Paul Celan

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Celan (passeport)

Paul Celan, à l'origine Paul Pessach Antschel (en allemand) ou Ancel (en roumain), né le 23 novembre 1920 à Cernăuți (à l'époque en Roumanie) et mort le 20 avril 1970 à Paris, est un poète et traducteur roumain de langue allemande, naturalisé français en 1955.

Choix de poèmes (1998)[modifier]

Pas une
voix - un
bruit de la fin, étranger aux heures, offert
à tes pensées, ici, enfin porté
jusqu'ici à force de veille :
un pistil, gros comme un œil, avec une profonde
rayure, il
bave de la résine, il ne veut pas
cicatriser.

  • Choix de poèmes (par l'auteur), Paul Celan (trad. Jean-Pierre Lefèvre), éd. Gallimard Poésie, 1998  (ISBN 2-07-040-311-4), partie De seuil en seuil, chap. Grille de parole, p. 129


Tenebræ
Nous sommes tout près, Seigneur
tout près et saisissables.

Déjà happés, Seigneur,
cramponnés l'un en l'autre, comme si
le corps de chacun d'entre nous était
ton corps, Seigneur.

Prie, Seigneur,
adresse-nous ta prière,
nous sommes tout près.

[...]
Nous sommes allés à l'abreuvoir, Seigneur.

C'était du sang, c'était
ce que tu as versé, Seigneur.

Ça brillait.

  • Choix de poèmes (par l'auteur), Paul Celan (trad. Jean-Pierre Lefèvre), éd. Gallimard Poésie, 1998  (ISBN 2-07-040-311-4), partie De seuil en seuil, p. 135


Psaume
Personne ne nous pétrira de nouveau de terre et d'argile,
personne ne soufflera la parole sur notre poussière.
Personne.

Loué sois-tu, Personne.
C'est pour te plaire que nous voulons
fleurir.
À ton
encontre. [...]

  • Choix de poèmes (par l'auteur), Paul Celan (trad. Jean-Pierre Lefèvre), éd. Gallimard Poésie, 1998  (ISBN 2-07-040-311-4), partie La rose de personne, p. 181


Poussé dehors sous une couronne,
poussé dehors sous des crachats dans la nuit.

  • Choix de poèmes (par l'auteur), Paul Celan (trad. Jean-Pierre Lefèvre), éd. Gallimard Poésie, 1998  (ISBN 2-07-040-311-4), partie La rose de personne, p. 205


En l'air là-haut, c'est là que demeure ta racine, là,
en l'air.
Là où le terrestre se met en boule, terreux,
souffle-et-glaise.

  • Choix de poèmes (par l'auteur), Paul Celan (trad. Jean-Pierre Lefèvre), éd. Gallimard Poésie, 1998  (ISBN 2-07-040-311-4), partie La rose de personne, p. 221


Tu peux en confiance
m'offrir de la neige :
chaque fois que j'ai épaule contre épaule
avec l'arbre à mûres traversé l'été
sa dernière feuille
criait.

  • Choix de poèmes (par l'auteur), Paul Celan (trad. Jean-Pierre Lefèvre), éd. Gallimard Poésie, 1998  (ISBN 2-07-040-311-4), partie Renverse du souffle, p. 227



Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :