O'Brother

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

O’Brother (O Brother, Where Art Thou?, littéralement : « Ô frère, où es-tu ? ») est un road movie et une comédie franco-américano-britannique réalisé par Joel Coen et sorti en 2000. C’est le huitième film des Frères Coen. Ce film s’inspire très librement de l’Odyssée d’Homère, mais aussi du roman de James Joyce dont il constitue une réécriture humoristique (parfois parodique).

Citations[modifier]

L'acteur George Clooney au Festival de Cannes 2000, pour la présentation de O'Brother.

Ulysses Everett McGill : Je suis un homme au chagrin constant
J'ai vu des ennuis toute la journée

  • (en) Ulysses Everett McGill : I am a man of constant sorrow I've seen trouble all my day
  • Chanson de country traditionnelle (datant peut-être de 1913) interprétée par les principaux personnages à plusieurs reprises pendant le film.
  • Dan Tyminski (interprète de la chanson), O'Brother (2000), écrit par Ethan et Joel Coen (trad. Wikiquote)


Ulysses Everett McGill (venant de grimper dans un wagon après s'être évadé encore enchaîné avec deux camarades) : Est-ce que l'un de vous serait forgeron, par hasard ? Ou sans être vraiment forgeron, serait-il versé dans l'art de la métallurgie avant que des circonstances malheureuses ne vous obligent à vagabonder le long de... (Ses camarades retombent hors du train et leur chaîne l'entraîne à son tour par terre.)
  • (en) Ulysses Everett McGill : Say, any of you boys smithies? Or, if not smithies per se, were you otherwise trained in the metallurgic arts before straitened circumstances forced you into a life of aimless wanderin'?
  • George Clooney (VO), Tom Novembre (VF), O'Brother (2000), écrit par Ethan et Joel Coen (trad. Wikiquote)


Delmar : T'es quasiment pas un homme si t'as pas de terre.
  • Tim Blake Nelson (VO), Christian Hecq (VF), O'Brother (2000), écrit par Ethan et Joel Coen


Dialogues[modifier]

Ulysses Everett McGill : Seigneur ! J'aurais cru être mieux épaulé !
Delmar : Désolé, Everett.
Everett : Bon. On va traverser ce bayou et...
Pete : Doucement ! Pourquoi ce serait toi, le chef de bande ?
Everett : Parce qu'il me semble que cette fonction requiert une certaine aptitude à l'abstraction, Pete. Et si aucun consensus ne se dégage sur ce point, votons.
Pete : Absolument. Et je vote pour moi !
Everett : Moi aussi, je vote pour moi !
    [Everett et Pete se tournent vers Delmar, dont le vote sera déterminant.]
Delmar : OK... J'suis avec vous, les gars.

  • (en)

    Ulysses Everett McGill : Jesus! Can't I count on you people?!
    Delmar : Sorry, Everett.
    Everett : Well, all right. If we take off through that bayou, then...
    Pete : Wait a minute. Who elected you leader of this outfit?
    Everett : Well, Pete, I figured it should be the one with the capacity for abstract thought. But if that ain't the consensus view, then hell, let's put it to a vote.
    Pete : Suits me. I'm voting for yours truly.
    Everett : Well, I'm voting for yours truly, too.
        [Everett and Pete look at Delmar for the deciding vote]
    Delmar : Okay... I'm with you fellas.

  • George Clooney (VO), Tom Novembre (VF), John Turturro (VO), Laurent Natrella (VF), Tim Blake Nelson (VO), Christian Hecq (VF), O'Brother (2000), écrit par Ethan et Joel Coen


Ulysses Everett McGill : On peut se joindre à vous, vieux ?
Le voyant aveugle : Venez, mes enfants. Venez.
Delmar : Vous travaillez pour les chemins de fer, grand-père ?
Le voyant aveugle : Je travaille pour personne.
Delmar : C'est comment, vot' nom ?
Le voyant aveugle : Je n'ai... je n'ai pas de nom.
Ulysses : C'est peut-être la raison pour laquelle vous avez eu quelque difficulté à trouver une situation au propre sens du terme. La compétition sur le marché du travail est très...
Le voyant aveugle : Vous cherchez fortune, vous qui êtes à présent enchaînés. Vous trouverez la fortune, mais ça ne sera pas la fortune que vous cherchez. Mais d'abord... D'abord, vous allez devoir faire un chemin long et difficile, un chemin semé de périls. Hum, hum. Vous verrez des choses merveilleuses à voir. Vous verrez une... une vache sur le toit d'un... d'un entrepôt de coton. Et, oh, tellement de choses étonnantes. Je ne peux pas vous dire à quel point le chemin sera long, mais ne craignez pas les obstacles sur votre route, car le destin a décidé que vous serez récompensés. Le chemin sera sinueux, oui, vos cœurs seront las, mais malgré ça vous devrez les suivre, jusqu'à votre salut.

  • (en)

    Everett: Mind if we join you, old timer?
    Blind Seer: Join me, my son. Join me.
    Delmar: You work for the railroad, Grandpa?
    Blind Seer: I work for no man.
    Delmar: Got a name, do you?
    Blind Seer: I have no name.
    Everett: Well, that right there may be why you've had difficulty finding gainful employment. You see, in the mart of competitive commerce...
    Blind Seer: You seek a great fortune, you three who are now in chains. You will find a fortune, though it will not be the fortune you seek. But first... First you must travel a long and difficult road, a road fraught with peril. Mm-hmm. You shall see thangs wonderful to tell. You shall see a... a cow on the roof of a... cotton house. And, oh, so many startlements. I cannot tell you how long this road shall be, but fear not the obstacles in your path, for fate has vouchsafed your reward. Though the road may wind, yea, your hearts grow weary, still shall ye follow them, even unto your salvation.

  • George Clooney (VO), Tom Novembre (VF), Tim Blake Nelson (VO), Christian Hecq (VF), Lee Weaver (VO), ? (VF), O'Brother (2000), écrit par Ethan et Joel Coen (trad. Wikiquote)


Big Dan Teague : Je vous remercie pour cette fricassée. Je suis un homme de grand appétit et, même quand j'ai le ventre plein, j'ai toujours un petit creux.
Ulysses Everett McGill : De rien, Big Dan.
Big Dan Teague : Merci également d'avoir observé le silence. En règle générale, je préfère m'abstenir de parler quand je déguste. Y en a qui tentent de faire les deux en même temps. Je trouve ça grossier et vulgaire. Où en étions-nous ?
Delmar : Comment on gagne de l'argent au service de Dieu.
Big Dan Teague : Toi, tu ne dis pas grand-chose, mais quand tu parles, c'est à bon escient et je t'en félicite. Oui, la vente de Bibles. Le métier n'est pas aussi compliqué que ça en a l'air. Y a deux points cruciaux. Primo : trouver un grossiste. La parole de Dieu, en gros, pour ainsi dire. Deuzio : à quoi reconnaît-on un client ? à qui a-t-on affaire et ça, c'est une question d'écoute et de psychologie. (Il se lève et arrache une branche à l'arbre sous lequel ils ont pique-niqué.) Et c'est sur ce point que je me propose de vous donner tout de suite une leçon.
Ulysses Everett McGill : Moi aussi j'aime à penser que je suis un bon observateur de la comédie humaine.
Big Dan Teague : Je n'en doute pas. Je m'en suis tout de suite aperçu au restaurant. C'est d'ailleurs pour cela que je vous ai conviés ici pour ce cours magistral. (Il assomme Delmar d'un coup de bâton.)
Ulysses Everett McGill : Y se passe quoi, là ?
Big Dan Teague : C'est le fric qui mène le monde ! Voilà la réponse ! Fric ! (Delmar se jette sur sa jambe. Big Dan l'écarte à coups de bâton.)
Ulysses Everett McGill : J'comprends pas, là. (Big Dan l'assomme d'un coup de bâton en hurlant.)
Big Dan Teague : Je te prends tes atouts. (Delmar se jette à nouveau sur lui mais il l'envoie valdinguer sur l'herbe.) Et tout ce qu'il y a dans le pot. (Il ouvre la boîte.) Mais... y a seulement une grenouille.
Delmar : Ce serait trop long à ... C'est Pete. (Big Dan prend la grenouille dans sa main.) Pete !
Big Dan Teague : Tu sais que ça donne des verrues ? (Il écrase la grenouille. Delmar retombe en gémissant sur le sol.) Fin de la leçon. Salut, p'tit gars. Vous m'avez bien fait marrer. Et sur ce, exit Big Dan Teague. (Il remonte dans sa voiture et s'éloigne.)

  • (en)

    Big Dan Teague: Thank you, boys, for throwin' in that fricassee. I'm a man of large appetites. Even with lunch under my belt, I was feeling a mite peckish.
    Everett: It's our pleasure, Big Dan.
    Big Dan Teague: Thank you as well for the conversational hiatus. I generally refrain from speech during gustation. There are those who attempt both at the same time. I find it coarse and vulgar. Where were we?
    Delmar: Makin' money in the Lord's service.
    Big Dan Teague: You don't say much friend, but when you do, it's to the point and I salute you for it. Yes, Bible sales. Now, the trade is not a complicated one. There are but two things to learn. One: being where to find a wholesaler. The word of God in bulk, as it were. Two: how to recognize your customer. Who are you dealing with? It's an exercise in psychology, so to speak. And it is that which I propose to give you a lesson in right now. [snaps a branch off a nearby tree]
    Everett: Well, I like to think I'm an astute observer of the human scene, too, Big Dan.
    Big Dan Teague: No doubt, brother. I figured as much back at the restaurant. That's why I invited you all out here for this advanced tutorial. [hits Delmar with the branch]
    Everett: What's goin' on, Big Dan?
    Big Dan Teague: IT'S ALL ABOUT THE MONEY, BOYS! THAT'S IT! [Delmar grab's Big Dan's leg; Big Dan knocks Delmar out with the branch] Gol... durned... MONEY!
    Everett: I don't get it, Big Dan. [Big Dan yells and knocks Everett unconscious with the branch]
    Big Dan Teague: I'll just take your show cards... [pulls a wad of money out of Everett's pocket; Delmar jumps onto Big Dan, but Big Dan swings him around and throws him to the ground] ...and whatever ya got in the hole. [opens the shoebox and is dismayed to see the toad inside] What the...? There ain't nothin' but a damn toad.
    Delmar: No, you don't understand. That's Pete. [Big Dan takes the toad out of the shoebox] Pete...
    Big Dan Teague: You know these things give ya warts? [squashes the toad in his hand, then throws it against the tree] End of lesson. So long, boys. [chuckles mockingly] See ya in the funny papers. Y'all seen the end of Big Dan Teague. [gets in the car and drives away, leaving Everett and Delmar battered on the ground]

  • George Clooney (VO), Tom Novembre (VF), Tim Blake Nelson (VO), Christian Hecq (VF), John Goodman (VO), Claude Brosset (VF), O'Brother (2000), écrit par Ethan et Joel Coen


Articles connexes[modifier]

Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :