Olympe Bhêly-Quenum

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Olympe Bhêly-Quenum est un écrivain béninois né le à Ouidah (Bénin). Il fut le lauréat du grand prix littéraire d'Afrique noire en 1966.

Un piège sans fin, 1960[modifier]

La vie est une série d’absurdités sans nom, un désert de pourritures où les hommes s’acharnent à des choses futiles et vaines sur lesquelles ils fondent leurs espoirs.
  • Un piège sans fin, Olympe Bhêly-Quénum, éd. Librairie Stock, 1960, p. 56


La compréhension est à la source de toute amitié vraie et durable.
  • Un piège sans fin, Olympe Bhêly-Quénum, éd. Librairie Stock, 1960, p. 82


La condition des femmes dignes du nom de mères, c'est que toute leur vie est une longue attente et une patience qui s’achèveront seulement dans la mort.
  • Un piège sans fin, Olympe Bhêly-Quénum, éd. Librairie Stock, 1960, p. 93


Il vaudrait mieux avoir affaire à une pierre qu’à une femme incapable de la moindre jalousie.
  • Un piège sans fin, Olympe Bhêly-Quénum, éd. Librairie Stock, 1960, p. 110


Tout homme a au fond de ses yeux pour qu’elle en émerge à un certain instant de son existence et se rende visible à tout le monde, la meilleure photographie de la personne qui lui a fait le plus de bien ou le plus de mal, ou de celle qu’il a rendue la plus heureuse ou la plus malheureuse.
  • Un piège sans fin, Olympe Bhêly-Quénum, éd. Librairie Stock, 1960, p. 111


Nous sommes tous des étrangers sur terre, cherchant ça et là le chemin du vrai bonheur.
  • Un piège sans fin, Olympe Bhêly-Quénum, éd. Librairie Stock, 1960, p. 151


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :