Mon nom est personne

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mon nom est Personne (My name is Nobody) est un western spaghetti de Tonino Valerii de 1973.

Citations[modifier]

Personne : Le seul moyen d’allonger la vie, c’est d’essayer de ne pas la raccourcir.

  • Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Personne : Oh ça serait beau, non ? Depuis que j'étais gosse, j'ai toujours rêvé de cette scène. Une plaine immense, le déserte à perte de vue. D'un coté 150 fils de putes déchainés, chargeant à brides abattues, et en face : toi tout seul.

  • Terrence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Personne : Bienheureux celui qui partage avec son prochain le poids de la vie.

  • Phrase prononcée après que Personne eut obligé trois bandits à porter un toit à la place d'un villageois.
  • Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Personne : On rencontre quelquefois son destin sur la route qu'on a prise pour l'éviter.

  • Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack BeauregardPersonne) : C’est ton siècle, ce n’est plus le mien.

  • Henry Fonda, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Tu brilles aussi fort qu'un miroir de bordel, même un aveugle te verrait à dix lieues d’ici.
Personne : J'aime bien que les gens me regardent.
Jack Beauregard : Mais ils ne partagent pas toujours ton plaisir.

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Dis-moi pourquoi tu m'attendais assis dans la rue.
Personne : Je déteste attendre debout dans la rue.

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Il est souvent plus difficile de finir que de commencer.
Personne : Mais un homme comme toi doit finir en beauté !

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Le vieux prospecteur : Celui qui vit par l’épée finit toujours par la recevoir dans le cul.

  • acteur inconnu, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Le vieux prospecteur : Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle va vous péter à la gueule !

  • acteur inconnu, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Ceux qui te mettent dans la merde ne le font pas toujours pour ton malheur, et ceux qui t’en sortent ne le font pas toujours pour ton bonheur. Mais surtout ceci : quand tu es dans la merde, tais-toi !

  • Henry Fonda, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Tu crois encore aux fables et à leur morale ?
Personne : Un homme, un vrai, doit croire en quelque chose.

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Personne : Quatre dragées et un seul trou ! Comme au bon vieux temps !
Jack Beauregard : Il n'a jamais existé, le “bon vieux temps”, mais dis-moi, tu joues à quoi, petit ?
Personne : Je jouais que quand j'étais môme. Je jouais à être Jack Beauregard.
Jack Beauregard : Et aujourd'hui que tu as grandit!
Personne : Je suis plus prudent ! Il y arrive quelque fois qu'un risque ridicule rapporte une récompense honorable !
Jack Beauregard : Quand le risque est ridicule ! La récompense est ridicule!

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : La distance rend l’amitié plus chère, et l’absence la rend plus douce.

  • Henry Fonda, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Tu es jeune en nombre d'années et vieux en nombre d'heures.

  • Henry Fonda, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Et toi, tu es qui ?
Personne : Moi ! "Personne".
Jack Beauregard : Alors deviens quelqu’un, et reviens me voir.

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Jack Beauregard : Dans ma vie, j’ai rencontré toutes sortes de gens : escrocs, assassins, prêtres plus ou moins défroqués, putains, maquereaux, receleurs, même parfois quelques types réguliers. Mais un homme qui soit un homme, jamais.
Personne : C’est de ceux-là dont je parle, on ne les rencontre jamais, mais ce sont les seuls valables.

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Personne : Est-ce que tu connais l'hstoire du petit oiseau ? Mon grand-père me la racontait souvent
Jack Beauregard : Devenir grand-père, de mon temps, n'était pas à la portée du premier venu.
vieux : Oh Oh ! C'était difficile jeune homme, mais pas impossible.
Personne : Il était une fois un petit oisillon qui ne savait pas encore voler. On était en plein hiver et un soir, il tombe de son nid et il se retrouve sur le sentier. Alors il se met à crier: "Pui! Pui! Pui!". Il se fend le gosier parce qu'il meurt de froid. Pour son bonheur, voilà qu'arrive une vache. Elle le voit et veut le réchauffer. Alors, elle soulève la queue et paf! Elle pose une belle galette fumante, grosse comme ça ! Le petit oiseau, bien pénard et bien au chaud, sort sa tête et remet ça "Pui! Pui! Pui!" plus fort qu'avant... Rrrrrrr! Mais un vieux coyote arrive au triple galop. Il allonge une patte, l'extrait délicatement de son tas de merde, essuie la crotte qui le recouvre et ensuite... il n'en fait qu'une bouchée! Mon grand-père disait qu'il y a une morale à cette histoire, mais qu'il faut que chacun la trouve tout seul!
vieux : Oh Oh ! un oisillon, un coyote, une galette, moi toutes ces histoires de merde ça me fait la tête comme une callebasse !
Jack Beauregard : Les fables et leur moralité tu y crois encore ?
Personne : oui !
Jack Beauregard : [Plus tard, à la fin du film] À propos, j'ai trouvé la morale de la fable que ton grand père racontait, celle du petit oiseau que la vache avait recouvert de merde pour le tenir au chaud et que le coyote a sorti et croqué... C'est la morale des temps nouveaux. Ceux qui te mettent dans la merde, ne le font pas toujours pour ton malheur et ceux qui t'en sortent ne le font pas toujours pour ton bonheur. Mais surtout ceci, quand tu es dans la merde, tais-toi !

  • Henry Fonda et Terence Hill, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi


Le fils du barbier : Dis papa, comment il a fait le monsieur ? J’ai entendu qu’un seul coup de feu !
Le barbier : Question de vitesse, mon p’tit !
Le fils du barbier : Dis papa, tu crois qu’il y a au monde quelqu’un de plus rapide que lui ?
Le barbier : Plus rapide que lui ? Personne.

  • acteurs inconnus, Mon nom est personne (1973), écrit par Sergio Leone, Fulvio Morsella et Ernesto Gastaldi