Marie-France Vignéras

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Marie-France Vignéras, 1986.

Marie-France Vignéras, née en 1946, est une mathématicienne française.

Citations[modifier]

Les mathématiciens ont un plaisir fou. Quand vous faites des mathématiques, vous vous amusez beaucoup. Vous cherchez quelque chose qui est là. C’est à vous de le découvrir. […] Une fois que c’est découvert, c’est beaucoup moins intéressant.
  • La joie
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Marie-France Vignéras, p. 86-87


Je travail avec ma tête qui, hélas, ne suit pas toujours, et avec un petit ordinateur et un crayon à papier. Je travaille seule.
  • Concrètement
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Marie-France Vignéras, p. 87


J’ai besoin de silence. Le travail dans le café, je n’y crois pas. C’est pour ceux qui ont peur de la solitude. J’ai besoin d’un support pour les yeux. Il me faut une feuille de papier pour écrire une formule. J’écris une formule et je la regarde, et j’attends. J’écris quelque chose de simple et je le regarde jusqu’à ce que, sans rien à faire, sans forcer, j’aie une idée. Je regarde une formule et elle se met à parler et, parfois, elle éclate.
  • Concrètement
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Marie-France Vignéras, p. 88


L’objet très simple permet de mieux cerner les problèmes que vous considérez. Sa simplicité doit le rendre facile à retenir et à assimiler. Sa puissance peut passer inaperçue du fait de sa simplicité mais deux ou trois utilisations révèlent vite ce qu’elle recèle de profondeur. C’est ce qui me plaît.
  • Les objets
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Marie-France Vignéras, p. 89


J’écris une histoire, une histoire logique. Une phrase appelle l’autre. Une histoire se déroule. Il pourra y avoir des surprises, un début d’autre chose, mais il y a une histoire logique à laquelle on reviendra. On met les faits les uns après les autres. Très simple.
  • Écrire
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Marie-France Vignéras, p. 91


Citations rapportées[modifier]

Citations sur[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :