Patrick Balkany

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrick Balkany (2012).

Patrick Balkany, né le 16 août 1948 à Neuilly-sur-Seine, est un homme politique français.

Citations sur Patrick Balkany[modifier]

C'est quelqu'un qui a les mains baladeuses, mais pas avec moi.
  • Patrick Balkany accusé d'avances sexuelles par son ex-suppléante, 31 mai 2011, Levallois-Perret, dans www.sudouest.fr, paru Sud Ouest, Marie-Claire Restoux : Patrick Balkany aurait fait de nombreuses avances à Marie-Claire Restoux de 2001 à 2007.


La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a procédé à l’examen des déclarations établies en 2012 et en 2014 par M. Patrick Balkany, député des Hauts-de-Seine, et Mme Isabelle Balkany, ancienne vice-présidente du Conseil général des Hauts-de-Seine et actuellement présidente de la SEMARELP.

Après instruction de chaque dossier et recueil de leurs observations respectives, la Haute Autorité estime, au regard des différents éléments dont elle a connaissance, qu’il existe un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de leurs déclarations de situation patrimoniale, du fait de la sous-évaluation manifeste de certains actifs et de l’omission de biens mobiliers et immobiliers. En application de l’article 40 du code de procédure pénale, la Haute Autorité a jugé nécessaire de porter l’ensemble de ces faits, susceptibles de constituer des infractions pénales, à la connaissance du procureur de la République financier et lui a transmis l’ensemble des deux dossiers.
  • Décisions de la Haute Autorité relatives aux situations de M. Patrick Balkany et de Mme Isabelle Balkany, 12 mai 2015, FRANCE, dans [1], paru hatvp.fr, Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.


Le président national d'Anticor, l'association de lutte contre la corruption, Jean-Christophe PICARD, a écrit, le 3 septembre 2015, au Président de la République pour lui demander de révoquer Patrick et Isabelle Balkany.

Une révocation peut être prononcée non seulement pour une faute grave commise dans l’exercice de leurs fonctions, mais aussi en cas de perte de l’autorité morale. Le Conseil d’État a ainsi considéré qu’il était possible de révoquer un maire condamné, voire simplement mis en examen lorsque la matérialité des faits est avérée.

Or, la mise en examen des deux Balkany s'appuie justement sur des faits établis. Outre la note de Tracfin et le signalement de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) qui ne laissent guère de place au doute, Isabelle Balkany a avoué être propriétaire d’un important bien immobilier non déclaré au fisc (la villa « Plamplemousse », sur l’île de Saint-Martin).

Qui pourrait prétendre, aujourd’hui, que Patrick et Isabelle Balkany possèdent toujours l’autorité morale nécessaire à l’exercice de leurs fonctions ?
  • FRANCE / Les Balkany doivent être révoqués, 19 aout 2015, FRANCE, dans [2], paru mediapart, Jean-Christophe PICARD : Jean-Christophe PICARD est président national d'Anticor, l'association de lutte contre la corruption..


dans un courrier adressé le 17 octobre 2015 à Nicolas Sarkozy, Président du parti Les Républicains, Philippe de Veyrac demande l'exclusion de son parti de Patrick Balkany, au nom de la probité en politique.

Je veux mettre un peu de propreté, d'honnêteté et de droiture dans ma famille. Il faut montrer que les politiques ne sont pas tous pareils, pas tous pourris. Nous devons être exemplaires. Les agissements de certains élus ne sont pas compatibles avec l’image d'un élu de la République. C’est pourquoi je vous demande ainsi qu'aux instances nationales de bien vouloir tirer toutes les conséquences nécessaires sur le cas de Monsieur Patrick Balkany et notamment de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain bureau politique, la question de l'exclusion de Monsieur Balkany de notre parti, afin que notre famille politique ne pâtisse pas une nouvelle fois d'agissements terribles, certes marginaux, mais dévastateurs pour les militants. les élus et plus largement la République.
  • Un adhérent des Républicains demande à Sarkozy d'exclure Balkany, 27 octobre 2015, Levallois-Perret, dans [3], paru mediapart, Philippe de Veyrac : Philippe de Veyrac est président de l'Association des contribuables de Levallois-Perret, adhérent n° 573746 des Républicains, ancien adjoint au maire de Levallois de 1995 à 2001 (alors que Patrick Balkany s'était envolé aux Antilles pour purger sa peine d'inéligibilité).


Citations de Patrick Balkany[modifier]

Quand on n’a rien à se reprocher, on se sent bien
  • Patrick Balkany entendu dans une affaire de « blanchiment de fraude fiscale », « corruption » et « blanchiment de corruption » qui entrainera sa mise en examen, la levée de son immunité parlementaire, la confiscation de son passeport, une interdiction de sortie du territoire et la saisie de ses biens immobiliers à Giverny (Eure), Saint-Martin et marrakech, 21 octobre 2014, pôle financier de Paris, dans huffingtonpost.fr.
Je suis l'homme le plus honnête du monde
Si vous voulez pas être honnête, faut faire autre chose que de la politique !
  • Patrick Balkany dans l’émission de Thierry Ardisson "Salut les terriens", où est évoquée sa condamnation à 15 mois de prison avec sursis, 200.000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité pour "prise illégale d’intérêts", 7 septembre 2013, émission de Thierry Ardisson "Salut les terriens", dans leplus.nouvelobs.com.
Si on n'investit que ceux qui n'ont pas été condamnés par la justice, on n'a plus de candidats dans les Hauts de Seine.
  • Patrick Balkany dans «Balkany, Andréoni... Les Français rejettent les affaires mais votent pour des élus en délicatesse avec la justice», 12 juin 2013, interview dans l’express du 12 juin 2013, dans justice-reelection-politiques-municipales, slate.fr.
Nous n'avons pas de misère en France. Il n'y a pas ce que vous appelez les pauvres. Bien sûr, il y a bien quelques sans domicile fixe qui eux ont choisi de vivre en marge de la société.
«Nous n'avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré. Tout le monde était étonné de la voir en robe. Elle a manifestement changé de look, et si elle ne veut pas qu'on s'y intéresse, elle peut ne pas changer de look. D'ailleurs, peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu'on écoute ce qu'elle avait à dire. [...] Enfin, on peut regarder une femme avec intérêt sans que ce soit du machisme!»


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :