Pascal de Duve

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pascal de Duve (1964 — 1993) était un écrivain et professeur belge.

L'Orage de vivre[modifier]

Bois avec moi, ami,
le vin ne s'est pas fait seul,

il ne faut pas le boire seul
  • L'Orage de vivre, Pascal de Duve, éd. Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1994  (ISBN 2-253-13872-X), p. 89


Écrire, c'est solutionner de mille façons, toutes aussi correctes, le plus vieux problème du monde : celui de son identité.
  • L'Orage de vivre, Pascal de Duve, éd. Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1994  (ISBN 2-253-13872-X), p. 57


[…] L'être humain est condamné à être un nomade chronique à travers les aléas de son existence.
  • L'Orage de vivre, Pascal de Duve, éd. Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1994  (ISBN 2-253-13872-X), p. 86


La vitalité de la Vie, j'y crois dur comme fer, même si, d'après les noirs pronostics des gens-en-blanc, la Mort croît en moi lourd comme plomb.
  • L'Orage de vivre, Pascal de Duve, éd. Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1994  (ISBN 2-253-13872-X), p. 105


Mon maître mot : la tolérance. Je ne peux me montrer intolérant que vis-à-vis de ceux qui le sont eux-mêmes.
  • L'Orage de vivre, Pascal de Duve, éd. Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1994  (ISBN 2-253-13872-X), p. 119


Vivre, c'est vivre chaque seconde intensément, découvrir que tous les instants sont à double fond et que la plupart des gens ne connaissent que le premier.
  • L'Orage de vivre, Pascal de Duve, éd. Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1994  (ISBN 2-253-13872-X), p. 49


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :