Ousmane Sembène

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ousmane Sembène (1987).

Ousmane Sembène est un écrivain et réalisateur sénégalais né en 1923 à Ziguinchor (Afrique-Occidentale française) et mort le à Dakar.

Les Bouts de bois de Dieu, 1960[modifier]

Il n'y a plus de différence entre les bêtes et nous tant que nos salaires sont bas.


Avant d'avoir les cheveux blancs, il faut d'abord les avoir eus noirs.


Ce ne sont pas ceux qui sont pris par force, enchaînés et vendus comme esclaves qui sont les vrais esclaves, ce sont ceux qui acceptent moralement et physiquement de l'être.


Nous n'avons pas à lutter contre la volonté divine.


Il ne faut pas demander à un aveugle de sauter par-dessus un puits.


Le malheur, ce n'est pas seulement d'avoir faim et soif, le malheur, c'est de savoir qu'il y a des gens qui veulent que tu meures de faim.


Le rire n'est pas seulement une manifestation de gaieté.


Rien n'est plus nuisible qu'un ouvrier qui joue à l'intellectuel et au protecteur des camarades.


L'homme que nous étions est mort et notre seul salut pour une nouvelle vie est dans la machine, la machine qui, elle, n'a ni langage ni race.


Pour raisonner, il ne s'agit pas d'avoir raison, mais pour vaincre, il faut avoir raison et ne pas trahir.


Ni les lois ni les machines n’appartiennent à une seule race.


Avant de dire que quelqu'un chante mal, attends de l'avoir entendu.


Nul ne peut aller plus loin que son heure.


Mourir sans laisser personne derrière soi, personne pour porter ton nom, ta lignée qui s’arrête avec toi.


Les enfants qui veulent apprendre à marcher tout seuls, il faut leur donner la main.


ça ne suffit pas de marcher sur les colonies, il faut encore qu'on piétine les colonisés.


Pourquoi ceux qui ont des yeux ne peuvent-ils pas voir ?


Un enfant peut ignorer qui est son père, mais quel enfant doutera de celle dans le ventre de qui il est resté neuf mois ?


Si tu comprends très bien les problèmes, tu ne comprends pas les hommes.


Lorsqu'un enfant monte en haut d'un arbre, il ne prévient personne, mais s'il tombe il crie et tout le monde accourt.


C'est difficile de combattre sans avoir la haine de son ennemi.


Ce qui lave l'eau, c'est l'esprit car l'eau est claire, mais l'esprit est plus limpide encore.


Quand on enterre un mort et qu'on voit encore son orteil, il faut jeter une poignée de sable.