Pierre Reverdy

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Portrait de Pierre Reverdy par Modigliani (1915).

Pierre Reverdy, né à Narbonne (Aude) le 11 septembre 1889 (le 13 septembre 1889 selon l'état civil) et mort à Solesmes le 17 juin 1960, est un poète français associé au cubisme et aux débuts du surréalisme.

Citations[modifier]

Nord-Sud[modifier]

L’image est une création pure de l’esprit. Elle ne peut naître d’une comparaison mais du rapprochement de deux réalités plus ou moins éloignées. Plus les rapports des deux réalités rapprochées seront lointains et justes, plus l’image sera forte – plus elle aura de puissance émotive et de réalité poétique.
  • Nord-Sud, 13, mars 1918.
  • « Image », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2200-7), t. I, p. 495


Si la syntaxe est l’art de disposer les mots, selon leur valeur et leur rôle, pour en faire des phrases – restant logique avec nous-mêmes – nous dirons qu’on n’imite pas plus la syntaxe de quelqu’un qu’on n’imite son art – à condition de s’entendre sur la signification de ce dernier mot et ne pas le vouloir faire synonyme d’imitation.
  • Nord-Sud, 14, avril 1918.
  • « Syntaxe », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2200-7), t. I, p. 500


Le Livre de mon bord[modifier]

Pudeur et audaces de la plume. Toutes les choses que l’on écrit et que l’on ne dit pas. Toutes celles que l’on dit et qu’on n’écrirait pas.
  • « Le Livre de mon bord, notes 1930-1936 », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 650


Pour les femmes, le meilleur argument qu’elles puissent invoquer en leur faveur, c’est qu’on ne peut pas s’en passer.
  • « Le Livre de mon bord, notes 1930-1936 », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 654


  • « Le Livre de mon bord, notes 1930-1936 », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 770


Circonstances de la poésie[modifier]

Une aventure méthodique[modifier]

La fonction poétique[modifier]

Cette émotion appelée poésie[modifier]

En vrac[modifier]

On est orgueilleux par nature, modeste par nécessité.
  • « En vrac », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 832


Contre le poète et pour la poésie, une seule source, un seul secret, un seul remède - être contrarié.
  • « En vrac », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 833


Un fil de songe dans la main,
Fragile comme le destin.
  • « En vrac », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 847


La poésie se fixe à l’aide des mots, avec la seule aide des mots, et l’écueil de la poésie, c’est le mot. Il suffit d’un seul mot pour tuer le plus beau poème.
  • « En vrac », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 893


Voir et entendre battre interminablement la mer comme une immense artère – tempe de la nature et de notre univers.
  • « En vrac », dans Œuvres complètes, Pierre Reverdy, éd. Flammarion, coll. « Mille & une pages », 2010  (ISBN 978-2-0812-2201-4), t. II, p. 898


Citations rapportées[modifier]

Être libre, c'est dominer.
  • Manager en toutes lettres, guide d'action et de culture (1995), François Aélion, éd. Les éditions d'organisation, 1999  (ISBN 2-7081-1803X), p. 152


Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour.

Citations sur[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :