Paul Yao Akoto

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul Yao Akoto, né le à Sakassou, est un écrivain et ancien ministre de l'Éducation nationale de la Côte d'Ivoire.

L’Escalier aux sept marches, 1992[modifier]

On ne s'arrête pas au milieu de la colonne de fourmis-magnans pour tirer celles dont les mandibules vous transpercent déjà la chair du pied.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 42


La solitude est la meilleure école du courage. Il faut savoir être face à soi, se regarder et bavarder avec sa conscience. Cela nous éclaire sur nos forces et faiblesses.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 77


Qui crache vers le haut reçoit les retombées sur sa propre figure.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 95


Tout choix est exclusion et injustice, donc suscite incompréhension.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 123


La poule picore en dehors du poulailler mais elle y revient toujours.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 124


Ce qui est de nature à entraîner ta perte commence d'abord par t'aveugler.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 149


Qui se dépêche d'arracher brutalement la dent de lait qui bouge verra sûrement sa tête s'enfler.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 154


La vie est aussi un métier et cela s'apprend.
  • L’Escalier aux sept marches, Paul Yao Akoto, éd. Ceda, 1992  (ISBN 2-86394-181-X), p. 154


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :