Philipp Mainländer

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philipp Mainländer (vers 1867).

Philipp Mainländer (né le 5 octobre 1841, mort le 1er avril 1876) était un poète et un philosophe allemand.

Citation rapportée[modifier]

La Philosophie de la délivrance, 1876[modifier]

Le pur christianisme dans son fond intime est un athéisme véritable : c’est-à-dire qu’il nie un dieu personnel coexistant avec le monde et que, d’un souffle puissant, il a fait pénétrer dans le monde l’affirmation qu’un dieu est mort dans les temps lointains.
  • (de) Daß das reine Christenthum im tiefsten Grunde echter Atheismus (d. h. Verneinung eines mit der Welt coexistirenden persönlichen Gottes, aber Bejahung eines die Welt durchwehenden gewaltigen Athems einer vorweltlichen gestorbenen Gottheit) und nur auf der Oberfläche Monotheismus ist, werde ich im Texte beweisen.
  • « Mainlaender (Philipp.) : La Philosophie de la délivrance (Die Philosophie der Erlösung). (Berlin, Grieben, 1876) », n.c., Revue philosophique de la France et de l'étranger, vol. II nº 7-12, 1876, p. 418 (texte intégral sur Wikisource)
  • (de) Die Philosophie der Erlösung, Philipp Mainländer, éd. Theobald Grieben, 1876, t. I, partie Vorwort, p. VI