Nino Ferrer

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Nino Ferrer (1934-1998) est un chanteur, auteur et compositeur italo-français.

Pour oublier qu'on s'est aimé, 1963[modifier]

Combien de fois
dire ton nom
pour qu'il ne soit
plus ton nom à toi ?

Il me faudra
vivre sans toi
toute ma vie
mais qu'est-ce qu'une vie
pour oublier
qu'on s'est aimé ?


La maison près de la fontaine, 1972[modifier]

La maison près de la fontaine
Couverte de vigne vierge et de toiles d'araignée
Sentait la confiture et le désordre et l'obscurité
L'automne
L'enfance
L'éternité...


Le Sud, 1975[modifier]

Tant pis pour le Sud
C’était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d’un million d’années
…et toujours en été

  • Le Sud, Nino Ferrer, Nino Ferrer, album Nino and Radiah (à partir de la réédition en 2004) (45 tours sorti en 1975 chez CBS Records).


La désabusion, 1993[modifier]

Elle se réveille à midi,
pour déjeuner dans son lit,
paresseuse, capiteuse,
langoureuse, alanguie.

Elle prend son bain parfumé,
elle se pomponne les doigts de pied,
elle m'enlace, quelle angoisse,
me voici piégé.

  • La désabusion, Nino Ferrer, Nino Ferrer, album La désabusion (1993 chez FNAC).


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :