Michel Vaillant

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Vaillant, pilote de course, est un personnage de fiction créé en 1957 par Jean Graton dans le Journal de Tintin.

Les personnages[modifier]

La Série est animée par les voitures de course Vaillant, la famille Vaillant, le père, la mère, Jean-Pierre et Michel, leur héros à tous. Autour de ce sympathique quatuor, gravitent de nombreux personnages secondaires, parmi lesquels l'auteur met en avant la blonde Agnès de Chanzy, rapidement épouse de Jean-Pierre, et Steve Warson, l'ennemi initial bientôt inséparable ami. Et Warson devient progressivement le deuxième héros de la Série.

Citations[modifier]

Clé de douze[modifier]

Michel Vaillant (L'air surpris et effrayé, après une première tentative de freinage, en pleine vitesse avant un virage) : MALHEUR ! Mes freins ne répondent plus !...


Le grand défi[modifier]

Madame Vaillant (mère de Michel) (Au téléphone, s'adresse à son mari qui fête la victoire de Michel à Indianapolis) : Bonsoir papa ! J'espère que tu prends bien soin des enfants .../ ... Michel doit bien se couvrir s'il sort le soir.../...Quant à toi, souviens toi que tu souffres du foie ! Alors, mange toujours légèrement ! Et surtout, pas d'alcool... Très peu de vin ! Et n'oublie pas de prendre tes pilules avant chaque repas !


Agnès (À Michel que sa mère oblige à tenir un écheveau de laine à tricoter) : Ha ha ! Si Warson le voyait ainsi !
Monsieur Vaillant (Regardant Michel en coin et tenant sa pipe): En effet ! Ce spectacle est lamentable ! Pouah ! Toi, le champion, le dompteur de monstres hurlants, réduit à cette besogne de petite fille !... Je préfère me retirer pour ne pas pleurer.
Michel Vaillant : GRRR


La Vaillante "Grand Prix" (Franchissant en vainqueur la ligne d'arrivée du Grand Prix d'Allemagne et réaccélérant) : WROWW.../...VROOAW


Le pilote sans visage[modifier]

Un mécano de la voiture du pilote sans visage (S'adresse à un collègue en regardant Michel Vaillant devant un stand du circuit de Francorchamps) : Breur ar mestr na seblant ket beza kontant ! [Le frère du maître ne semble pas content !]
Michel Vaillant (Regarde, rouge de colère, les mécanos rigolards, coiffés d'un béret) : Qu'est ce qu'ils racontent, ces deux là !?...Ils ne peuvent pas parler comme tout le monde ?


Dubois (pilote belge) (Sur le circuit de Francorchamps, sous une pluie battante, s'adresse à Michel Vaillant) : Avouez quand même !... Ici en Belgique il fait beau toute la semaine et il pleut le dimanche !... Ce n'est plus une voiture que j'ai, c'est une baignoire !