Max Gallo

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Max Gallo dédicaçant un ouvrage lors du Salon du Livre de Paris le 14 mars 2009.

Max Gallo, né le 7 janvier 1932 à Nice et mort le 18 juillet 2017 à Cabris, est un écrivain, historien et homme politique français, également membre de l'Académie française.

Citations de Max Gallo[modifier]

Sur la tâche de l'historien[modifier]

Pour l'historien, la véritable tâche est de restituer à la collectivité qui nous est la plus proche, c'est-à-dire la collectivité nationale, sa mémoire et son identité, sans rien masquer. À mes yeux, chaque communauté historique a une identité différente et respectable qui doit être maintenue et défendue.
  • L'historien tient ce propos, en conclusion de l'entretien accordé à la NRH, en réponse à la question : « Que devrions-nous faire selon vous ? », qui faisait suite à l'évocation, dans le dialogue entre Max Gallo et la journaliste, d'un phénomène français, depuis la Première Guerre mondiale et selon les vues de l'historien, de déstructuration de la famille et peut-être des valeurs nationales, mais aussi d'une vision brouillée de l'identité française et de la vision du monde que la France pourrait propager.
  • « L'histoire nous surprend ! », Pauline Lecomte (propos recueillis par), La Nouvelle Revue d'histoire (ISSN 1764-2019), nº 45, novembre-décembre 2009, p. 11


Sur l'idée de nation[modifier]

La crise est essentiellement celle de l'identité. Je veux dire par là un trouble profond quant au sens de l'histoire nationale. Le sens de ce qui s'est passé et le sens de ce qui peut advenir devant lequel s'interrogent les élites aussi bien syndicales, politiques, sociales qu'intellectuelles. Les élites sont toutes plus ou moins travaillées par l'idée que la notion de nation est obsolète et que les histoires nationales sont finies. Personnellement, je suis d'un avis différent.

  • « Déclins et Réveils », Max Gallo, La Nouvelle Revue d'histoire, nº 10, janvier-février 2004, p. 32


Citation sur Max Gallo[modifier]

C'est l'Alexandre Dumas de notre temps.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :