Pastiche

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un pastiche est une imitation du style d'un auteur ou d'un artiste, qui ne vise ni le plagiat ni la parodie ni la caricature.


Citations[modifier]

Je crois, contrairement à la mode de quelques-uns de nos contemporains, qu'on peut se faire une très haute idée de la littérature, et sourire avec bonhommie. Je ne crois donc pas vous fâcher en vous racontant que ma femme de chambre, qui est d'une ignorance invraisemblable (...), mais qui est remplie de dons extraordinaires, a eu dernièrement (...) à me lire haut quelques pages des Nourritures. Dès le lendemain, tout ce qu'elle avait à me dire de désagréable ou d'ironique, elle me le disait dans une forme que je ne saurais appeler "pastichée" des Nourritures Terrestres, car je me fais du pastiche une idée plus littéraire, et elle serait incapable d'en faire un, mais enfin, qui prouvait combien elle avait été frappée.
  • Lettre de Proust à Gide.
  • Autour de la Recherche, Lettres., Pierre Assouline (Ed), éd. Ed. Complexe, 1988, p. 61-62


Le pastiche, c'est l'essence, la parodie, le parfum. Dans le pastiche, on se trouve à l'intérieur, la parodie reste à l'extérieur. La parodie se fonde sur le sujet et exagère les opinions, le pastiche pénètre dans la façon d'écrire et la prolonge. Le pastiche est la forme la plus aboutie de la critique (...).
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 642


Les écrivains qu'on peut pasticher sont rares. Ceux qui ont un style.
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 642


Le pastiche absolu, c'est l'œuvre.
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 642


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :