Marianne Durano

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marianne Durano, née le 10 juillet 1991 à Lyon, est une essayiste et philosophe française.

Citations[modifier]

La libération sexuelle s'appuie sur un mythe : celui de la neutralité de la technique. Cette dernière serait un pur instrument sans autre valeur que celle qu'on lui confère. Nulle technique ne serait bonne ou mauvaise en soi, sa moralité dépendant uniquement de son usage.

  • Mon Corps ne vous appartient pas, Marianne Durano, éd. Albin Michel, 2018, p. 18


Nous ne vivons pas dans un monde avec la pilule, nous vivons dans le monde de la pilule. Le système technicien transforme tous les enjeux sociaux en problèmes techniques, obligeant les femmes à décider entre des solutions techniques. Leur corps ne trouve place dans la sphère publique que comme objet à manager. C'est ainsi que la fécondité féminine occupe le devant de la scène du moment qu'elle est maîtrisable : contraception, avortement et PMA, sont la Sainte-Trinité d'un féminisme technolâtre.

  • Mon Corps ne vous appartient pas, Marianne Durano, éd. Albin Michel, 2018, p. 19


S'il y a une vocation féminine, je pense qu'il faut la chercher du côté de l’écologie, à travers des choses concrètes et familières. Toutes les tâches dites « domestiques » d'entretien et d'embellissement du foyer sont le premier lieu d'action politique et écologique. Si on veut plus d'égalité, cela ne passera pas par le dénigrement de tout ce qui a été traditionnellement attribué à la femme. Mais en redonnant à tout cela une nouvelle dignité et une valeur politique.

  • « Adieu féminisme, vive la féminité ! », Charles-Henri d'Andigné, Élisabeth Caillemer, Diane Gautret, famille chrétienne, 4 avril 2016 (lire en ligne)


La ligne des féministes est contre-productive, elle entraîne une haine de soi pour les femmes catastrophique. Et renforce le mépris masculin pour tout ce qui est féminin.

  • « Adieu féminisme, vive la féminité ! », Charles-Henri d'Andigné, Élisabeth Caillemer, Diane Gautret, famille chrétienne, 4 avril 2016 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :