Muhammad Shahrour

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Muhammad Shahrour, né en 1938 à Damas, professeur de génie civil à l'université de Damas, est un islamologue et un des principaux exégètes contemporains du Coran.

Citations de Muhammad Shahrour[modifier]

Seul l'État possède des outils de coercition, pas la religion. La religion doit être spirituelle et non politique. L'autorité du Coran, c'est la conscience, l'autorité de l'État, c'est la loi. Il faut obéir à l'État, pas aux muftis.

  • Le Temps, Lausanne, daté du 18 juillet 2016.
  • « Le mufti ne doit pas remplacer l'État », propos de Muhammad Shahrour recueillis par Laure Lugon Zugravu, Courrier international, nº Hors-série, novembre-décembre 2016, p. 36


Le salafisme, comme le mouvement des Frères musulmans, a assis son pouvoir sur l'ignorance des peuples. Après les indépendances des pays arabes, trois phénomènes ont obstrué les consciences du monde musulman : le panislamisme, qui jugeait l'Occident comme au temps des croisades, le nationalisme panarabe, qui a assis sa haine de l'Occident sur le prétexte colonial, et le marxisme, qui a donné naissance à des gouvernements tyrans. Les deux derniers courants devenus ce que l'on sait, n'est resté que le panislamisme pour toute culture. Le terrorisme est issu de l'ignorance sacrée.

  • Le Temps, Lausanne, daté du 18 juillet 2016.
  • « Le mufti ne doit pas remplacer l'État », propos de Muhammad Shahrour recueillis par Laure Lugon Zugravu, Courrier international, nº Hors-série, novembre-décembre 2016, p. 36


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :