Postérité

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La postérité se définit en général comme la suite des générations postérieures à un moment donné.

Citations[modifier]

Postérité ! tu béniras tes pères ; tu sauras alors ce qu'il leur en aura couté pour être libre ; leur sang coule aujourd'hui sur la poussière que doivent animer tes générations affranchies !
  • Œuvres complètes, Saint-Just, éd. Gallimard, coll. « Folio histoire », 2004, p. 502


Travailler pour la postérité est vulgaire.
  • Orson Welles, Danièle Parra, Jacques Zimmer, éd. Filmo 13, 1985, p. 93


Le poète lyrique français J.-B. Rousseau avait écrit une Ode à la postérité . Voltaire, trouvant que la valeur de l'œuvre ne justifiait nullement son titre, déclara avec esprit : « le poème n'arrivera pas à son adresse » (cité d'après K. Fischer).
  • Le mot d'esprit et sa relation à l'inconscient, Sigmund Freud (trad. Denis Messier), éd. Gallimard, 1988, p. 141


[La postérité] console les écrivains dont on ne parle jamais : placés sur le zéro, ils se persuadent qu’ils vont toucher trente-six fois la mise.
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 682


La postérité est aussi un « au cas où ». Pensant que je peux mourir tout à l’heure, je fais le lit de mes phrases. Qu’on ne me retrouve pas avec un drap troué. Il y aura bien assez de mites. Cette tenue qui nous préoccupe, cette idée que nous risquons d’être lus après nous, cette espèce d’autre nom de la conscience professionnelle, c’est une façon de narguer la vie.
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 683


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :