Max Müller

Citations « Max Müller » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Max Müller par George Frederic Watts.

Max Müller (1823-1900) est un linguiste, orientaliste et mythologue allemand.

La Science du langage (Lectures on the Science of Language), 1862[modifier]

[…] on prend la grammaire pour criterium de la parenté, et pour base de la classification, dans presque toutes les langues ; et il s’ensuit, comme conséquence nécessaire, que, dans la classification et dans la science du langage, il est impossible d’admettre l’existence d’un idiome mixte.

  • La Science du langage, cours professé à l’Institution royale de la Grande-Bretagne en l’année 1861 (1862), Max Müller (trad. Georges Harris et Georges Perrot), éd. A. Durand et Pedone Lauriel, 1876, Deuxième leçon – De la distinction à faire entre le développement du langage et l’histoire du langage, p. 94-95


La Science de la religion (Lectures on the Science of Religion), 1872[modifier]

Celui qui n’en connaît qu’une, n’en connaît aucune. Il y a des milliers de personnes dont la foi est assez robuste pour soulever des montagnes et qui, cependant, si on leur demandait ce qu’est la religion, garderaient le silence ou parleraient des signes extérieurs plutôt que de la nature intime de la foi, et de son vrai caractère.

  • Paraphrase de Goethe : « Celui qui ne connaît qu’une langue, n’en connaît aucune. »
  • La Science de la religion (1872), Max Müller (trad. Hermann Dietz), éd. Librairie Germer Baillière, 1873, chap. I. But, utilité de cette science — La théologie comparée, p. 13


Signature de Max Müller.

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :