van?
    John Abruzzi : Ye of little faith.
  • Amaury Nolasco, Rockmond Dunbar, Peter Stormare, Prison Break, saison 1, épisode 22 (« Les Fugitifs »), écrit par Paul Scheuring.


John Abruzzi (juste après avoir coupé la main de T-Bag avec une hache) : Il a de la chance, j'aurai pu aussi lui couper la tête.

  • (en) John Abruzzi : He's lucky I didn't take this to his head.
  • Peter Stormare, Prison Break, saison 1, épisode 22 (« Les Fugitifs »), écrit par Paul Scheuring.


Fernando Sucre : Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
Michael Scofield : On court !

  • (en) Fernando Sucre : What do we do now?
    Michael Scofield : We run!
  • Amaury Nolasco, Wentworth Miller, Prison Break, saison 1, épisode 22 (« Les Fugitifs »), écrit par Paul Scheuring.


Saison 2[modifier]

Épisode 6 : L'Étau se resserre[modifier]

Theodor « T-Bag » Bagwell : Y'a aucun problème qu'un tournevis dans la tempe ne puisse régler.

  • Robert Knepper, Prison Break, saison 2, épisode 6 (« L'Étau se resserre »), écrit par Paul Scheuring (trad. Wikiquote).


Saison 3[modifier]

Épisode 3 : Le Chat et la Souris[modifier]

Lincoln Burrows (au bar): C'est pas une demande, c'est une condition préalable. Mon frère ne fera rien pour s'évader avant d'avoir parlé à Sara.
Susan B Anthony  : Oh, comme c'est romantique. Je peux vous assurer deux choses Lincoln, d'abord que Sara va bien et ensuite, que vous avez plus de chances de me sauter sur ce bar que vous en avez de lui parler.
Lincoln Burrows  : J'apprécie l'offre, mais pas le contexte.
Susan B Anthony  : Non ?
Lincoln Burrows  : Non.
Susan B Anthony  : Oh, et si c'était une condition préalable ?

  • Dominic Purcell, Jodi Lynn O'Keefe, Prison Break, saison 3, épisode 3 (« Le Chat et la Souris »), écrit par Paul Scheuring.


Saison 4[modifier]

Épisode 1 : De Charybde...[modifier]

Theodore Bagwell : Taille la route plein Nord dans ta caisse pourrie, et pousse le moteur ! Ramène-moi au pays du coton !

  • Robert Knepper, Prison Break, saison 4, épisode 1 (« De Charybde... »), écrit par Matt Olmstead.


Donald Self : Et Alexander Mahone est au fond d'une cellule à Durango.
Lincoln Burrows : Bravo, il peut y rester !

  • Michael Rapaport, Dominic Purcell, Prison Break, saison 4, épisode 1 (« De Charybde... »), écrit par Matt Olmstead.


Michael Scofield : On a une carte mémoire qui est n'importe où. Et on doit forcer un bâtiment dont personne ne connaît l'adresse exacte. Simple comme bonjour !

  • Wentworth Miller, Prison Break, saison 4, épisode 1 (« De Charybde... »), écrit par Matt Olmstead.


Lincoln Burrows : Ouais, c'est qu'un job de routine pour vous, nous on va risquer nos vies pour que vous touchiez votre pension.
Donald Self : Non non non, Lincoln, y'a des gens qui ont à cœur de bien faire leur travail, prêts à se battre pour sauver notre pays, mais peut être étiez-vous trop occupés à monter le son de la radio et à péter la gueule à tout le monde pour le voir !

  • Dominic Purcell, Michael Rapaport, Prison Break, saison 4, épisode 1 (« De Charybde... »), écrit par Matt Olmstead.


Épisode 2 : ...En Scylla[modifier]

Roland Glenn : Vous avez fouillé ces mecs avant d'entrer ? Parce que j'ai pas envie de me faire planter !

  • James Hiroyuki Liao, Prison Break, saison 4, épisode 2 (« ...En Scylla »), écrit par Matt Olmstead.


Lincoln Burrows : Son chauffeur ? Tu veux faire le portrait robot de ce type et le comparer aux 10 millions d'habitants de Los Angeles ? Bravo, super idée.

  • Dominic Purcell, Prison Break, saison 4, épisode 2 (« ...En Scylla »), écrit par Matt Olmstead.


Fernando Sucre : T'es une espèce de hackeur ?
Roland Glenn : Je conçois des lithographies électroniques à des fins personnelles.
Michael Scofield : C'est un usurpateur d'identité.
Lincoln Burrows : C'est un tocard. Va donc t'assoir dans le coin. On te sonnera quand on aura besoin de toi.

  • Amaury Nolasco, James Hiroyuki Liao, Wentworth Miller, Dominic Purcell, Prison Break, saison 4, épisode 2 (« ...En Scylla »), écrit par Matt Olmstead.


Alexander Mahone : T'aurais pu m'y laisser. À Sona.
Michael Scofield : J'aurais pu ou j'aurais dû ?
Alexander Mahone : Hum, peut être les deux.
Michael Scofield : T'es en train de me remercier Alex ?
Alexander Mahone : Je sais pas.
Michael Scofield : Te prends pas la tête, t'es là parce qu'on avait besoin de toi, pas parce qu'on voulait de toi.

  • William Fichtner, Wentworth Miller, Prison Break, saison 4, épisode 2 (« ...En Scylla »), écrit par Matt Olmstead.


Michael Scofield  : Repartir à zéro... D'accord, mais ça veut dire qu'il faut que je demande le divorce ?
Sara Tancredi : Parce que tu es toujours marié à une streap-teaseuse russe ?
Michael Scofield  : Premièrement, j'ai pas eu le temps de divorcer, deuxièmement, je suis pratiquement sûr qu'elle était tchèque !

  • Wentworth Miller, Sarah Wayne Callies, Prison Break, saison 4, épisode 2 (« ...En Scylla »), écrit par Matt Olmstead.


Épisode 14 : L'offre et la demande[modifier]

Theodor « T-Bag » Bagwell (au téléphone avec Don Self): Oh, j'aimerais bien mais... Un troisième larron à jugé bon de se joindre à la fête.
Donald Self : Qui ?
Theodor « T-Bag » Bagwell : J'suis pas sûr mais... Il pourrait bien être un homme de main du Cartel.
Donald Self : Tu le supprimes.
Theodor « T-Bag » Bagwell : Il se dit vendeur de bibles, il l'est peut-être.
Donald Self : Alors il aura pas d'emmerdes avec Saint-Pierre, tu le supprimes.

  • Michael Rapaport, Robert Knepper, Prison Break, saison 4, épisode 14 (« L'offre et la demande »), écrit par Matt Olmstead.


Autres projets: